Changer d'édition

Les trois scénarios en cas de virus en classe
Luxembourg 4 min. 04.09.2020

Les trois scénarios en cas de virus en classe

Pour le ministre de l'Education, «la fermeture d'une école pour cause de covid ne pourra être envisagée qu'en cas de situation d'urgence, confinement partiel de la société ou expansion préoccupante du virus».

Les trois scénarios en cas de virus en classe

Pour le ministre de l'Education, «la fermeture d'une école pour cause de covid ne pourra être envisagée qu'en cas de situation d'urgence, confinement partiel de la société ou expansion préoccupante du virus».
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 4 min. 04.09.2020

Les trois scénarios en cas de virus en classe

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministre de l'Education a présenté le dispositif appliqué si un ou plusieurs élèves sont dépistés positifs au covid-19. Une façon de répondre aux craintes des jeunes, des familles et des enseignants.

«Nous souhaitons que tout le monde ait confiance dans l'école.» Le propos est signé du ministre de l'Education. Certainement a-t-il senti que, ces derniers mois, cela n'avait pas été le cas. Les craintes exprimées par nombre de parents ou les syndicats, au printemps dernier, quand il s'est agi de reprendre les cours après le confinement l'ont prouvé. Et, à quelques jours de la rentrée, le climat reste toujours marqué par la peur de l'infection covid à l'école ou au lycée. Aussi, Claude Meisch a-t-il voulu démontrer, vendredi en conférence de presse, que si le virus devait s'inviter dans la vie scolaire, les choses étaient maintenant cadrées.

Trois scénarios sont désormais envisagés. Le pire, «celui que l'on ne souhaite pas», consisterait à suspecter une infection massive dans un établissement. Ainsi, les cas positifs ne se limiteraient pas à un individu, jeune ou enseignant, mais à plusieurs sans visiblement de cohérence de classe, d'étage, de contacts possibles. «Alors, élèves et enseignants seraient tous placés à l'isolement, puis éventuellement en quarantaine». Mais à la question qu'on lui a «fréquemment posée ces derniers jours : ''Y aura-t-il des écoles fermées si...''», le ministre répond par la négative.


8.12.2015 Luxembourg, Reportage, Fokus Privatschulen, Ecoles privées International School, Merl, ISL photo Anouk Antony
58 élèves de l'ISL déjà placés en quarantaine
Cinq cas de covid-19 ont été détectés à l'International School of Luxembourg à Merl. Dès vendredi dernier, tests de contrôles et mesures d'isolement ont été pris parmi les élèves et les personnes ayant eu des contacts avec les jeunes testés positifs .

Ou plus exactement par un cas de figure bien plus sombre : «la fermeture ne sera un recours justifié qu'en situation d'urgence». Entendez: reconfinement partiel d'une partie de la société, fermeture des commerces, expansion préoccupante du virus». 

En dehors de cela, Claude Meisch souhaite que la continuité de l'enseignement soit maintenue au maximum dans le temps, et en classe. Au final, la décision de fermer une école (comme c'est le cas en France dans plus d'une vingtaine de villes déjà) sera prise par une instance nouvelle.

A compter de cette rentrée, sera mise en place une cellule commune au ministère de l'Education et de la Santé. Chacun y apportant sa contribution en «experts». Seule cette cellule pourra «décider du sort de l'école». Elle se réunira quotidiennement pour répondre à toutes les préoccupations du moment. Avec un œil sur les taux d'infection locaux, un autre sur les conditions de la vie scolaire dans les établissements éventuellement visités par le coronavirus.

«Cette structure agira en toute transparence, et fera un reporting régulier des cas à la presse comme aux familles», assure le ministre. Un changement pour l'administration qui, jusqu'à présent, prêchait plutôt la discrétion sur le nombre d'infections dans les rangs... Il est vrai que chaque communication sur le sujet pouvait (et pourra encore) donner lieu à son lot de peurs pour parents aussi bien que jeunes ou proches. 


ARCHIV - 27.04.2020, Tunesien, Tunis: Mundschutze hängen zum Trocknen über einer Leine. (zu dpa «Faktencheck: Wie lange schützt eine Alltagsmaske?») Foto: Jdidi Wassim/SOPA Images via ZUMA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
50% des nouveaux infectés âgés de moins de 40 ans
Pas de doute, la circulation du covid-19 au Luxembourg poursuit sa route. Mais sur les 288 nouveaux cas enregistrés parmi les résidents fin août, la moyenne d'âge tend à baisser. Elle s'établit désormais à 35 ans.

A aussi été étudié le scénario où un seul cas isolé est dépisté dans une école ou un lycée, «ce qui s'est produit le plus jusqu'à présent et la plupart du temps avec une transmission du virus à l'enfant dans le cadre familial». Pour ses camarades de cours, le passage par la case isolement à domicile ne serait pas de rigueur. La cellule prônerait plus des mesures préventives comme un accès restreint à la cantine pour les demi-pensionnaires de la classe, le port du masque durant les cours. «Avec test de dépistage nécessaire toutefois».

La quarantaine sera par contre de rigueur quand plusieurs cas de covid+ seraient à déplorer dans une même classe. Y compris pour le ou les enseignants. «Et là, si le test est négatif, le retour à la normale s'effectuera comme pour tout le monde». 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat
La loi permet à des personnes ayant eu un contact avec un cas covid et mises en quarantaine de se rendre à l’école. C'est le cas actuellement d'un enseignant qui a été autorisé à exercer. Une affaire qui soulève pas mal de questions.
18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Im Max-Planck-Gymnasium Karlsruhe findet zu Corona Zeiten bei geöffnetem Fenster eine Unterrichtsstunde einer zehnten Klasse statt. Schule unter Corona-Bedingungen erfordert aus Sicht des Kultusministeriums von Schülern wie Lehrern ein zusätzliches Maß an Verantwortung und Achtsamkeit. Jeder einzelne müsse dafür sorgen, dass Infektionen möglichst verhindert oder eingedämmt werden. Foto: Uli Deck/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
«Plus de chance à l'éducation, moins au virus»
A onze jours de la rentrée, Claude Meisch a expliqué sous quelles conditions sanitaires le retour en classes aurait lieu. Avec cette ligne de conduite : tout faire pour que l'enseignement en présentiel puisse perdurer.
Politik, Pressekonferenz Minister Meisch - Details Rentrée scolaire, des Schuljahres 2020, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Plus de 6.000 inscrits aux cours de rattrapage
L'initiative du ministère de l'Education nationale de proposer aux élèves une révision générale à quelques jours de la rentrée a trouvé son public. Reste à savoir qui fera face aux classes et sous quelles modalités sanitaires.
Lokales, Schoulrentrée Ribeschpont Besuch Claude Meisch, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
«Pas de système à deux vitesses dans le secteur éducatif»
Les syndicats ont dénoncé les mauvaises conditions de travail du personnel éducatif et psychosocial. Ils ont fait part de leur mécontentement auprès de Claude Meisch (DP) et attendent de la part du ministre de l'Education qu'il entame un nouveau dialogue.
«L'école ne sera plus la même»
Le ministre de l'Education nationale a livré, ce jeudi, les premiers détails de la réouverture annoncée des établissements d'enseignement. Elle se fera par étapes entre le 4 et le 25 mai et les élèves iront en classe une semaine sur deux en portant obligatoirement un masque dans l'enceinte de l'école.