Changer d'édition

Les rondes de nuit ne ralentissent pas
Luxembourg 02.03.2021 Cet article est archivé

Les rondes de nuit ne ralentissent pas

Attention, il reste toujours interdit de circuler sans motif valable entre 23h et 6h.

Les rondes de nuit ne ralentissent pas

Attention, il reste toujours interdit de circuler sans motif valable entre 23h et 6h.
Photo Archives : Pierre Matgé
Luxembourg 02.03.2021 Cet article est archivé

Les rondes de nuit ne ralentissent pas

Si les règles covid devraient rester en état, au moins, jusqu'au 14 mars, la police grand-ducale n'entend pas relâcher sa vigilance sur le respect des dispositifs sanitaires qui s'imposent. Couvre-feu compris.

360 contrôles des règles covid menés en une semaine. Un an après le début de la crise covid, les agents de police restent mobilisés sur l'ensemble du pays pour veiller au respect des règles imposées pour contrecarrer cette épidémie qui a déjà fait 637 victimes en douze mois et causé près de 55.500 infections parmi les résidents. Et même si l'application d'un couvre-feu remonte au mois de novembre dernier, force est de constater qu'il n'est pas encore rentré dans l'esprit de tous. D'où les 160 opérations menées pour veiller à ce que nul ne soit dehors sans motif valable entre 23h et 6h du matin.


Lokales, Shopping  Center Belle Etoile, so macht Shoppen keinen Spass, Desinfektionsspender, Abstand, Sicherheitsbestimmungen, Mindestabstand, Höchstanzahl von Kunden,  der Corona-Krise, Lockerung,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Un an de crise covid-19
Signalé pour la première fois au Luxembourg le 29 février 2020, le virus régente le quotidien depuis, au rythme des vagues successives des nouvelles infections. Bien que la vaccination ait débuté, le virus reste toujours dans les esprits...

En sept jours, la police aura dressé 250 avertissements taxés, dont deux tiers sont venus sanctionner des noctambules. Mais les agents veillent aussi aux rassemblements et à leur limitation en nombre d'individus. C'est ainsi que les uniformes ont été vus à Clervaux pour une soirée où sept convives étaient réunis pour faire la fête, contrevenant à la règle des deux invités maximum à la maison. 

Les policiers ont également été amenés à sévir, à Esch-sur-Sûre dans l'après-midi du 27 février dernier. Cette fois, des amendes sont venues sanctionner le comportement d'une quinzaine d'individus ayant choisi de partager un barbecue non loin du barrage. Là encore, bien trop de monde dans la période actuelle. 

25 autres signalements d'infraction ont également été remontés aux autorités judiciaires, cette fois concernant des entorses à la règlementation devant s'appliquer dans les commerces notamment. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.