Changer d'édition

Les tests rapides amenés à se multiplier
Luxembourg 4 min. 05.03.2021

Les tests rapides amenés à se multiplier

L'usage des tests rapides se fera en complément du dépistage via le Large Scale testing, dispositif que le Luxembourg entend conserver jusqu'à l'été au moins.

Les tests rapides amenés à se multiplier

L'usage des tests rapides se fera en complément du dépistage via le Large Scale testing, dispositif que le Luxembourg entend conserver jusqu'à l'été au moins.
Photo : Dpa
Luxembourg 4 min. 05.03.2021

Les tests rapides amenés à se multiplier

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Luxembourg compte s'appuyer sur ces accessoires pour faciliter la vie quotidienne mais aussi poursuivre son effort de dépistage précoce des infections covid.

Le covid a ses modes. Il y a eu (et il y a encore) le masque. Maintenant, il va sans doute falloir s'habituer aux bâtonnets des tests rapides antigéniques. «Moins désagréables que les tests PCR du Large Scale Testing», s'amusait vendredi en conférence de presse le Premier ministre luxembourgeois. Et si Xavier Bettel (DP) a évoqué l'objet, c'est qu'il fait maintenant partie de la «stratégie diversifiée» du pays pour combattre l'infection. Un espion plus qu'une arme en fait.


IPO,Pressebriefing Ministerrat Paulette Lenert & Xavier Bettel.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le covid face à «la stratégie des petits pas»
Au 2 avril, le Luxembourg pourrait connaître des assouplissements des restrictions sanitaires covid. Xavier Bettel s'y engage. Mais pas question d'un retour à la normalité en toute liberté. La prudence s'imposera encore.

Car même si, depuis mai dernier, plus de 2,1 millions de tests de dépistage ont été pratiqués, le pays entend mettre en place un «suivi très serré» du virus. Le surprendre vite, si possible avant qu'il ne soit transmis. C'est là tout l'intérêt des kits que compte déployer le gouvernement. Simples à utiliser, avec un résultat quasi immédiat : ces schnelltests ont déjà prouvé leur utilité pour autoriser certaines rencontres sportives ou rendez-vous culturels, voire à l'arrivée des passagers au Findel.

Le gouvernement entend aller plus loin. Pour l'heure, Xavier Bettel préfère parler de phase-pilote. Et d'annoncer des initiatives dans deux nouveaux domaines : le milieu scolaire et les home seniors.

Pour les écoles, le test sera d'autant plus aisé à mettre en place que le modèle retenu «ne nécessitera pas de personnel spécialisé pour le prélèvement». A priori, les élèves disposeraient d'un coton-tige pour se curer la partie avant de la narine. A charge ensuite pour eux soit de faire l'analyse par eux-mêmes, soit de confier l'opération à l'enseignant pour les plus jeunes.


Pupils arrive at Clyde Primary School in Glasgow on February 22, 2021 as schools in Scotland started to reopen to more of the youngest students in an easing of the coronavirus shutdown. (Photo by Andy Buchanan / AFP)
Le covid-19 a fait sa rentrée des classes
Au retour des vacances de Carnaval, le virus a lui aussi retrouvé les bancs de l'école. Entre le 22 et 28 février, pas moins de 351 cas ont été recensés, dont 35 auprès des enseignants.

Le ministre de l'Education, Claude Meisch (DP) devrait en détailler le modus operandi d'ici peu; l'initiative devant vraisemblablement débuter dès le 22 mars prochain. Mais d'ores et déjà sa collègue de la Santé, Paulette Lenert (LSAP) fonde beaucoup d'espoir sur ce «screening» des enfants et des enseignants. 

A cela une raison simple : les plus jeunes, même asymptomatiques, jouent un rôle important dans la contamination. Y compris des adultes. «Car le premier foyer d'infection reste la maison (42% des nouveaux cas), au sein même de la famille. Si le virus est repéré chez un écolier de façon précoce, et que les règles d'isolement sont ensuite bien suivies, le risque de voir le covid se propager sera bien moindre», assure la ministre de la Santé.

Avec, par exemple, 351 nouveaux cas repérés dans des établissements scolaires en une semaine, selon le dernier rapport du ministère de l'Education, l'effet positif du dépistage pourrait effectivement vite se faire ressentir dans l'ensemble de la société. 

Certaines grandes surfaces commercialisent déjà des autotests covid.
Certaines grandes surfaces commercialisent déjà des autotests covid.
Fabian Strauch/dpa

Avec l'appui du ministère de la Famille, le gouvernement entend aussi mener une expérimentation auprès des maisons de retraite et de soins pour personnes âgées. Mais l'emploi des tests rapides concernerait moins les résidents que les visiteurs. Car c'est bien de l'extérieur que le virus peut venir faire des dégâts dans ces établissements. Le récent cluster détecté à Niederkorn en étant le parfait exemple. Familles ou proches des pensionnaires devraient ainsi se prêter au test avant de pouvoir visiter le senior que l'âge rend plus vulnérable à l'infection.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère de l'Education a confirmé vouloir lancer une opération-pilote de dépistage du coronavirus par les scolaires eux-mêmes. Avant d'être déployée sur tout le pays, l'opération serait d'abord expérimentée.
First graders of the 39th Dresden primary school sit in their classroom for the first lesson following the coronavirus lockdown in Dresden, eastern Germany, on February 15, 2021, amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. - In the eastern federal state of Saxony, pre-schools and primary schools have started easing their restrictions implemented in order to curb the spread of the virus. (Photo by JENS SCHLUETER / AFP)
Malgré la nouvelle obligation de disposer d'une protection buccale en classe (hormis en cycle 1 et en centre de compétence), certains jeunes et leurs familles ont fait savoir leur opposition à suivre les cours masqués.
Second-grade pupils wear face masks as they attend school lessons at the Petri primary school in Dortmund, western Germany, on February 22, 2021, amid the novel coronavirus COVID-19 pandemic. - Schools and daycare centres partially reopened in 10 German regions. The impact of school reopenings would be closely watched before deciding the next steps in the pandemic, German Health Minister Jens Spahn said. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
Pris au dépourvu à l'automne par la seconde vague, le pays a cette fois pris les devants: avec 3 millions de tests par semaine, dont la moitié dans les écoles, le petit Etat s'érige désormais en champion de l'exercice.
(FILES) In this file photo taken on February 4, 2021 a health worker takes a coronavirus antigen rapid test swab at the new coronavirus test center in the Orangery of the Schoenbrunn Palace as Vienna expands its capacities for the rapid antigen test, amid the ongoing Covid-19 pandemic. - While Austria has struggled to contain the second wave of the coronavirus pandemic, it is fast emerging as a world leader in testing as a way of opening schools and businesses. (Photo by ALEX HALADA / AFP)
A compter de vendredi, les voyageurs arrivant au Luxembourg par avion devront être en possession d'un résultat négatif, sous peine de risquer d'être placés deux semaines en quarantaine. Une mesure valable jusqu'à fin février, indiquent lundi soir Xavier Bettel et Paulette Lenert.
online.fr,  Illustration, Flughafen, Covid 19, Test für die Reisende, Urlaub, Vakanz, Airport, Findel, Ankünfte können auf der Stelle getestet werden  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort