Changer d'édition

Les restaurateurs accusent encore une fois le coup
Luxembourg 6 4 min. 24.11.2020 Cet article est archivé

Les restaurateurs accusent encore une fois le coup

Pour faire face à la fermeture des restaurants, des alternatives ont vu le jour, comme les plats à emporter ou la création d'épicerie.

Les restaurateurs accusent encore une fois le coup

Pour faire face à la fermeture des restaurants, des alternatives ont vu le jour, comme les plats à emporter ou la création d'épicerie.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 6 4 min. 24.11.2020 Cet article est archivé

Les restaurateurs accusent encore une fois le coup

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Dès jeudi, les gérants de café et restaurant du pays devront raccrocher leur tablier pour les trois prochaines semaines. Dans la capitale comme ailleurs, la déception règne en cuisine.

S'il l'avait laissé entendre vendredi dernier, Xavier Bettel (DP) a bel et bien sonné, lundi, la fermeture complète des bars et des restaurants. Et ce jusqu'au 15 décembre, obligeant les quelque 2.240 établissements à assurer leurs derniers services mercredi. Bien qu'attendue, la mesure suscite la déception dans le milieu des restaurateurs. 


Spanish chef Paco Roncero (C) works in the kitchen with his team in his restaurant at the Casino of Madrid in the Spanish capital on November 13, 2020. - Spain has been one of the countries worst affected by the coronavirus pandemic and while its tourism-dependent economy generally did better in the third quarter, a resurgence in cases has led to new restrictions which many fear will once again hit business hard. (Photo by Gabriel BOUYS / AFP)
Derniers services prévus mercredi soir
L'arrêt des bars et restaurants sera soumis au vote de la Chambre mercredi avec effet immédiat. La mesure a été confirmée lundi par Xavier Bettel «même si ces lieux ne sont pas des hot-spots» covid.

«Ça fait deux semaines qu'on se préparait à fermer», confesse Giovanni Vaccaro, à la tête du restaurant Loxalis dans le sud du pays. Un brin défaitiste, l'ancien chef du palais grand-ducal s'apprête ainsi à raccrocher son tablier pour se mettre «en hibernation» avec son équipe. A compter de jeudi, les douze employés se trouveront donc au chômage partiel. Car si la vente à emporter reste possible, dans les faits, «ça fonctionne peu», regrette-t-il. 

«Après un calcul rapide, le risque de perdre de l'argent est trop important», explique le restaurateur, déjà impacté par le départ d'une partie de sa clientèle française, en lien direct avec le reconfinement en France. Mais Giovanni Vaccaro estime néanmoins faire partie «des chanceux», en opposition «aux restaurateurs qui viennent de se lancer». Ouvert depuis six ans, le restaurant commençait en effet à faire de belles marges. Une idée loin d'être à l'ordre du jour cette année, la priorité étant d'enregistrer un niveau de pertes le plus bas possible.


Politik, Xavier Bettel DP und Paulette Lenert LSAP, Regierung, Col Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Luxembourg «tire le frein à main»
Comme attendu au vu du nombre de nouvelles infections, le gouvernement indique que de nouvelles mesures sanitaires entreront en vigueur à partir de jeudi, une fois le nouveau texte voté à la Chambre, mercredi.

«Un bilan à zéro, ce serait magnifique», affirme celui qui, malgré les aides de l'Etat, doit s'acquitter de quelque 10.000 euros de frais fixes, hors loyer. Cette dépense étant prise en charge, à l'heure actuelle, par la commune de Dudelange. Et pour l'heure, le nouveau dispositif dit «des coûts fixes» à destination des entreprises ayant perdu au moins 40% de leur chiffre d'affaires n'est pas encore entré en vigueur.

Même situation à Luxembourg-ville. Si les boutiques de la capitale attirent les foules, la déception règne dans les cuisines. «Ça n'est pas une surprise», affirme ainsi Christophe Schivre, le gérant de La Table de la Chapelle, qui se montre toutefois compréhensif. «Si l'un de mes proches devait se retrouver à l'hôpital, j'aimerais qu'il puisse avoir un lit», confesse-t-il, conscient de l'importance de réduire les contaminations.


La stratégie autour de la vaccination se peaufine
A l'instar du Land de Rhénanie-Palatinat, le Luxembourg mettra sur pied des centres dédiés à l'inoculation du vaccin, confirme lundi Paulette Lenert, qui précise d'ailleurs être en attente du comité national d'éthique pour finaliser la méthode qui sera appliquée une fois les sérums livrés.

En attendant que les chiffres des nouvelles infections et des hospitalisations ne baissent à nouveau, la situation financière de l'entreprise devrait à nouveau se compliquer. Du moins, si la solution mise en place dès la levée du confinement ne continue pas à trouver son public. En l'occurrence un service de plats à emporter ou livrés à domicile, agrémenté d'un espace épicerie.

Car si cette dernière «fonctionne bien», elle ne peut combler à elle seule le trou laissé par le virus dans les caisses de la petite entreprise. «Un kilo de bananes vendu n'équivaut pas à un burger en restauration», constate celui qui a longtemps été aux manettes du Chiggeri. Situé à quelques pas des rives de Clausen, le restaurant profite néanmoins de sa localisation et fait salle comble ces derniers jours. 

Ou plus précisément, depuis la menace de la fermeture des bars et restaurants. «Les gens sont là, de peur que ce soit leur dernier restaurant», estime le gérant. Alors s'il a fait une croix sur les fêtes de fin d'année - et le chiffre d'affaires associé - «depuis bien longtemps déjà», Christophe Schivre veut rester positif. «On a fait tout ce qu'il y avait à faire pour un nouveau départ. Maintenant, on va voir si les clients continuent à venir.» Dans son allocution, lundi,  Xavier Bettel a indiqué qu'une nouvelle évaluation de la situation sanitaire serait dressée à la mi-décembre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'arrêt des bars et restaurants sera soumis au vote de la Chambre mercredi avec effet immédiat. La mesure a été confirmée lundi par Xavier Bettel «même si ces lieux ne sont pas des hot-spots» covid.
Spanish chef Paco Roncero (C) works in the kitchen with his team in his restaurant at the Casino of Madrid in the Spanish capital on November 13, 2020. - Spain has been one of the countries worst affected by the coronavirus pandemic and while its tourism-dependent economy generally did better in the third quarter, a resurgence in cases has led to new restrictions which many fear will once again hit business hard. (Photo by Gabriel BOUYS / AFP)
Comme attendu au vu du nombre de nouvelles infections, le gouvernement indique que de nouvelles mesures sanitaires entreront en vigueur à partir de jeudi, une fois le nouveau texte voté à la Chambre, mercredi.
Politik, Xavier Bettel DP und Paulette Lenert LSAP, Regierung, Col Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Si Xavier Bettel a repoussé toute idée d'un reconfinement strict, il a toutefois laissé planer la possibilité de fermer bars et restaurants jusqu'à mi-décembre.
A young man eats his lunch at the patio of a closed restaurant in Vienna, Austria, on November 17, 2020. - Austria has entered its second lockdown with the new anti-coronavirus restrictions, shutting schools and shops until December 6, 2020 to get spiraling numbers of infections under control and urging Austrians to avoid all social contacts. (Photo by JOE KLAMAR / AFP)
Face au non-respect des mesures sanitaires en vigueur, la fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers demande à ses membres de respecter scrupuleusement les règles de distanciation et l'heure de fermeture.
Lokales,Corona Massnahmen in den Gaststätten.Horesca,Cafés,Pandemie,Covid19.Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort