Changer d'édition

Les sciences numériques invitées pour la rentrée
Luxembourg 2 min. 18.05.2021

Les sciences numériques invitées pour la rentrée

Sciences naturelles mais aussi d'autres matières comme la géographie ou l'histoire peuvent être enseignées de manière particulièrement vivante avec le "Merge Cube".

Les sciences numériques invitées pour la rentrée

Sciences naturelles mais aussi d'autres matières comme la géographie ou l'histoire peuvent être enseignées de manière particulièrement vivante avec le "Merge Cube".
Photo: Michèle Gantenbein
Luxembourg 2 min. 18.05.2021

Les sciences numériques invitées pour la rentrée

Ce sera LA nouveauté de la prochaine rentrée scolaire. Dès septembre, les élèves du secondaire luxembourgeois vont être sensibilisés au digital

(pj avec Michèle GANTENBEIN) - L'avenir sera digital, alors autant former les nouvelles générations à cet environnement. Voilà le credo de Claude Meisch (DP) pour la prochaine rentrée. Car si les élèves du secondaire ont la tête dans leur session d'examens d'été, le ministre de l'Education a déjà, lui, l'esprit tourné vers septembre. D'où son annonce, mardi, pour la rentrée 2021-22 :  les «Sciences numériques» entrent au programme des classes du secondaire classique et général.


La viande restera au menu des cantines
Si le service de restauration scolaire entend réviser les menus proposés aux écoliers, lycéens et étudiants fréquentant ses établissements, pas question de ne servir que légumes, fruits et produits laitiers (aussi bio et locaux soient-ils).

Mais avant de généraliser le dispositif, le ministère s'offre une année d'essais. Avec une phase -pilote qui ne concernera que des classes de 7e de 18 lycées. Les années suivantes, l'ensemble du niveau d'études sera concerné par ce nouveau cours qui fait la part belle à la programmation, au gaming, à la découverte des possibilités de l'intelligence artificielle, mais aussi l'utilisation critique des médias et des contenus numériques. 

Dans l'agenda, il ne s'agira pas d'un enseignement supplémentaire. Les enseignants devront l'intégrer dans l'agenda, à raison d'une heure par semaine, comme ils le souhaitent. Autrement dit les leçons de «Sciences numériques» pourront aussi se faire au travers d'une leçon en mathématiques qu'un cours de langues, d'art, etc. «Le sujet n'est pas réservé aux professeurs de mathématiques ou d'informatique», a bien spécifié le ministre. 

108 heures sur trois ans

L'Institut de formation de l'éducation nationale (IFEN) proposera des mises à niveau pour les professeurs qui ne maîtrisent pas le sujet, cela va de soi.

Sur trois années, les élèves devraient ainsi disposer de 108 heures d'approche de cette discipline 2.0, «cette langue du XXIème siècle», comme l'appelle Claude Meisch. Et d'en faire une démonstration sitôt ce nouvel enseignement annoncé. Cube en main, le ministre (et donc l'élève demain...) peut suivre une leçon d'anatomie, tenir le système solaire entre ses doigts, analyser la tectonique des plaques ou disséquer une grenouille. Après l'introduction du coding l'an passé, la modernisation des disciplines se poursuit donc. Et pour une fois, il n'a pas été question de virus. Pas même de virus informatique...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans le cadre de la campagne #act4support, des adolescents cherchent à sensibiliser leurs pairs sur la nécessité de demander un soutien psychologique. Via une carte postale, distribuée dès lundi, ils veulent leur faire connaître les moyens à leur disposition.
Alors qu'il s'y était jusque-là refusé, le Premier ministre a donné son accord pour que certaines professions soient placées en priorité dans le plan vaccinal, sous certaines conditions. Le Conseil d'éthique doit notamment donner son avis.
Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, Schulbücher, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Estimant que l'égalité entre les femmes et les hommes s'inculque dès le plus jeune âge, le ministère de l'Egalité organise cette semaine des ateliers pour combattre les stéréotypes. Une boîte à outils à destination des parents et enseignants est également disponible.
En présentant les nouveautés de la rentrée scolaire, le ministre de l'Education est notamment revenu sur l'initiation à la programmation qui fait ses débuts cette année au cycle 4.
Rentrée fondamentale -  Grundschule Schüttringen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les élèves du cycle 4 de l'école fondamentale seront les premiers à bénéficier de leçons sur ce langage informatique. A l'heure du tout-digital, le programme sera ensuite développé jusqu'au lycée.