Changer d'édition

Les télécommunications boostées par le confinement
Luxembourg 2 min. 23.03.2021

Les télécommunications boostées par le confinement

Si les résidents ont envoyé moins de messages qu'à l'ordinaire, cette baisse pourrait s’expliquer par un basculement vers des services annexes comme Facebook, WhatsApp ou encore Skype.

Les télécommunications boostées par le confinement

Si les résidents ont envoyé moins de messages qu'à l'ordinaire, cette baisse pourrait s’expliquer par un basculement vers des services annexes comme Facebook, WhatsApp ou encore Skype.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 23.03.2021

Les télécommunications boostées par le confinement

Les mesures sanitaires mises en place entre mi-mars et fin mai 2020 ont conduit à une «augmentation significative» des trafics sur les réseaux de communications électroniques, indique ce mardi l'Institut luxembourgeois de régulation, dans un communiqué.

(ASdN) - Télétravail, maintien du contact avec ses proches ou encore divertissements en ligne... Sans surprise, l'apparition et le développement de «nouveaux usages» des télécommunications lors du confinement au printemps dernier ont fortement impacté la demande de connectivité des ménages, souligne l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) dans un communiqué publié ce mardi.

Dès le début des mesures sanitaires, et à défaut de pouvoir sortir, les résidents se sont en effet raccrochés à leur téléphone. Le nombre d’appels simultanés entre opérateurs a ainsi augmenté de près de 60% par rapport à la normale. Une hausse importante, bien qu'incomparable avec le pic enregistré lors du premier week-end de la crise. Les 14 et 15 mars, des appels téléphoniques passés sur les réseaux fixes vers l'étranger ont bondi de 80%. Une hausse allant jusqu'à 230% pour les appels passés à l'intérieur du territoire.

Les quelque 626.000 résidents n'ont pas seulement passé des coups de fil, mais ont également davantage surfé sur Internet. Une forte hausse des volumes des données a ainsi pu être constatée. Que ce soit pour télécharger «en voie ascendante» (upload) ou «en voie descendante» (download), note l'ILR. 

En revanche, la population n'était visiblement pas d'humeur à écrire des SMS. Durant cette période de restrictions, les résidents ont en effet envoyé 30% de messages en moins qu'à l'ordinaire. Un chiffre qui pourrait néanmoins ne pas refléter la réalité, souligne l’ILR. La baisse d'envoi de «textos» peut en effet s’expliquer par un basculement des services classiques vers des services OTT («over the top»). Autrement dit, des services tels que Skype, Facebook ou encore WhatsApp.


ILLUSTRATION - Ein junger Mann lässt sich eine Seite der Videostreaming-Firma Netflix am 14.09.2014 in Berlin von einem Laptop auf einem Fernsehbildschirm zeigen. Die in den USA populäre Online-Videothek Netflix geht im September auch in Deutschland auf Sendung. Netflix hat mit seinem Videostreaming-Abo den Fernsehmarkt in den USA aufgemischt und kommt dort mittlerweile auf 35,1 Millionen zahlende Kunden. Bestehende Konkurrenten in Deutschland sind Amazon, Maxdome oder Watchever. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++ |
Internet pris par la fièvre du dimanche soir
Le 1er novembre dernier, le réseau LU-CIX a connu un pic jamais atteint en termes de volume de données internet. En cause, le goût immodéré des résidents pour le streaming chaque dernier jour de la semaine.

Malgré cet usage inhabituel des télécommunications, le réseau a tenu bon. Non sans quelques adaptations.  L'objectif : «agir en prévention d’éventuelles défaillances et saturations potentielles». Les opérateurs, note l'institut de régulation, ont ainsi dû renforcer les capacités techniques de leurs réseaux fixes et mobiles.

A noter que depuis mi-octobre, la technologie 5G a fait ses premiers pas au Grand-Duché. Par rapport à la 4G, celle-ci offre notamment un plus grand débit - jusqu'à dix fois plus rapide - et un temps de latence réduit, autrement dit, un temps de réaction pour une action inférieur à dix millisecondes. Mais bien que présentée comme nécessaire par le gouvernement, cette technologie génère des inquiétudes auprès du grand public

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Comment le gouvernement a réagi face à l'épidémie de Covid-19 ? Quelles mesures ont été mises en place aux moments-clés de la première et de la deuxième vague ? Revivez ces événements qui ont bousculé notre quotidien au travers d'une chronologie interactive détaillée.
Le 1er novembre dernier, le réseau LU-CIX a connu un pic jamais atteint en termes de volume de données internet. En cause, le goût immodéré des résidents pour le streaming chaque dernier jour de la semaine.
ILLUSTRATION - Ein junger Mann lässt sich eine Seite der Videostreaming-Firma Netflix am 14.09.2014 in Berlin von einem Laptop auf einem Fernsehbildschirm zeigen. Die in den USA populäre Online-Videothek Netflix geht im September auch in Deutschland auf Sendung. Netflix hat mit seinem Videostreaming-Abo den Fernsehmarkt in den USA aufgemischt und kommt dort mittlerweile auf 35,1 Millionen zahlende Kunden. Bestehende Konkurrenten in Deutschland sind Amazon, Maxdome oder Watchever. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++ |
Le premier opérateur de télécommunications du pays a précisé qu'il allait déployer la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile à partir de la semaine prochaine.
HANDOUT - Zum Themendienst-Bericht vom 1. Oktober 2020: Das neue Chromecast-Gerät für TV-Streaming bleibt in etwa puckförmig und versteckt sich dezent hinter dem Fernseher. Foto: Google/dpa-tmn - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit dem genannten Text und nur bei vollständiger Nennung des vorstehenden Credits - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
La crise du coronavirus représente un véritable test de résistance pour les infrastructures internet dans le monde entier. Le Grand-Duché est relativement bien loti, même si des problèmes surgissent ailleurs.