Changer d'édition

Les vaccinations décolleront depuis le Findel
Luxembourg 4 2 min. 12.04.2021

Les vaccinations décolleront depuis le Findel

Non, le Premier ministre n'a pas eu droit à une injection anti-covid. Xavier Bettel est juste venu aux renseignements...

Les vaccinations décolleront depuis le Findel

Non, le Premier ministre n'a pas eu droit à une injection anti-covid. Xavier Bettel est juste venu aux renseignements...
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 4 2 min. 12.04.2021

Les vaccinations décolleront depuis le Findel

Depuis lundi, un hangar de Luxembourg Air Rescue accueille le cinquième centre de vaccination du pays. Une ouverture à l'aube d'un deuxième trimestre où les doses anti-covid devraient affluer.

Xavier Bettel, 47 ans. Romain Schneider, 53 ans. Le premier n'a pas encore droit à la vaccination, le second si. Mais si le Premier ministre et le ministre de la Sécurité sociale ont fait le chemin jusqu'à Sandweiler, à deux pas de l'aéroport du Findel précisément, ce n'était pas pour y recevoir une piqûre anti-covid, mais bien pour découvrir ce cinquième centre luxembourgeois qui, potentiellement, pourra accueillir jusqu'à 9.000 personnes par semaine.


(FILES) In this file photo taken on March 11, 2021 This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine in Paris. - AstraZeneca said on April 7, 2021, that two studies conducted by British and European regulators "reaffirmed" that the benefits of its vaccine "far outweigh the risks" despite finding a possible link to rare blood clots. "Overall, both of these reviews reaffirmed the vaccine offers a high-level of protection against all severities of COVID-19 and that these benefits continue to far outweigh the risks," the British/Swedish company said in a statement. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Le Luxembourg maintient son cap avec AstraZeneca
Après les conclusions de l'EMA, le gouvernement a annoncé mercredi poursuivre son utilisation du vaccin du laboratoire suédo-britannique. Si certains pays émettent toutefois des restrictions, le pays lui ne prévoit pas de «distinction d'âge ou de sexe».

Ainsi après quatre mois de campagne (et 127.000 doses administrées), voilà que débute un nouvel épisode de la bataille face au virus déjà à l'origine de 768 décès en 14 mois au Grand-Duché. Pour l'heure, et compte tenu des flux de vaccins attendus des quatre laboratoires agréés, seules 6 des 12 lignes de vaccination seront mises en service. Mais la montée en charge devrait vite se faire, jusqu'au point ultime que devrait constituer l'ouverture d'un vaccinodrome dans les locaux de LuxExpo.

La campagne qui tardait à démarrer, connait depuis un mois un rythme bien plus soutenu. Ainsi, si le Luxembourg avait injecté 60.000 doses en un trimestre, ces quatre dernières semaines ont permis d'en administrer tout autant. Et le gouvernement s'attend à recevoir encore plus de palettes de la part des laboratoires. Sandweiler a donc quelques jours pour se roder, avant d'être «prêt à dégainer», comme dit Xavier Bettel.

C'est Luxembourg Air Rescue (LAR) qui a fait le choix de laisser son hangar à disposition des autorités sanitaires. Un geste appréciable alors qu'il était si difficile pour le haut-commissariat à la protection nationale de trouver des sites (vastes, inoccupés et adaptés). A en croire, le président de LAR, ce choix relevait même de l'évidence :  «Nous sommes la plus grande organisation du pays, c’est notre métier puisque nous faisons de la médecine. Nous avons un hangar, une infirmerie, une pharmacie, du personnel et un parking». Bref tout pour plaire... ne manque plus qu'un approvisionnement assuré en vaccins en somme.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les futurs papas acceptés durant les échographies
Maternité et covid : voilà un duo qui fait difficilement bon ménage. Mais pour autant rien dans les textes n'oblige la maman à se retrouver seule à l'heure de découvrir le stade de développement du bébé.

Procréation: Evolution de l'embryon humain, Foetus
L'Etat mobilise toutes les blouses blanches
Des étudiants pouvant devenir laborantins, des masseurs-kinésithérapeutes autorisés à aider en centre de vaccination : la lutte contre l'épidémie de covid pousse le gouvernement à valider ces nouveaux rôles.
08.04.2021, Berlin: Der Berliner Hausarzt Karl Schorn impft seine Patientin Nicole Brusselaers mit dem Biontech-Impfstoff gegen das Coronavirus. Foto: Paul Zinken/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++