Changer d'édition

Les tests rapides feront leur rentrée le 19 avril
Luxembourg 1 2 min. 15.04.2021 Cet article est archivé

Les tests rapides feront leur rentrée le 19 avril

Lors du projet-pilote, mené entre le 22 mars et le 2 avril, 97% des écoliers s'étaient prêtés au jeu.

Les tests rapides feront leur rentrée le 19 avril

Lors du projet-pilote, mené entre le 22 mars et le 2 avril, 97% des écoliers s'étaient prêtés au jeu.
Photo: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dp
Luxembourg 1 2 min. 15.04.2021 Cet article est archivé

Les tests rapides feront leur rentrée le 19 avril

Au retour des vacances de Pâques, les autotests seront généralisés dans toutes les classes du pays, a annoncé ce jeudi Claude Meisch. Avec l'espoir d'apporter «encore plus de sécurité», mais surtout de retrouver «un peu de normalité».

(ASdN) - Dès la semaine prochaine, les autotests s'inviteront sur les bancs de l'école. Si la stratégie a déjà été testée dans six établissements scolaires, Claude Meisch (DP) a annoncé, ce jeudi, généraliser sans attendre ce mode de dépistage à toutes les classes des écoles et lycées du pays. 


dpatopbilder - 22.03.2021, Sachsen-Anhalt, Halle (Saale): Ein Schüler des Lyonel Feininger Gymnasiums macht seinen ersten Corona Schnelltest. Zum ersten Mal werden in der Schule auf Initiative des Schulleiters Schnelltests für und von den Schülern durchgeführt. Foto: Holger John/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Meisch entend tirer les leçons des autotests à l'école
Si le projet-pilote prendra fin ce vendredi, les résultats ne seront pas communiqués avant la fin des vacances de printemps, précise Claude Meisch ce jeudi. Les conclusions tirées permettront de réfléchir à sa «mise en oeuvre concrète» à plus grande échelle.

Au retour des vacances de Pâques et jusqu'à l'été, tous les élèves, enseignants et éducateurs auront donc la possibilité de se faire dépister chaque semaine. Au total, jusqu'à 120.000 autotests hebdomadaires pourront ainsi être effectués. Un test qui pourra être réalisé seul dès le cycle 2. «Sous surveillance», précise le ministre, insistant toutefois sur la facilité du procédé. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Lors de la phase test, l'expérience avait rencontré un grand succès. A l'école fondamentale, «97% des écoliers» s'étaient ainsi prêtés au jeu, note avec enthousiasme Claude Meisch. Néanmoins, l'accord des parents restera indispensable pour les mineurs. Les élèves auront également la possibilité de s'y opposer, bien que pour le ministre, s'y soumettre constitue un véritable devoir dans la lutte contre la pandémie. 

Quant à la mise en place de ces dépistages, à chaque équipe pédagogique d'établir sa feuille de route. Si les établissements resteront libres d'organiser les dépistages comme bon leur semble, le ministre de l'Education a néanmoins donné quelques consignes, recommandant notamment de tester quotidiennement «20% des effectifs» plutôt que «tout le monde en une journée». 


04.03.2021, Baden-Württemberg, Hemmingen: Eine Arzthelferin tropft die Abstrichlösung in einer Grundschule auf einen Corona-Schnelltest. An der Schule werden die Lehrerinnen und Lehrer zweimal pro Woche getestet. Nach dem Beschluss von Bund und Ländern sollen bis Anfang April Corona-Testmöglichkeiten deutlich ausgeweitet werden. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Des tests rapides par millions au Luxembourg
7,9 millions de tests rapides ont été commandés par le ministère de la Santé. De quoi faciliter et accélérer la détection des infections covid dans les écoles aussi bien que dans les hôpitaux, maisons de retraite ou salles de sport.

Par ce monitoring régulier, Claude Meisch espère apporter «encore plus de sécurité» dans les établissements, mais surtout, permettre aux élèves et enseignants de retrouver «un peu de normalité». Malgré ces dispositions, le ministre appelle à la vigilance, notamment face aux variants, affirmant se tenir «prêts à réagir» si la situation venait à empirer.

Pour rappel, plus de 400 cas de covid-19 avaient été signalés avant les congés. Si aucun cluster n'avait été repéré, ces infections étaient néanmoins venues perturber les cours dans près de 154 établissements du pays. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

C'en est fini du port d'une protection buccale obligatoire en cours à partir du 15 septembre. Cependant, si le virus revient à circuler en classe, les élèves devront ressortir leur masque pour suivre l'enseignement.
Children attending Gounod-Lavoisier school return to school on September 2, 2021, on the first day of the French school year. - Lille's 12,500 schoolchildren will benefit from free school supplies, financed by the city. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)
Deux semaines de phase-pilote, sur 6 établissements, ont suffi à convaincre le ministère de l'Education de miser sur des kits de dépistage covid pour l'ensemble des 120.000 scolaires et enseignants du pays.
14.04.2021, Berlin: Ein Schüler hält bei einem Probelauf mit Corona-Schnelltests an der Grundschule in der Köllnischen Heide in Berlin-Neukölln seinen negativen Test in die Kamera. Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le ministre de l'Education a confirmé vouloir déployer des autotests dans l'ensemble des établissements du pays. La phase-pilote menée sur quelques semaines a montré l'utilité de cet outil dans la rupture rapide des chaines de contamination des jeunes et enseignants.
Politik, DP, Claude Meisch, Schulwesen, Covid-Zeiten  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Si le projet-pilote prendra fin ce vendredi, les résultats ne seront pas communiqués avant la fin des vacances de printemps, précise Claude Meisch ce jeudi. Les conclusions tirées permettront de réfléchir à sa «mise en oeuvre concrète» à plus grande échelle.
dpatopbilder - 22.03.2021, Sachsen-Anhalt, Halle (Saale): Ein Schüler des Lyonel Feininger Gymnasiums macht seinen ersten Corona Schnelltest. Zum ersten Mal werden in der Schule auf Initiative des Schulleiters Schnelltests für und von den Schülern durchgeführt. Foto: Holger John/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que la phase-test dans six écoles a débuté mercredi dernier, la direction de la Santé indique lundi avoir commandé des dispositifs de dépistage du covid-19 utilisables par tout un chacun. Un deuxième achat d'ampleur est en cours de négociation.
L'obligation du masque en cours n'est pas le seul changement à venir dans les écoles luxembourgeoises. En mars, le ministère de l'Education envisage de proposer des tests de dépistage pour que jeunes et enseignants puissent contrôler leur situation covid.
Student of a graduating class at the Geschwister-Scholl school in Tuebingen, southern Germany,, conduct an antigen rapid test for COVID-19 in a class room on February 11, 2021 amid the ongoing new coronavirus pandemic. - In collaboration with the city of Tuebingen the school tests teachers and students of the graduating classes regulary free to ensure present teaching in the class room instead of online teaching. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)