Changer d'édition

Les usagers vont dire adieu au masque dans les transports
Luxembourg 4 min. 19.05.2022
Pandémie au Luxembourg

Les usagers vont dire adieu au masque dans les transports

Qu'ils empruntent le tram, le bus ou le train, les voyageurs pourront laisser tomber le masque dès l'application de ce projet de loi.
Pandémie au Luxembourg

Les usagers vont dire adieu au masque dans les transports

Qu'ils empruntent le tram, le bus ou le train, les voyageurs pourront laisser tomber le masque dès l'application de ce projet de loi.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 4 min. 19.05.2022
Pandémie au Luxembourg

Les usagers vont dire adieu au masque dans les transports

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Mesure historique de lutte contre la pandémie de covid-19, l'obligation du port du masque à bord des moyens de transport collectif ne sera bientôt qu'un simple souvenir au Luxembourg.

Tous les indicateurs épidémiques sont au vert au Luxembourg. Tellement au vert qu'un nouvel allègement des mesures sanitaires se profile à l'horizon, celui de la fin du port du masque obligatoire à bord des transports en commun. Une mesure historique de lutte contre la pandémie de covid-19 pourrait donc bientôt disparaître, selon la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP).


18.05.2022 Pressekonferenz Paulette Lenert und Claude Haagen : “ Virage ambulatoire et Médecine  extra-hospitalière   Gesundheitsministerium , außerklinische Medezin , Foto  : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Dix antennes hospitalières doivent voir le jour dans tout le pays
Paulette Lenert et Claude Haagen ont expliqué ce mercredi les différentes étapes du développement des prestations médicales en dehors des hôpitaux.

Cette dernière a en effet annoncé lors d'une conférence de presse, organisée ce mercredi 18 mai, qu'un nouveau projet de loi Covid «allait être déposé avant la fin de la semaine» à la Chambre des députés. Il s'agirait alors d'un allégement anticipé, l'actuelle loi sur les mesures de lutte contre la pandémie covid-19 courant jusqu'au 30 juin 2022. 

D'après Paulette Lenert, les parlementaires se pencheront sur un texte «court» visant à mettre fin à l'obligation du port du masque dans les moyens de transport en commun. Après la fin du CovidChek ou encore l'abandon des restrictions entourant les événements culturels et sportifs en début d'année, le Luxembourg ferait ainsi un pas de plus vers la vie normale. 

Un œil sur l'étranger

Il ne s'agira cependant que d'une «première étape», a souligné la ministre de la Santé, qui fait savoir que le port d'une protection buccale restera obligatoire dans les établissements de santé, où le CovidCheck est toujours en vigueur. La situation dans les hôpitaux, «où il y a des populations plus sensibles», sera évaluée, avant d'éventuellement y décréter la fin du masque. «Nous regarderons également ce qui se passe à l'étranger», a indiqué Paulette Lenert.


Thionville, Diedenhofen, Gare, Bahnhof, SNCF, TER, Zug, Train,  Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les navetteurs devront remettre le masque à la frontière
A compter de ce lundi 16 mai, les Français diront au revoir au masque chirurgical obligatoire dans les transports en commun. Une liberté qui ne concernera que partiellement les frontaliers.

Un regard qui semble en effet indispensable, au vu de la situation que connaissent certains travailleurs frontaliers français. L'Hexagone a de son côté renoncé au port du masque obligatoire dans les transports en commun, même s'il reste recommandé, depuis le lundi 16 mai. À bord des trains et des bus RGTR qui desservent la France et le Luxembourg, les passagers doivent donc remettre le masque à la frontière, certains soulignant une coopération «qui ne fonctionne pas» entre les deux pays.

Depuis le début de semaine, les usagers des TER vivent alors au rythme des annonces des agents de bord de la SNCF, qui indiquent aux voyageurs lorsqu'il est nécessaire de remettre le masque. Une situation que ne devraient pas tarder à connaître les frontaliers belges, en attendant que le nouveau projet de loi Covid présenté par Paulette Lenert soit adopté au Luxembourg.

Pas avant début juin

En effet, la Belgique réfléchit aussi à alléger ses restrictions sanitaires. Au menu du Comité de concertation (Codeco) de ce vendredi 20 mai, est inscrite la fin du code jaune, synonyme de la fin du port du masque obligatoire dans les transports en commun. Également à la baisse dans le pays, les indicateurs épidémiques ne justifient pas le maintien d'une telle mesure. Le masque restera obligatoire, en revanche, dans les établissements de santé, les pharmacies et les cabinets médicaux.


Depuis le début de la pandémie de covid, Luxair a toujours prôné l’allégement des lourdes mesures et restrictions appliquées au transport aérien.
Le masque tombe dans presque tous les avions Luxair
Alors que la fin du port du masque dans les avions a été annoncée à l'échelle du Vieux continent par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), Luxair annonce ce vendredi abandonner aussi cette restriction sanitaire sur presque tous ses vols.

Dans la Grande Région, seule l'Allemagne oblige les voyageurs de porter le masque dans les transports en commun. Si Volker Wissing, le ministre des Transports, entend supprimer cette obligation, Karl Lauterback, le ministre de la Santé, ne voit pas la situation du même œil. Il s'appuie sur la centaine de décès liés au covid-19 enregistrés quotidiennement dans le pays pour maintenir cette mesure sanitaire. Le masque ne devrait pas tomber de l'été dans les transports allemands, l'actuelle loi restant en vigueur jusqu'au 23 septembre.

Le Luxembourg n'attendra pas si longtemps de son côté, donc. Si Paulette Lenert a indiqué que le texte sera soumis en fin de semaine à la Chambre, il nécessitera l'avis du Conseil d'État avant de pouvoir être voté en plénière. Les prochaines séances plénières se tenant début juin, il faudra encore patienter avant de faire tomber le masque à bord des bus, trains et autres tramways.

À bord des avions, en revanche, certains passagers peuvent déjà s'affranchir de cette mesure sanitaire. En effet, la compagnie aérienne Luxair a annoncé la fin du port du masque obligatoire à bord des vols desservant 13 pays, dont le Luxembourg. Il reste imposé sur les vols à destination des pays toujours concernés par cette restriction, dont l'Allemagne ou encore le Portugal.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre française de la Santé, Brigitte Bourguignon, a fait cette recommandation lundi, tandis que ce mardi la Première ministre Elisabeth Borne réunit les préfets et directeurs d'agences régionales de santé pour évoquer la situation sanitaire.
Le port du masque reste obligatoire lors d'une visite à l'hôpital.
Il est désormais acté que l'on se dirige enfin vers un retour à la normalité. Retour sur les annonces tant attendues et confirmées par Xavier Bettel et Paulette Lenert.
Politik, PK Paulette Lenert, Xavier Bettel, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort