Changer d'édition

Les sites «Seveso» surveillés depuis l'espace
Luxembourg 2 min. 17.09.2020

Les sites «Seveso» surveillés depuis l'espace

L'usine chimique Dupont de Nemours à Contern est l'un des 17 sites classés «Seveso» au Luxembourg

Les sites «Seveso» surveillés depuis l'espace

L'usine chimique Dupont de Nemours à Contern est l'un des 17 sites classés «Seveso» au Luxembourg
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 17.09.2020

Les sites «Seveso» surveillés depuis l'espace

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Fruit d'une collaboration belgo-luxembourgeoise, le projet baptisé EM-SAT vise à accroître la sécurité des 24 sites sensibles au Grand-Duché et en province de Luxembourg. S'il sera présenté en 2021, trois de ces industries servent dès à présent de «sites tests».

Qui dit industrie classée «Seveso» dit automatiquement présence de substances dangereuses. A partir de là, la sécurité de ces sites représente une préoccupation majeure, car une attaque pourrait avoir de lourdes conséquences. D'autant plus qu'avec l'utilisation quotidienne du digital, les entreprises peuvent se retrouver la cible des pirates informatiques via notamment le «rançonnage» face à une intrusion dans le système. C'est dans cette optique que les autorités publiques belges et luxembourgeoises se sont associées autour du programme «EM-SAT», fruit d’une collaboration entre plusieurs partenaires industriels.

Ce nouveau dispositif est soutenu à la fois par la LSA (Luxembourg Space Agency), Belspo (Politique scientifique belge) et l'ESA (Agence spatiale européenne). La coordination du programme est assurée par l'entreprise Creaction, avec une branche basée au Luxembourg, ainsi que le site de l'Euro Space Center de Redu.  

Le projet est présenté comme une «plateforme-outil d'anticipation, de supervision et de gestion de crise hautement sécurisée», révèlent ce jeudi nos confrères de L'Avenir du Luxembourg. Le but est de s'assurer que toutes les mesures nécessaires pour prévenir les accidents majeurs et limiter leurs conséquences sont prises sur les sites même.

Les technologies spatiales mises en œuvre appartiennent à la cybersécurité, l'imagerie satellitaire et le contrôle de qualité des données. «En moyenne, ces industries envisagent 400 scénarios catastrophe possibles», explique Jean-Paul Henry, CEO de la société Creaction.


HANDOUT - 07.08.2020, Libanon, Beirut: Einsatzkräfte des Technischen Hilfswerks (THW) stehen mit Rettungshunden an beschädigten Gebäuden. Nach der verheerenden Explosion im Hafen der libanesischen Hauptstadt wird weiter nach Opfern gesucht. Foto: Christian Wenzel/THW/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Le scénario de Beyrouth improbable au Luxembourg
Les explosions survenues mardi dernier au Liban seraient liées aux conditions de stockage d'une grande quantité de nitrate d'ammonium, un composant très utilisé en agriculture. Mais si de nombreux pays en emploient et en stockent, ce n'est pas le cas du Grand-Duché.

Actuellement en cours de développement, le projet «EM-SAT» devrait être présenté l'année prochaine. Cependant, trois industries «Seveso» de la province de Luxembourg et du Grand-Duché servent dès à présent de «sites tests». Par souci de confidentialité, leur nom n'a cependant pas été divulgué.  «Nous sommes actuellement à mi-chemin dans le développement et devrions pouvoir présenter le travail en avril-mai prochain» confie Jean-Paul Henry. Pour rappel, le Luxembourg abrite 17 sites classés «Seveso», et la province de Luxembourg, sept.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le scénario de Beyrouth improbable au Luxembourg
Les explosions survenues mardi dernier au Liban seraient liées aux conditions de stockage d'une grande quantité de nitrate d'ammonium, un composant très utilisé en agriculture. Mais si de nombreux pays en emploient et en stockent, ce n'est pas le cas du Grand-Duché.
HANDOUT - 07.08.2020, Libanon, Beirut: Einsatzkräfte des Technischen Hilfswerks (THW) stehen mit Rettungshunden an beschädigten Gebäuden. Nach der verheerenden Explosion im Hafen der libanesischen Hauptstadt wird weiter nach Opfern gesucht. Foto: Christian Wenzel/THW/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg booste son engagement spatial
129 millions d'euros d'argent public seront versés au nouveau budget record de l'Agence spatiale européenne ESA, a annoncé l'institution il y a tout juste une semaine. Le signe d'un activisme tous azimuts en la matière, qui pourrait bien faire avancer la protection du climat.
L'espace est la nouvelle frontière que s'est fixée le Grand-Duché, espérant jouer un rôle central dans le futur «space mining».
Les pompiers contrôlent l'incendie d'Euro-Composites
A la suite d'une explosion, un incendie s'est déclaré sur le site de l'entreprise spécialisée dans la production d'éléments en matériaux composites. Les 100 soldats du feu envoyés dans la zone industrielle d'Echternach ont maîtrisé le sinistre aux alentours de 15h30.
Lokales, feu Euro-Composite, Echternach, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le Grand-Duché épargné par la fumée de Lubriziol
Après l'incendie de l'usine pétrochimique située à Rouen, des inquiétudes sont nées de la dispersion du nuage de fumée issu de ce site classé pour sa dangerosité. Pour l'heure, les autorités n'ont pas relevé de «toxicité aiguë». Grâce au vent, le Luxembourg semble protégé de tout risque.
This handout photograph released by Service Departemental d'incendie et des sec (SDIS) on September 27, 2019, shows firefighters at the scene of a blaze at a Lubrizol factory in Rouen, north-western France early September 26, 2019. - Firefighters have extinguished a huge blaze that broke out at a chemical factory in northern France and forced authorities to close schools and warn of pollution risks for the Seine river, local authorities said on September 27, 2019. The fire erupted early morning at a storage facility near the city of Rouen owned by Lubrizol, a manufacturer of industrial lubricants and fuel additives which is owned by the billionaire American investor Warren Buffett. (Photo by YACINE MOUFADDAL / SDIS / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SDIS/YACINE MOUFADDAL" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
La Space Agency définitivement sur orbite
L'éducation, la communication et l'assistance au secteur spatial restent au cœur de la mission de la Luxembourg Space Agency (LSA) qui fête ce jeudi sa première année d'existence.
This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station on August 2, 2018.  / AFP PHOTO / EUROPEAN SPACE AGENCY / Alexander GERST / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA / Alexander Gerst" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
LSA, l'agence spatiale du Luxembourg
Le ministre de l'Economie a dévoilé l'Agence spatiale du Luxembourg mercredi matin au Mudam. Etienne Schneider a surtout lié les mains du prochain gouvernement qui devra donner une structure juridique claire à ce «one-stop-shop de l'espace» confié à Marc Serres.