Changer d'édition

Les tests covid rapides à l'essai
Luxembourg 2 min. 05.10.2020

Les tests covid rapides à l'essai

Si leur fiabilité est améliorée, les tests antigéniques deviendront très utiles «partout où un résultat rapide est nécessaire»

Les tests covid rapides à l'essai

Si leur fiabilité est améliorée, les tests antigéniques deviendront très utiles «partout où un résultat rapide est nécessaire»
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 05.10.2020

Les tests covid rapides à l'essai

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Jusqu'à présent, le Luxembourg a privilégié les tests PCR, produit réputé pour sa fiabilité. Mais la donne pourrait bien changer avec l'arrivée des tests antigéniques de deuxième génération. Le Laboratoire national de santé (LNS) les teste actuellement.

Au Grand-Duché, le dépistage massif du covid-19 n'est pas un vain mot. Rien qu'à travers les campagnes du «large scale testing» amorcées fin mai, et désormais prolongées jusqu'au 31 mars 2021, pas moins de 518.000 tests qui ont déjà été réalisés sur des résidents. Si jusqu'à présent le gouvernement a exclusivement privilégié l'utilisation des tests dits «PCR», la stratégie pourrait bien évoluer prochainement.

En effet, des échantillons de la deuxième génération des tests antigéniques rapides sont arrivés le 29 septembre entre les mains des experts du Laboratoire national de santé (LNS). «Leur performance est actuellement en cours d'évaluation», a révélé Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé.


Les tests rapides jugés pas encore assez fiables
Si des dispositifs permettraient de détecter la présence d'anticorps en un temps record, le Grand-Duché ne compte pas les utiliser pour l'heure. Un refus - toutefois non catégorique - que Paulette Lenert (LSAP) justifie dans une réponse parlementaire publiée vendredi.

Si jusqu'ici ce type de matériel était négligé, c'est «en raison de son manque de fiabilité» avait jusqu'alors informé le gouvernement. Le risque de résultat incorrect - tant des faux positifs que des faux négatifs - s'avérait trop élevé. En outre «à part le fait de fournir un verdict rapide, ces tests n'offraient aucun autre avantage sur les tests PCR», explique la ministre de la Santé.

En réponse à une question posée par le député Claude Wiseler (CSV), Paulette Lenert précise cependant qu'une «deuxième génération de ces tests antigéniques arrive aujourd'hui sur le marché». «Les fabricants annoncent de meilleures performances en termes de sensibilité et de spécificité», rendant donc les tests rapides «également plus fiables», selon le ministère de la Santé.


Politik, Paulette Lenert, Wochenbericht, Zusammen gegen Covid-19  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Paulette Lenert attend vaccins et tests rapides
La ministre de la Santé envisage l'arrivée d'un sérum préventif d'ici la fin de l'année ou début 2021. Ses services réfléchissent déjà à une stratégie de vaccination. Tout comme le pays se prépare à l'achat de nouveaux tests de dépistage.

Il va de soi que si ces améliorations étaient avérées, ces tests antigéniques deviendraient très utiles «partout où un résultat rapide est nécessaire», souligne la ministre socialiste. Et de citer en exemple «les professions médicales et les services d'urgence» ou bien encore «afin d'aiguiller rapidement les patients du futur centre de consultation covid-19 dans la bonne filière», voire «en tant que dépistage avant une intervention invasive (chirurgie, endoscopie).»

De là à imaginer prochainement la commercialisation du produit et son utilisation dans la sphère privée, comme beaucoup le réclament par exemple avant un événement réunissant la grande foule, il existe une marge. Pour Paulette Lenert, cela «doit encore être clarifié».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un dépistage national plus «structuré, ciblé, flexible»
Si la première phase revêtait encore un caractère expérimental, la deuxième partie du «large scale testing» entend tirer des leçons de ces derniers mois. Désormais, la stratégie mise en place pour lutter contre le covid-19 s'appuiera sur une toute nouvelle stratégie.
Illustration, Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Tester tout le monde aveuglément n'a aucun sens»
La ministre de la Santé (LSAP) jette les bases, ce jeudi, de la deuxième phase du dépistage massif. Tirant les leçons de la première phase, cette seconde partie du large scale testing s'appuiera désormais sur cinq piliers, en ciblant notamment davantage les personnes les plus exposées.
Briefing Bettel + Lenert Corona - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
1.118 cas asymptomatiques détectés
Alors que la deuxième phase du dépistage national débutera mercredi, le ministre de l’Enseignement et la ministre de la Santé ont dressé un bilan positif de la première partie de cette stratégie, visant à briser les chaînes d'infections.
Lokales, Politik,  Corona Virus Covid-19, Large Scale  Testing, Corona Test, Teststation Hollerich, ( erlaubnis der Mutter vor Ort zur Veröffentlichung des Bildes zur Illustration des Large Scale Testing )Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Paulette Lenert attend vaccins et tests rapides
La ministre de la Santé envisage l'arrivée d'un sérum préventif d'ici la fin de l'année ou début 2021. Ses services réfléchissent déjà à une stratégie de vaccination. Tout comme le pays se prépare à l'achat de nouveaux tests de dépistage.
Politik, Paulette Lenert, Wochenbericht, Zusammen gegen Covid-19  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le dépistage suit de nouvelles pistes
A compter de ce lundi, le Luxembourg précise encore plus son ciblage de test covid-19. Vacanciers de retour, ouvriers du bâtiment devant reprendre le chemin des chantiers, écoliers avant la rentrée, familles habitant des zones plus infectées : la lutte contre la contamination resserre ses mailles.
A healthcare worker uses a swab to collect a sample at a temporary testing centre for the novel coronavirus in Madrid on August 17, 2020. - Just seven weeks after bringing its first coronavirus wave under control, experts say Spain is once again in a "critical" situation with the worst infection rate in Western Europe. (Photo by OSCAR DEL POZO / AFP)