Changer d'édition

Les soucis financiers s'aggravent
Luxembourg 6 min. 23.11.2022
Politmonitor

Les soucis financiers s'aggravent

Boucler les fins de mois est de plus en plus difficile pour certains ménages, en raison de l'explosion des prix.
Politmonitor

Les soucis financiers s'aggravent

Boucler les fins de mois est de plus en plus difficile pour certains ménages, en raison de l'explosion des prix.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 6 min. 23.11.2022
Politmonitor

Les soucis financiers s'aggravent

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Plus d'un tiers des répondants indiquent que leur situation financière s'est détériorée ces six derniers mois et 43% des personnes sondées par ILRES affirment devoir se restreindre au niveau de leurs dépenses.

La seconde partie du Politmonitor, réalisée par TNS Ilres pour le compte de RTL et du Luxemburger Wort, se penche sur l'évolution des prix, sur les problèmes financiers qui en découlent ainsi que sur l'approbation de différentes mesures.  


L'évolution des prix de l'énergie inquiète de plus en plus
Les sujets d'inquiétude grandissent dans la population résidente. L'accès à un logement abordable reste cependant la préoccupation majeure des personnes sondées par ILRES.

Malgré la crise, la majorité des personnes interrogées (79%) estiment que leur situation financière reste bonne, voire très bonne. Mais 18%, soit près d'une personne sur cinq, estime que sa situation financière est mauvaise actuellement.

Plus d'un tiers des répondants déclarent par ailleurs que leurs finances se sont détériorées ces six derniers mois. 43% des sondés affirment même devoir se limiter financièrement. En premier lieu, ils choisissent de dépenser moins pour les vacances et les excursions et de limiter leur consommation de chauffage et d'électricité ainsi que les sorties dans les bars et les restaurants.  

Si on analyse les chiffres d'un peu plus près, un électeur sur quatre dans la tranche d'âge des 18 à 34 ans, une personne sur quatre travaillant dans le secteur privé et la moitié des personnes élevant seules leurs enfants sont confrontés aujourd'hui à de graves soucis financiers. Par contre, seuls 7% des seniors de plus de 65 ans indiquent que leur situation financière est précaire.

Les plus jeunes très inquiets

«Même pour ceux qui n'ont pas de problème particulier, c'est une situation inhabituelle que de devoir se préoccuper d'argent», souligne Tommy Klein de l'institut ILRES. Les plus jeunes électeurs sont ceux qui sont les plus inquiets de se retrouver dans le besoin à cause de l'évolution des prix. Parmi les 65 ans et plus, ils sont 44% à penser la même chose.

Les crises qui se succèdent depuis plusieurs années, dont la guerre en Ukraine, ont-elles érodé la confiance des Luxembourgeois dans les institutions? Celle accordée à l'exécutif en place progresse, avec un score de 55%, pour 51% il y a six mois. La gestion de la crise, notamment celle du covid-19, est donc jugée relativement bonne par les personnes interrogées. Mais les avis divergent selon les tranches d'âge. Les jeunes se montrent ainsi les moins convaincus par l'action du gouvernement alors que plus d'un électeur sur deux de plus de 65 ans se dit satisfait.

L'action des syndicats durant la crise est jugée globalement bonne également. Alors que les syndicats font face depuis plusieurs années à une forte perte de confiance, ils redressent cette fois la barre et font un bond de 13% (52% au lieu de 39%). L'opposition est en revanche moins appréciée. Même un électeur régulier sur quatre d'un parti d'opposition estime qu'il n'a pas fait du bon travail. Le patronat quant à lui reste stable.

Dans le contexte de crise énergétique que nous connaissons actuellement, la mesure qui rencontre la plus grande adhésion est l'imposition d'un surplus fiscal aux producteurs d'énergie. 71% des sondés y sont favorables. Une proportion presque semblable (70%) estiment qu'il faut ajuster le barème fiscal à l'inflation. La mesure, déjà discutée à plusieurs reprises, a été mise de côté, le gouvernement estimant qu'il ne s'agissait pas d'une priorité à l'heure actuelle. 67% des répondants sont également pour un allégement fiscal pour les bas et moyens revenus et une hausse d'impôt pour les hauts salaires. L'adhésion à cette mesure est particulièrement prégnante chez les 80 ans et plus.

Le plafonnement de l'index divise

51% des personnes interrogées se disent favorables par ailleurs à un plafonnement de l'index.  La mesure est surtout approuvée par les plus âgés, les partisans du CSV (60%) et du LSAP (58%) ainsi que par les salariés du secteur privé (50%). Dans le secteur public, l'idée n'est approuvée que par 39% des personnes interrogées.

Un impôt de crise unique pour les ménages à partir d'un revenu de 12.500 euros bruts par mois et la taxe prévue sur les terrains vacants sont aussi approuvés à une large majorité.  

Par contre, certaines mesures rencontrent une opposition assez franche. Comme celle d'augmenter substantiellement la taxe sur le CO2 afin de motiver les citoyens à consommer moins d'énergie (53% sont contre). À six mois du scrutin communal, l'idée de supprimer purement et simplement la clause de résidence pour les élections municipales ne passe pas auprès des sondés puisque 67% se sont prononcés contre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Aliments chers, prix du gaz exorbitant: de plus en plus de personnes se rendent dans les différentes épiceries sociales du pays parce qu'elles n'ont plus assez d'argent pour acheter le strict nécessaire. Elles devraient être encore plus nombreuses d'ici à la fin de l'année.
Großeinkauf, weil sich Adys Tochter für das Wochenende angekündigt hat.
Malgré un salaire minimum élevé
Le Luxembourg est le deuxième pays de l'UE, derrière la Roumanie, où le risque de pauvreté professionnelle est le plus élevé. L'inflation aggrave-t-elle la situation?
WI,Working Poor.Caritas-Buttik.Gare rue Michel Welter. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Pour son troisième volet, le Politmonitor s'est intéressé à l'avis des électeurs sur les différentes mesures annoncées ou proposées par les politiciens. L'occasion de découvrir celles qui sont bien accueillies et celles qui ne le sont pas.
Lokales,Klimaschutzdemonstration,United for Climate Justice.LGL-Place Clairefontaine.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort