Changer d'édition

Les travaux vont démarrer ce jeudi au Bobësch
Luxembourg 3 min. 07.12.2022
Entre Sanem et Bascharage

Les travaux vont démarrer ce jeudi au Bobësch

Reportés plusieurs fois, les travaux au Bobësch vont démarrer ce week-end.
Entre Sanem et Bascharage

Les travaux vont démarrer ce jeudi au Bobësch

Reportés plusieurs fois, les travaux au Bobësch vont démarrer ce week-end.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 07.12.2022
Entre Sanem et Bascharage

Les travaux vont démarrer ce jeudi au Bobësch

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Le CR110 sera barrée samedi et dimanche pour permettre le défrichage d'arbustes et l'abattage d'arbres.

Vendredi dernier, le tribunal administratif, statuant en référé, a rejeté la demande de suspension de la réalisation de travaux prévus entre le Bobësch et le Zamerbësch, au niveau du CR110 entre Bascharage et Sanem. Cette demande avait été introduite, entre autres, par le collectif BIGS (Biergerinitiative Gemeng Suessem ASBL) à la fin du mois de novembre.

Route barrée ce week-end

Dans la foulée de cette décision de justice, le ministère de la Mobilité et des Travaux publics, ainsi que l'administration des Ponts et Chaussées, indiquaient que ce chantier, qui consiste en l'enfouissement, encore plus profondément qu'à l'heure actuelle, des gazoducs d'Air Liquide et de Creos, allait rapidement débuter, dès le mois de décembre.

Effectivement, les choses ne trainent pas! Ce mercredi en fin de journée, les Ponts et Chaussées ont annoncé le démarrage pour ce week-end. Et même dès ce jeudi 8 décembre, si l'on prend en compte des travaux de débroussaillage «sans répercussions sur le trafic», précise l'administration. 

Ensuite, ce week-end, place donc à des travaux forestiers pour défricher des arbustes et abattre des arbres le long du CR110. Pour que cette opération se déroule en toute sécurité, «la route entre Sanem et Bascharage sera barrée pour le trafic individuel du samedi 10 décembre à 7h30 jusqu’au dimanche 11 décembre à 18h. Une déviation via l’A13 sera mise en place».

Chantier jusqu'en mars 2023

La date de début des travaux d'enfouissement des conduites de gaz n'est pas précisée. «Pendant la phase d’exécution des travaux de génie civil, le trafic sera dévié localement sur deux voies rétrécies avec une limitation de vitesse», précisent simplement les Ponts et Chaussées, qui indiquent que le chantier durera jusqu'au mois de mars 2023.


Lokales, De Bobësch tëscht Suessem an Käerjeng ass besat, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des activistes s'opposent à une route de contournement
Quelques jeunes ont occupé une forêt à Sassenheim. Ils veulent ainsi empêcher la construction d'une route de contournement prévue.

Reste à savoir comment réagiront à cette annonce les défenseurs de l'environnement mobilisés pour préserver les forêts du Bobësch et du Zämerbësch et opposés à un projet de route de contournement.

 Les défenseurs de l'environnement souhaitaient une alternative

Lundi, le collectif BIGS mais aussi le Mouvement écologique (régionale sud) et Natur&ëmwelt Gemeng Suessem, indiquaient, dans un communiqué commun,  vouloir contacter les Ponts et Chaussées pour trouver une alternative au défrichage et à l'abattage des arbres. «Nous sommes favorables à une solution qui préserve les arbres, soit en utilisant la tranchée existante dans le Bobësch, soit en prévoyant un tracé par le chemin piétonnier du Bobësch et le trottoir le long du CR110. Il existe définitivement d'autres solutions que de déboiser sur la surface retenue», expliquaient les associations.


Seit Freitag leben die Aktivisten im Wald.
La mobilisation se poursuit en forêt de Bobësch
De jeunes militants sont installés dans des arbres de la forêt de Bobësch afin de s'opposer au projet de route de contournement. Des associations écologistes leur apportent leur soutien.

Mais le ministère et l'administration ont, semble-t-il, choisi de zapper cet échange et de mener ces travaux tambour battant. Les Ponts et Chaussées rappellent que le chantier est mené dès à présent pour limiter les nuisances environnementales (car nous sommes en dehors de la période de végétation), minimiser les désagréments sur la circulation vu les travaux en cours sur le boulevard Kennedy à Bascharage, garantir la sécurité d’approvisionnement des activités dans la zone industrielle Bommelscheuer, et enfin parce que la production de l’entreprise Guardian-Luxguard est actuellement à l'arrêt en raison de l’installation d’un nouveau four.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La justice autorise l'administration des Ponts et Chaussées à entamer des travaux en forêt du Bobësch, entre Bascharage et Sanem. Elle rejette ainsi la demande du collectif BIGS. Qui, pour autant, ne baisse pas les bras dans ce dossier.
Lok ,Sueden ,Protest Bürger Sanem gegen geplante Wildbrücke auf geplanter Umgehungstrassen von Bascharage , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Décision du tribunal administratif
La demande du Biergerinitiativ Gemeng Suessem (BIGS) a été rejetée. Les travaux, déjà reportés à deux reprises, peuvent commencer.
Zeltlager Bobësch / Foto: Lucien WOLFF