Changer d'édition

Les salaires pourraient de nouveau augmenter ce printemps
Luxembourg 2 min. 10.02.2022 Cet article est archivé
Inflation

Les salaires pourraient de nouveau augmenter ce printemps

La ministre des Finances, Yuriko Backes, a annoncé que la prochaine indexation des salaires pourrait entrer en vigueur au printemps.
Inflation

Les salaires pourraient de nouveau augmenter ce printemps

La ministre des Finances, Yuriko Backes, a annoncé que la prochaine indexation des salaires pourrait entrer en vigueur au printemps.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 10.02.2022 Cet article est archivé
Inflation

Les salaires pourraient de nouveau augmenter ce printemps

L'inflation galopante devrait entraîner une augmentation automatique des salaires de 2,5 % dans les prochains mois, a déclaré la ministre des Finances au Parlement.

(tb avec JMM et yH) Les salaires au Luxembourg pourraient augmenter de 2,5 % au printemps en réponse à l'inflation croissante, a déclaré la ministre des Finances Yuriko Backes (DP) au Parlement mercredi, quelques mois seulement après la dernière indexation des salaires entrée en vigueur en octobre. 


La hausse du salaire minimum sera à prendre en compte à partir des salaires versés au 1er janvier 2019.
Le salaire minimum reste le plus élevé d'Europe
Avec 2.257 euros pour un travailleur non qualifié, le Luxembourg occupe la première marche, loin devant l'Irlande (1.775 €) et les Pays-Bas (1.725€).

Cette hausse pourrait arriver «au printemps» a indiqué la ministre libérale. Les fortes augmentations des prix des carburants, des produits de construction et des denrées alimentaires dans le monde entier ont frappé les entreprises et les familles au Luxembourg. L'indexation automatique des salaires, qui remonte à 2006, intervient chaque fois que les prix des biens de consommation et des services dépassent un certain seuil, normalement 2,5 %. 

  «Le Luxembourg est une petite économie ouverte»

L'inflation dans la zone euro a atteint un niveau record de 5,1 % le mois dernier et, bien que le taux du Luxembourg ait été inférieur à ce chiffre - 4,1 % en novembre et 4,5 % en décembre - l'agence officielle de statistiques Statec a déclaré que la situation se rapprochait du déclenchement automatique de l'augmentation des salaires.

«Le Luxembourg est une petite économie ouverte et est affecté par ce qui se passe à l'étranger», a déclaré Yuriko Backes au Parlement mercredi, lors d'une session consacrée à la spirale du coût de la vie. «Personne n'a de boule de cristal», a-t-elle ajouté.


(FILES) This illustration file photo taken on January 13, 2022 shows the knob of a gas heating in Dortmund, western Germany. - Germany's gas stocks have fallen to a "worrying" level, an economy ministry spokeswoman said on February 9, 2022, as fears over a possible invasion of Ukraine by Russia put further pressure on energy supplies. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
Les prix de l'énergie freinent encore l'économie européenne
La flambée des prix de l'énergie continue de nourrir l'inflation et de freiner l'économie européenne, même si ses fondamentaux restent solides, a estimé jeudi la Commission européenne.

La députée Cécile Hemmen (LSAP), a, de son côté, demandé au gouvernement d'accorder un versement unique de 100 euros aux ménages du pays pour les aider à faire face à la flambée des coûts de l'énergie. Mais le coprésident du groupe CSV Gilles Roth, a déclaré que l'aumône finirait par aller aux «millionnaires» ainsi qu'aux ménages moins aisés.

L'inflation est un «cocktail» de facteurs, a déclaré le député André Bauler (DP), au Parlement. Il a également indiqué que le gouvernement ne pouvait pas faire beaucoup plus, affirmant qu'il avait déjà pris des mesures pour aider les familles par le biais de plans de chômage technique et de réformes fiscales.

Ce mécanisme automatique d'augmenter les salaires de 2,5 % aura un impact négatif sur la compétitivité des entreprises, a averti un groupe de pression des entreprises après la dernière augmentation d'octobre.


Wirtschaft, Carlo Thelen, Christel Chatelain, 2022 Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
La Chambre de commerce remet en cause l'index
Avec une inflation qui menace de durer, une reprise retardée par la crise covid, l'instance aimerait bien se débarrasser du dispositif d'augmentation des salaires qu'elle qualifie de «fardeau supplémentaire».

Les entreprises luxembourgeoises se retrouvent en concurrence avec des entreprises de pays voisins qui ne sont «pas soumises aux mêmes contraintes, telles que l'indexation des salaires ou l'adaptation du salaire minimum», a déclaré l'Union des Entreprises Luxembourgeoises (UEL)

Limiter l'indexation des salaires à un certain niveau de revenu permettrait de «protéger les plus pauvres» tout en maintenant les coûts globaux pour les entreprises à un niveau bas, a déclaré le groupe.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet