Changer d'édition

Les trottinettes Bird contraintes de plier bagage
Luxembourg 17.10.2019

Les trottinettes Bird contraintes de plier bagage

A compter de samedi soir, plus aucune trottinette électrique en libre-service ne devrait être présente à Luxembourg-Ville.

Les trottinettes Bird contraintes de plier bagage

A compter de samedi soir, plus aucune trottinette électrique en libre-service ne devrait être présente à Luxembourg-Ville.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 17.10.2019

Les trottinettes Bird contraintes de plier bagage

D'ici à samedi soir, la totalité des engins en libre-service installés au Kirchberg et au Limpertsberg devra avoir été enlevée, indiquent jeudi soir les autorités de la capitale. L'opérateur aura réussi à opérer dans une partie de la capitale pendant une dizaine de jours.

(Jmh) - La présence de Bird dans les rues de la capitale n'aura été qu’éphémère. Dans un communiqué laconique publié jeudi soir, les responsables de Luxembourg-Ville indiquent que «la société Bird a donné suite à la demande de la Ville d'enlever les trottinettes électriques en 'free-floating' à partir de ce jour, à minuit». 

Une annonce en forme de victoire pour Lydie Polfer (DP), farouchement opposée à la présence de ce type d'engins pour «raisons de sécurité». Selon les termes de l'accord conclu entre la société américaine et les responsables communaux, «l'intégralité des véhicules mis en circulation» devra avoir disparu «dans les deux prochains jours». D'ici samedi soir, les 350 véhicules mis en service au Kirchberg et au Limpertsberg devront donc avoir totalement disparu de la circulation.


Début pluvieux pour la flotte Bird à Luxembourg.Et la rencontre avec la bourgmestre s'annonce orageuse.
Lydie Polfer veut clouer le bec à Bird
La bourgmestre de Luxembourg et l'opérateur qui a déployé 250 trottinettes dans la capitale devraient (enfin) se rencontrer. La seule date évoquée étant «la fin de semaine prochaine». Le rendez-vous s'annonce délicat pour la start-up, même si celle-ci assure avoir prévenu à temps les autorités de son arrivée.

Cette décision intervient à la suite d'une rencontre au sommet, organisée ce jeudi matin, entre la bourgmestre, des représentants de Bird et la Police grand-ducale. Aucune information sur les conditions ayant amené Bird à «donner suite à la demande de la Ville» n'a été communiquée.

Pour rappel, ce n'est pas la première fois que la municipalité se retrouve confrontée à ce genre de problématique. En octobre 2018, la société Troty avait déjà tenté la même manœuvre en mettant à disposition une quinzaine de trottinettes électriques en libre-service dans le quartier de la Gare. 

Une tentative qui avait été contrainte de s'arrêter suite à une notification de la bourgmestre qui fait état non seulement de «l'absence de cadre légal» pour justifier la présence de ces engins dans les rues de la capitale, mais aussi de la présence d'autres dispositifs de mobilité douce, à savoir les systèmes Carloh et Vel'oh.


Sur le même sujet

L'avenir de Bird dans la capitale se joue ce jeudi
L'opérateur qui a déployé ses engins en libre-service voilà dix jours et les autorités de la capitale ont rendez-vous ce 17 octobre. L'occasion pour l'un d'expliquer sa volonté, pour les autres de faire part de leurs craintes sur les troubles possibles en lien avec ces véhicules apparus dans le paysage mardi dernier.
Près de 2.000 personnes ont déjà téléchargé l'appli nécessaire au démarrage des trottinettes Bird de Luxembourg.
Lydie Polfer veut clouer le bec à Bird
La bourgmestre de Luxembourg et l'opérateur qui a déployé 250 trottinettes dans la capitale devraient (enfin) se rencontrer. La seule date évoquée étant «la fin de semaine prochaine». Le rendez-vous s'annonce délicat pour la start-up, même si celle-ci assure avoir prévenu à temps les autorités de son arrivée.
Début pluvieux pour la flotte Bird à Luxembourg.Et la rencontre avec la bourgmestre s'annonce orageuse.
La menace plane sur les trottinettes du Kirchberg
A peine arrivés sur les trottoirs de Luxembourg que les engins de la société Bird provoquent les menaces de la bourgmestre Lydie Polfer. L'élue DP se dit prête à envoyer la police pour retirer cette flotte commerciale déployée sans son autorisation.
Bird va-til devoir retirer ses machines aussi vite qu'il les a installées? Possible.
Des E-trottinettes débarquent au Kirchberg
Malgré le refus de la bourgmestre de la ville, Lydie Polfer, de voir circuler de tels engins dans ses rues, un fournisseur mondial a lancé ce mardi ses premiers véhicules dans le quartier des affaires de la capitale.
Die Roller stehen unter anderem entlang der Tramtrasse unweit der Coque.