Changer d'édition

Les règles covid clarifiées pour les maisons de retraite
Luxembourg 3 min. 23.09.2021
Seniors

Les règles covid clarifiées pour les maisons de retraite

Paulette Lenert et Corinne Cahen ont précisé les protocoles mis en place pour protéger les résidents des maisons de soin et de retraite.
Seniors

Les règles covid clarifiées pour les maisons de retraite

Paulette Lenert et Corinne Cahen ont précisé les protocoles mis en place pour protéger les résidents des maisons de soin et de retraite.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 23.09.2021
Seniors

Les règles covid clarifiées pour les maisons de retraite

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Critiquée pour ne pas avoir émis de recommandations précises dans la gestion de l'épidémie pour les établissements accueillant des seniors, la ministre de la Famille tente de se rattraper.

C'est peu dire que la situation covid des seniors, au Luxembourg, s'est largement améliorée. Mortalité en nette baisse et cas d'infection fortement réduits dans cette catégorie de population pourtant vulnérable. La vaccination n'y est pas étrangère, et le choix désormais acté d'administrer une troisième dose aux plus de 75 ans (volontaires) devrait prolonger un peu plus la protection face au virus qui, en ce milieu de semaine, a fait une 835e victime


IPO , Pres .Rapport Jeannot Waringo über Coronacluster in Altersheimen und Pflegeheimen , Jeannot Waringo , Fernand Etgen , Corinne Cahen , Paulette Lenert , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Les maisons de repos n'ont pas été abandonnées»
Très attendues, les conclusions du rapport indépendant dédié aux clusters dans les structures d'accueil dédiées aux personnes âgées ne fait pas état, lundi, de lacunes importantes, mais évoquent tout de même plusieurs pistes d'amélioration.

Mais le souvenir des clusters dévastateurs en maisons de retraite des derniers mois reste présent. Et si, mercredi, la ministre de la Famille a tenu à présenter les nouveaux protocoles mis en place dans les résidences pour personnes âgées, Corinne Cahen (DP) sait qu'elle est attendue au tournant sur cette question. 

Critiquée pour son manque de prise de responsabilités pendant de (trop) longs mois, la ministre réagit désormais. Une conséquence directe du rapport Waringo (commandé à la Chambre) qui avait listé les ''soucis'' rencontrés -euphémisme- et les améliorations à apporter. 

Cette fois donc les gestionnaires des maisons de soins, CIPA (centre intégré pour personnes âgées) et même logements encadrés disposent de consignes claires, communes et validées par les autorités sanitaires. D'où la présence de Paulette Lenert (LSAP) aux côtés de sa collègue de gouvernement; l'aura positive de la ministre de la Santé devant rejaillir sur la controversée Corinne Cahen.

Jusqu'au 18 octobre, terme de l'actuelle loi covid, les établissements savent à quoi s'en tenir. Que ce soit sur les règles d'hygiène à suivre (un rappel) que dans la gestion des unités en cas de détection d'un ou plusieurs cas positifs aussi bien parmi les résidents que les employés. Il s'agit de recommandations, ont bien insisté les deux ministres. Chaque maison pouvant se montrer plus stricte si elle le juge nécessaire. 

Les précisions portent également sur l'organisation de la suite de la campagne vaccinale. Entamée en priorité auprès des soignants et des seniors, celle-ci va se prolonger. Certes, les seniors pris en charge dans les établissements disposeraient pour 95% d'entre eux d'un schéma vaccinal complet, mais il va falloir les convaincre de l'utilité d'adhérer à la troisième dose. Tout comme il faut faire encore preuve de persuasion auprès des employés. 

Si aucun taux de vaccination des salariés ne peut être avancé, Corinne Cahen comme Paulette Lenert admettent qu'un rattrapage doit se faire auprès de cette catégorie. Un point déjà soulevé depuis des mois... Des agents qui peuvent aussi, comme les pensionnés encadrés, bénéficier de la campagne de dépistage toujours en place en maisons de retraite ou de soins. A savoir un test PCR accessible toutes les deux à trois semaines. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Personnels et résidents des structures pour personnes âgées continueront d'être testés régulièrement «jusqu'en décembre», a indiqué Corinne Cahen. Une prolongation que recommande notamment le Conseil supérieur des maladies infectieuses.
Si depuis des années le Luxembourg est devenu cosmopolite, cela ne concerne pas seulement la population active. Dans les maisons de retraite aussi, il va falloir s'adapter à parler de plus en plus de langues "étrangères".
Au Grand-Duché, près de 500 chambres en résidences ouvertes au troisième âge ne disposeraient pas de WC ou d'accès à une salle de bains privés. Un manque qui tend à se résoudre, mais tout de même.
Si 2020 a été une année noire au Luxembourg, avec 326 décès de plus qu'un an auparavant, le Statec estime que cela est principalement dû à l'épidémie virale. Avec un «excès de mortalité» constaté notamment chez les plus de 75 ans.
Wi , Pompes Funebres , Maison Platz , Thierry Graul , Corona , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Anticipant une sortie progressive des seniors, le gouvernement a d'ores et déjà donné de nouvelles directives aux gestionnaires des 52 établissements concernés. Objectif: prévenir la formation de nouveaux clusters.