Changer d'édition

Les tests PCR payants à partir de mi-septembre
Luxembourg 01.09.2021
Santé

Les tests PCR payants à partir de mi-septembre

74% de la population luxembourgeoise a au moins reçu une dose anti-covid.
Santé

Les tests PCR payants à partir de mi-septembre

74% de la population luxembourgeoise a au moins reçu une dose anti-covid.
Photo : AFP
Luxembourg 01.09.2021
Santé

Les tests PCR payants à partir de mi-septembre

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Globalement, la loi covid qui sera promulguée jusqu'au 18 octobre ne variera guère de la loi actuelle. Par contre, plus question maintenant pour le gouvernement de payer systématiquement pour le dépistage des non-vaccinés qui devront passer à la caisse.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le conseil de gouvernement de ce mercredi matin portera essentiellement sur les nouvelles mesures sanitaires et sociales qui s'appliqueront au Luxembourg à compter du 15 septembre. Xavier Bettel et Paulette Lenert en expliqueront le détail à 14h.
ARCHIV - 01.06.2021, Sachsen-Anhalt, Quedlinburg: Eine FFP2-Maske liegt neben einer Tasse Kaffee auf einem Tisch. (zu dpa «Umfrage: Deutsche bei Corona-Hygiene strenger als Österreicher») Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Moins de 1% des personnes vaccinées se sont vu injecter deux vaccins différents. Possible depuis deux mois, cette option n'est choisie qu'en cas d'effets indésirables après la première dose anti-covid, indique la cheffe de la division de la pharmacie et des médicaments.
La Féduse propose de contrôler le bon état de santé des professeurs, lycéens et autres personnels avant l'entrée dans les sites d'enseignement dans le secondaire. Le dispositif permettrait selon la fédération de «soulager» tout le monde.
Pour le Dr Oliver Kohns, chercheur à l'Uni, le choix du vaccin va au-delà d'une protection personnelle contre le virus, ce qui explique les divergences. Pour autant, il estime que ces tensions ne s'apparentent pas non plus à des fractures.
Persuader plutôt que forcer : voilà la ligne de conduite que la ministre de la Santé luxembourgeoise compte suivre pour faire progresser la vaccination auprès des salariés du domaine de la santé ou des professionnels en contact avec des personnels vulnérables.
Xavier Bettel fait du vaccin la première arme de la lutte anti-covid. Un rappel utile alors que le pays s'apprête à voir certainement repartir les infections, avec le retour en classe, sur les chantiers, au bureau et à l'usine de nombreux vacanciers.