Changer d'édition

Les salariés de 256 entreprises retournent aux urnes
Luxembourg 05.11.2019 Cet article est archivé

Les salariés de 256 entreprises retournent aux urnes

Les salariés de 256 entreprises retournent aux urnes

Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 05.11.2019 Cet article est archivé

Les salariés de 256 entreprises retournent aux urnes

Maurice FICK
Maurice FICK
Près de sept mois après les élections sociales, une séance nationale de rattrapage a lieu ce mardi dans les entités passées entre les mailles du filet au printemps. Celles qui ne jouent pas le jeu risquent gros cette fois.

Si les élections sociales du 12 mars 2019 avaient débouché sur une recomposition de la Chambres des salariés au profit de l'OGBL, ces élections ne sont officiellement pas achevées. Sur les quelque 3.800 entreprises du pays qui comptent au moins 15 salariés qui doivent désigner les membres de leur délégation du personnel, 6,8% ne répondent pas aux critères fixés par la loi, selon les données de l'Inspection du Travail et des Mines (ITM). 


Nora Back incarne la nouvelle génération de l'OGBL. Le 3 juillet 2018, elle était devenue la première secrétaire générale de l'OGBL.
Nora Back, présidente de la Chambre des salariés
Elle poursuit son ascension fulgurante. Elue numéro 2 du puissant syndicat OGBL en juillet dernier, Nora Back, 39 ans, a été élue à la tête de la Chambre des salariés ce jeudi.

Soit 256 entreprises, contraintes, ce mardi, d'organiser de nouvelles élections. Pour la plupart d'entre elles, c'est une seconde chance donnée aux employeurs. Pour d'autres, c'est la première occasion de faire désigner des délégués, puisque ces entreprises sont devenues éligibles depuis les dernières élections. Si l'ITM assure ne pas être en mesure de donner le nombre de salariés concernés par cette seconde vague électorale, leur nombre devrait se situer au moins à 3.840.

Les entreprises qui n'organiseraient pas de nouvelles élections ce mardi encourent «une amende administrative et leur dossier sera déposé au Parquet pour d'éventuelles poursuites pénales», assure l'ITM. Des amendes administratives qui pourront varier entre 25 et 25.000 euros.

Les résultats partiels de cette séance de rattrapage seront connus dès mercredi. Les définitifs le seront après la fin de la période de contestation.


 


 


Sur le même sujet

L'OGBL conserve sa mainmise sur la Chambre des salariés
La publication, dimanche, des résultats définitifs des élections sociales confirme la majorité du syndicat au sein de l'organe représentatif des salariés et des pensionnés. Il perd en revanche trois sièges par rapport à 2013, dans un contexte de recul de la participation.
Sozialwahlen, OGBL, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les énigmes des élections sociales version digitale
Une semaine après les votes du 12 mars, les résultats officiels se font attendre. Tandis que l'OGBL et le LCGB annoncent le nombre de leurs délégués élus, les inspecteurs de l'ITM sont sur le qui-vive pour trouver ce qui cloche toujours dans un quart des entreprises.