Changer d'édition

Les résidents toujours préoccupés par le logement
Luxembourg 3 min. 28.02.2020 Cet article est archivé

Les résidents toujours préoccupés par le logement

Yuriko Backes, cheffe de la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, et Tommy Klein, directeur service clients de TNS Ilres, ont présenté le premier Eurobaromètre de cette année.

Les résidents toujours préoccupés par le logement

Yuriko Backes, cheffe de la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, et Tommy Klein, directeur service clients de TNS Ilres, ont présenté le premier Eurobaromètre de cette année.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 28.02.2020 Cet article est archivé

Les résidents toujours préoccupés par le logement

Le dernier sondage de l'opinion publique de l'Union européenne, réalisé en novembre 2019, reflète un certain optimisme des résidents luxembourgeois envers les institutions. Mais comme les années précédentes, le problème de l'habitat arrive largement en tête de leurs préoccupations.

(DH) - Les années passent, les principales difficultés que rencontrent les résidents luxembourgeois demeurent. Le dernier Eurobaromètre, qui a trait aux grands thèmes d'actualité liés à l'UE, a de nouveau mis en exergue le problème du logement. Il reste, et de loin, en tête des préoccupations pour près des trois quarts des 519 personnes sondées.

Selon les chiffres de cette étude, réalisée en novembre 2019 et communiquée ce vendredi par la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, le problème du logement fait même un bond de 15 points. En effet, 71% des personnes sondées considèrent que les difficultés rencontrées pour se loger est le problème numéro 1 du pays devant les questions environnementales (24%). 

«Ce n'est pas une surprise pour le Luxembourg», relève Tommy Klein, le directeur service clients de TNS Ilres, qui a fait la présentation de l'étude en compagnie de Yuriko Backes, cheffe de la Représentation. «Mais il est à noter que cette préoccupation a augmenté de 20% lors de ces trois dernières années», poursuit-il. Un propos à nuancer toutefois puisque plus de 84% des Luxembourgeois sont propriétaires de leur logement selon le Statec (d'après les données de 2013). 

En ce qui concerne le  Pacte Vert européen, les résidents donnent la priorité à la lutte contre les déchets plastiques (60%), à l'émergence des énergies renouvelables (56%), au soutien des agriculteurs (49%) et à la protection de la biodiversité (45%).  

Autre paradoxe par rapport à leurs voisins, les résidents conservent une confiance quasi sans faille dans la situation de l'économie nationale pour 93% des personnes interrogées (90% pour les Luxembourgeois,  96% pour les ressortissants de l'UE). Hors des frontières, les avis sont plus nuancés. S'ils sont 83% à se montrer satisfaits en Allemagne, ils sont un peu plus de la moitié en Belgique et seulement 29% en France. Un chiffre qui est sans doute à mettre en parallèle avec le début du mouvement des gilets jaunes.

Mais si les habitants du Luxembourg sont plus mesurés concernant la perception de l'économie européenne pour 53% d'entre eux - ils n'étaient que 30% en 2013 -, ils considèrent l'Europe comme démocratique (74%), moderne (66%), protectrice (66%) et tournée vers l'avenir (63%). 

Les questions étant communes aux 28 pays de l'UE, la mobilité n'apparaît pas alors que les problèmes liés au système de santé ne préoccupent que 4% des résidents contre 23% pour le reste de l'UE. 

Pour rappel, l'échantillon des enquêtes Eurobaromètre est de 1000 personnes par Etat membre. Avec Chypre et Malte, le Luxembourg fait exception avec un échantillon composé de 510 personnes pour cette enquête qui a eu lieu du 15 au 27 novembre.



Sur le même sujet

Les habitants confiants en l'Europe
L'Eurobaromètre révèle que les citoyens du Grand-Duché conservent leur confiance envers l'UE. Ils se disent en revanche préoccupés par les prix du logement et du coût de la vie.
L'Eurobaromètre a été présenté à la Maison de l'Europe, rue du Marché-aux-Herbes.