Changer d'édition

Les sites de Differdange et Belval perdront 216 salariés
Luxembourg 2 min. 29.08.2019 Cet article est archivé

Les sites de Differdange et Belval perdront 216 salariés

A Differdange et Belval, ArcelorMittal produit notamment des poutres en acier.

Les sites de Differdange et Belval perdront 216 salariés

A Differdange et Belval, ArcelorMittal produit notamment des poutres en acier.
Photo: Serge Waldbillig
Luxembourg 2 min. 29.08.2019 Cet article est archivé

Les sites de Differdange et Belval perdront 216 salariés

ArcelorMittal a annoncé, jeudi, la baisse des effectifs prévue d'ici 2024 sur ces deux unités de production majeures au Luxembourg. Les syndicats attendent plus de clarification sur ce «plan de transformation».

(PJ avec Marco Meng) - En juin dernier, l'information circulait que le groupe sidérurgique ArcelorMittal souhaitait supprimer environ 260 emplois au cours des trois à cinq prochaines années. A l'époque, le ministre du Travail Dan Kersch (LSAP) avait signifié qu'il s'agirait de départs naturels ou de préretraites. Rapidement, la direction avait annoncé que la diminution d'effectifs à prévoir sur ces sites de Belval et Differdange serait bien moindre. Aujourd'hui, lors d'une réunion avec les syndicats LCGB et OGBL, le nombre d'emplois à supprimer est tombé: 216, d'ici 2024. 


Un jour avec un Couleur-Giesser, Chez Arcelor Mittal, Stahlwerk, Siderurgie, Stahlindustrie a Esch-sur-Alzette, le 06 Decembre 2016. Photo: Chris Karaba
ArcelorMittal réfute la suppression de 260 postes
Au lendemain de l'annonce de Dan Kersch, ministre du Travail, d'une restructuration impactant plusieurs centaines d'emplois sur les sites de Belval et Differdange, le géant de l'acier indique vendredi «ne pas confirmer» les chiffres avancés.

Selon l'industriel, ce chiffre reste inférieur à la fluctuation naturelle prévue au cours de cette période. Mais les syndicats, pour leur part, exigent des garanties et davantage d'informations sur le plan de restructuration à venir. Un mot que le groupe sidérurgique évite. Il parle, lui, de «transformation». 

Le 7 juin, Roland Bastian, CEO d'ArcelorMittal Belval et responsable ArcelorMittal Luxembourg, avait indiqué que les réductions d'effectifs envisagées se basaient sur une partie de départs naturels «qui seraient survenus même en l'absence de ce projet de transformation».

Réunion le 12 septembre

Le responsable avait ajouté qu'un certain nombre de départs seraient «compensés par des recrutements ciblés». Rien ne semble avoir été avancé aux partenaires sociaux sur ce point.

Aussi les syndicats comptent sur une prochaine rencontre avec leur direction, prévue le 12 septembre prochain, pour en savoir plus sur l'évolution des ressources humaines de l'entreprise.

Deux sites, 1.700 salariés

«Le projet de transformation durera cinq ans et vise à restaurer la compétitivité des sites de Belval et de Differdange», déclare seulement aujourd'hui Pascal Moisy, porte-parole du groupe.

ArcelorMittal emploie environ 800 personnes à Differdange, où sont fabriqués des produits longs tels que des profilés, des poutres en acier et des palplanches. L'usine de Belval, elle, compte environ 900 salariés.


Sur le même sujet

Une tripartite sur ArcelorMittal en octobre
Quelques jours après l'annonce du numéro un mondial de l'acier de supprimer plus de 570 emplois, la rencontre entre les représentants syndicaux, la direction et le gouvernement a permis de mettre en place «un premier échange de vue».
Stahlwerk von Arcelor-Mittal in Differdingen
ArcelorMittal en pleine zone de turbulences
Une baisse générale des prix et une forte dépréciation des cours de l'acier ont fortement impacté financièrement le plus grand producteur mondial au deuxième trimestre. Ce dernier affiche une perte nette de 404 millions d'euros.
ArcelorMittal Rodange se positionne pour le deuxième appel d’offres pour les rails du tram, Laminage, Laminoir, Foto Lex Kleren
«Pas de changement» pour les 300 ouvriers de Dudelange
ArcelorMittal a officiellement vendu son site de Dudelange au groupe britannique Liberty House, à la fin du mois de juin. Un rachat qui n'inquiète pas outre mesure les syndicats, qui vont tout de même engager des discussions pour éclaircir certains détails.
Das ArcelorMittal-Werk in Bissen zählt mehr als 350 Mitarbeiter.
ArcelorMittal réfute la suppression de 260 postes
Au lendemain de l'annonce de Dan Kersch, ministre du Travail, d'une restructuration impactant plusieurs centaines d'emplois sur les sites de Belval et Differdange, le géant de l'acier indique vendredi «ne pas confirmer» les chiffres avancés.
Un jour avec un Couleur-Giesser, Chez Arcelor Mittal, Stahlwerk, Siderurgie, Stahlindustrie a Esch-sur-Alzette, le 06 Decembre 2016. Photo: Chris Karaba
ArcelorMittal supprimera 260 postes
Le géant mondial de l'acier prévoit un plan de restructuration pour les sites de Belval et de Differdange. Selon le ministre du Travail Dan Kersch, il s'agit de départs naturels ou de préretraites
ArcelorMittal bietet Werk Dudelange zum Verkauf, Foto Lex Kleren