Changer d'édition

Les terrasses perdureront sur les places de parking
Luxembourg 2 min. 31.08.2020 Cet article est archivé

Les terrasses perdureront sur les places de parking

Les terrasses provisoires installées à même la chaussée ne disparaîtront pas avec le coronavirus.

Les terrasses perdureront sur les places de parking

Les terrasses provisoires installées à même la chaussée ne disparaîtront pas avec le coronavirus.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 31.08.2020 Cet article est archivé

Les terrasses perdureront sur les places de parking

Maurice FICK
Maurice FICK
Alors que la «Stater Braderie» doit redonner une bouffée d'oxygène aux commerces, le Premier échevin, Serge Wilmes, relève que les terrasses à même la rue créent un «tout nouveau sentiment de vivre-ensemble» en Ville.

La 91e Grande braderie en format «réduit» bat son plein ce lundi 31 août dans le centre-ville de la capitale et son quartier Gare. Mais la question cruciale de la survie des commerçants, cafetiers et restaurateurs demeure entière en période de pandémie qui dure. Le télétravail qui permet d'un côté de réduire la propagation du virus, pénalise durement le commerce et le secteur Horeca de l'autre.  


Lokales, Das Leben ist zurückgekehrt, Terrassen, Luxembourg stadt, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les terrasses cherchent à grappiller du terrain
Face aux nouvelles restrictions sanitaires imposées et donc à la perte financière qu'elles engendrent, les gérants des cafés et restaurants partent à la conquête de quelques m2 supplémentaires sur l'espace public. Un bras de fer entre acteurs de l'Horeca et autorités communales.

Pour relancer l'activité commerciale, la Ville de Luxembourg a déjà mis la main à la poche en versant 5.000 euros d'aides à chaque établissement et lançant une vaste opération de bons d'achats qui représente un effort financier de 1,5 million d'euros. Pour compenser le manque à gagner lié au covid et à ses restrictions sanitaires, une solution pratique était de gagner du terrain sur l'espace public pour y installer des terrasses plus grandes.  

Premier échevin de Luxembourg (CSV), Serge Wilmes, s'est dit ouvert ce lundi matin sur les ondes de RTL pour conserver ces dispositions particulières pour les terrasses du centre-ville, y compris après la pandémie. 

«Nous prévoyions quelque chose de similaire avant même l'apparition du coronavirus. Nous avons pu le mettre en œuvre et nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs. Davantage de terrasses à la place de parkings dans le centre-ville crée un tout nouveau sentiment de vivre-ensemble», estime Serge Wilmes. D'autant que la nécessité de recréer les liens sociaux mis entre parenthèses par le confinement reste vitale. 


La Ville aussi généreuse que l'Etat envers les commerces
La capitale poursuit sa politique de soutien à la relance des activités commerciales. A la suite d'une aide directe de 1.000 euros en bons d'achat, le premier échevin Serge Wilmes (CSV) annonce ce vendredi un soutien supplémentaire de 4.000 euros.

Du fait de la pandémie, les restaurateurs ont pu demander à la municipalité l'accès à des espaces extérieurs provisoires et plus grands. Sans être taxés. 

Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, la Ville a aussi annoncé ce lundi que le réaménagement provisoire de la rue du Fossé en zone piétonne sera prolongé jusqu’au mercredi 30 septembre 2020 inclus. Une autre mesure qui avait été mise en place fin juillet pour redonner de l'attractivité au centre-ville et à ses commerces. Mais aussi privilégier la mobilité douce.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

30% des bons d'achat de 50 euros restent à gagner
Pour faire revenir les clients dans les magasins, la Ville de Luxembourg a misé sur des jeux-concours. Cinq semaines après son lancement, le premier échevin de la capitale dresse mercredi un premier bilan positif de l'opération.
Geschäftstrasse, Einkaufen, Corona, Shopping, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les terrasses cherchent à grappiller du terrain
Face aux nouvelles restrictions sanitaires imposées et donc à la perte financière qu'elles engendrent, les gérants des cafés et restaurants partent à la conquête de quelques m2 supplémentaires sur l'espace public. Un bras de fer entre acteurs de l'Horeca et autorités communales.
Lokales, Das Leben ist zurückgekehrt, Terrassen, Luxembourg stadt, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort