Changer d'édition

Les sinistrés de la tornade tardent à réclamer des aides
Luxembourg 2 min. 06.09.2019 Cet article est archivé

Les sinistrés de la tornade tardent à réclamer des aides

Les sinistrés de la tornade tardent à réclamer des aides

Photo: Laurent Blum
Luxembourg 2 min. 06.09.2019 Cet article est archivé

Les sinistrés de la tornade tardent à réclamer des aides

Un mois après la tornade qui a frappé Bascharage et Pétange, le Premier ministre a fait le point sur l'aide déployée mais aussi les assistances dont peuvent encore bénéficier les victimes. Si les ménages se sont tournés vers leurs assurances, ils ont peu sollicité le dispositif public mis en place.

Au terme du conseil gouvernemental de vendredi, le Premier ministre a fait le point sur les conséquences de la tempête qui, le 9 août dernier, avait frappé Pétange et Bascharage. Il est désormais acquis que le montant des indemnités que devraient verser les assureurs aux victimes approchera bien les 100 millions d'euros.

Cependant, Xavier Bettel a immédiatement précisé que cela restait «une estimation». Sachant qu'à l'heure actuelle, les compagnies d’assurance ont reçu quelque 1. 600 déclarations de sinistres.


Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Une tornade ravage le Sud
Pendant 10 minutes, le vendredi 9 août 2018 au soir, des vents atteignant 250 km/h ont soufflé sur les communes de Bascharage et Pétange, détruisant partiellement plusieurs centaines de maisons. Si aucun mort n'est à déplorer, les dégâts s'élèvent à quelque 100 millions d'euros.

Les ministères de la Famille et de l’Économie qui avaient mis en place, en parallèle, une cellule de crise n'ont, eux, vu entrer que très peu de demandes d’aides. 

Ce phénomène peut logiquement s'expliquer car pour nombre de démarches à entreprendre auprès de ces deux administrations, les foyers doivent présenter une attestation délivrée par leur assureur. Document qu'il n'est pas évident de se voir délivrer dans les meilleurs délais.

Pompiers, policiers, militaires, etc

S'il a salué «les nombreux bénévoles qui se sont spontanément engagés pour venir en aide», le chef du gouvernement a aussi énuméré l'importance du dispositif qui s'était rapidement et efficacement mis en place, sitôt la tornade passée.

Ainsi, sur les deux communes du Sud qui auront été balayées par des vents de près de 200 km/h, pas moins de 850 personnels du CGDIS ont agi en collaboration avec 150 secouristes venus de France et d’Allemagne. Sans oublier le renfort de 250 militaires luxembourgeois venus, notamment, aider au déblayage des débris et à la sécurisation des lieux.

Deux communes fortement sollicitées


Après la tornade, les débris s'amoncellent
Même si les pires traces de la tornade sont effacées dans les rues de Pétange et Bascharage, il reste encore beaucoup de travail à faire. En attendant d'être triées, d'immenses quantités de débris ont été transportées sur l'ancien site d'Ecosider.

Les suites de l'incident météo auront aussi vu le déploiement de 90 policiers supplémentaires sans oublier une centaine d'agents des administrations publiques.

A elles seules, les communes de Bascharage et Pétange ont comptabilisé 850 et 1.000 heures d'interventions de la part de leurs services communaux respectifs dans les jours qui ont suivi.


Sur le même sujet

Le soutien passe aussi par l'écoute
Directement après la tornade de vendredi dernier, le Groupe de soutien psychologique a été déployé à Pétange et Bascharage. De quoi procurer du réconfort aux victimes en leur permettant d'évacuer leur stress immédiat. Retour sur les faits, une semaine après le désastre.
Face aux scènes de désolation, le Groupe de soutien psychologique peut soulager les témoins ou les victimes par l'écoute et l'échange. Ce fut encore le cas à Pétange et Bascharage.
Une tornade ravage le Sud
Pendant 10 minutes, le vendredi 9 août 2018 au soir, des vents atteignant 250 km/h ont soufflé sur les communes de Bascharage et Pétange, détruisant partiellement plusieurs centaines de maisons. Si aucun mort n'est à déplorer, les dégâts s'élèvent à quelque 100 millions d'euros.
Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort