Changer d'édition

Les syndicats posent un ultimatum au gouvernement
Luxembourg 2 min. 18.10.2021
Futur régime CovidCheck

Les syndicats posent un ultimatum au gouvernement

Pour la CGFP, l'OGBL et le LCGB, les députés doivent s'opposer à l'extension du régime CovidCheck. En cas d'adoption de la nouvelle loi, les syndicats brandissent la menace de poursuites judiciaires.
Futur régime CovidCheck

Les syndicats posent un ultimatum au gouvernement

Pour la CGFP, l'OGBL et le LCGB, les députés doivent s'opposer à l'extension du régime CovidCheck. En cas d'adoption de la nouvelle loi, les syndicats brandissent la menace de poursuites judiciaires.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 18.10.2021
Futur régime CovidCheck

Les syndicats posent un ultimatum au gouvernement

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
La rencontre entre CGFP, OGBL et LCGB et ministres de la Fonction publique, de la Santé et du Travail, vendredi, n'aura pas permis de trouver un compromis quant à l'introduction du régime élargi du CovidCheck. Ce qui pousse les organisations à brandir la menace «d'actions syndicales».

Le constat posé vendredi par le directeur de la Santé se confirme. La volonté du gouvernement de «rendre de plus en plus difficile la vie aux non-vaccinés» rend la situation sociale «de plus en plus tendue». Quelques heures avant la réunion de quelque 3.500 personnes au Kirchberg contre les mesures sanitaires imposées, les syndicats étaient aussi montés au créneau vendredi, mais sans résultat.


La contestation des règles covid gonfle ses rangs
Une centaine voilà un mois, un millier il y a deux semaines, et maintenant plus de 3.500 participants. Aucun doute : les opposants aux mesures sanitaires ou sociales liées à l'épidémie se fédèrent de plus en plus.

Car la rencontre organisée vendredi entre CGFP, OGBL et LCGB et ministres de la Fonction publique, de la Santé et du Travail n'aura pas permis de faire bouger les lignes. Résultat: les trois organisations syndicales dotées de la représentation nationale brandissent la menace «d'actions syndicales» pour empêcher que les salariés ou les fonctionnaires non vaccinés «ne vivent un enfer». 

Si le communiqué commun rappelle que la CGFP, l'OGBL et le LCGB sont favorables à la vaccination, le texte plaide pour une approche «volontaire». Raison pour laquelle ils appellent tous les députés à voter, ce lundi, contre la nouvelle version de la loi covid. 


online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Bettel parvient à unir les syndicats contre le CovidCheck
Dans un communiqué publié jeudi, CGFP, OGBL et LCGB font état de «leur désaccord profond» avec la volonté du gouvernement de laisser l'accès aux entreprises ou aux administrations publiques aux seules personnes entièrement vaccinées. Et demandent une entrevue urgente.

En cas d'adoption et d'absence de compromis des membres de la coalition d'ici au 1er novembre, date d'entrée en vigueur prévue de l'obligation pour les salariés et les fonctionnaires de faire état de leur état sanitaire pour accéder à tout ou partie de leur lieu de travail, les syndicats évoquent la possibilité de mener «des actions juridiques». Autrement dit, d'attaquer l'Etat.

A noter que la mesure semble plutôt bien acceptée du côté des principaux employeurs du pays, au même titre que du côté de l'UEL. A ce jour, «seuls» 23% de la population résidente n'est pas vaccinée, selon les données évoquées par Xavier Bettel (DP). L'ambition du gouvernement consiste à atteindre un seuil de vaccination générale fixé à 80 à 85% de la population, niveau jugé nécessaire pour lutter contre le variant Delta.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans un communiqué commun publié ce vendredi CGFP, OGBL et LCGB indiquent que plusieurs procédures devant le tribunal administratif et le tribunal d'arrondissement ont été initiées par des salariés et des fonctionnaires non vaccinés. Des démarches soutenues par les trois syndicats.
Lokales,Présentation du certificat CovidCheck numérique (EU Digital COVID Certificate) et de l’application mobile CovidCheck.lu. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Une centaine voilà un mois, un millier il y a deux semaines, et maintenant plus de 3.500 participants. Aucun doute : les opposants aux mesures sanitaires ou sociales liées à l'épidémie se fédèrent de plus en plus.
Au lendemain de l'annonce par le Premier ministre de menaces de mort proférées à son encontre, le directeur de la Santé indique vendredi être la cible de «messages de plus en plus agressifs», signe d'une crispation depuis les annonces autour du futur régime CovidCheck.
Digitaler Impfpass, Impfung, Corona, München, Bayern, Deutschland
Dans un communiqué publié jeudi, CGFP, OGBL et LCGB font état de «leur désaccord profond» avec la volonté du gouvernement de laisser l'accès aux entreprises ou aux administrations publiques aux seules personnes entièrement vaccinées. Et demandent une entrevue urgente.
online.fr.Covid Check in Restaurants,Bars,Cafes. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort