Changer d'édition

Les réfugiés sont les bienvenus
Luxembourg 27.10.2015 Cet article est archivé
Sondage Tns/Ilres

Les réfugiés sont les bienvenus

Des Luxembourgeois accueillent les réfugiés syriens à leur arrivée à Weilerbach le 8 septembre dernier
Sondage Tns/Ilres

Les réfugiés sont les bienvenus

Des Luxembourgeois accueillent les réfugiés syriens à leur arrivée à Weilerbach le 8 septembre dernier
Lw archives
Luxembourg 27.10.2015 Cet article est archivé
Sondage Tns/Ilres

Les réfugiés sont les bienvenus

76% des Luxembourgeois sont favorables à l’accueil des réfugiés, contre 21% qui sont plutôt sceptiques. Tel est le résultat d’un sondage TNS/Ilres, présenté ce mardi matin.

L’opinion publique luxembourgeoise par rapport à l’afflux des réfugiés est différente au Luxembourg en comparaison avec l’étranger.

76% des Luxembourgeois sont favorables à l’accueil des réfugiés, contre 21% qui sont plutôt sceptiques.

Plusieurs raisons expliquent cette vue optimiste des choses :

  • 47% des Luxembourgeois ont connu dans leur famille une situation similaire, autrement dit, se rappellent qu’un de leurs ancêtres a été obligé lui-même de quitter le pays.
  • 62% sont d’avis que le Luxembourg est un pays solidaire
  • 58% de la population pensent que le gouvernement gère bien la situation des réfugiés au Luxembourg.
  • 59% des sondés pensent que le gouvernement continuera à bien gérer la situation
  • 52% des sondés ne sont pas persuadés que l’Union européenne sera en mesure de régler le problème de l’afflux des réfugiés.

Sur le même sujet

Bourgmestre de Mamer depuis dix-huit ans et vice-président de la fraction CSV au Parlement, Gilles Roth est davantage tourné vers la Belgique que la France. Le député «ne voit aucun inconvénient à ce que le gouvernement luxembourgeois participe à des investissements réalisés en vue d'acheminer plus facilement des travailleurs frontaliers vers le Luxembourg. Parce que la qualité du travail fourni serait meilleure».
"Ce sont nos impôts qui servent à financer tout ça!" peut-on lire sur les réseaux sociaux lorsque les habitants de France ou du Luxembourg (entre autres), voient arriver les migrants que l'on va loger et nourrir avant qu'ils puissent être autonomes à nouveau. Ces nouveaux arrivants ne sont-ils pas aussi des consommateurs? La journaliste irakienne Ennas Al Sharifi vit au Grand-Duché depuis environ un an. Elle explique son point de vue sur le sujet.
Des cours de français intensifs dispensés par l'ASTI pour les réfugiés.
Vingt-sept réfugiés syriens, dont 14 adultes et 13 enfants, ont été accueillis au Findel ces vendredi et mercredi 25 mai. Ils forment le premier groupe de réfugiés syriens résidant en Turquie qui seront réinstallés au Luxembourg suite à l'accord passé en mars en l'UE et la Turquie.
Des réfugiés accueillis au Centre Heliar à Weilerbach.
Si 76% étaient favorables à l'accueil des réfugiés dans un sondage réalisé fin octobre, 47% de la population estiment aujourd'hui que le pays doit continuer à les accueillir sur le sol luxembourgeois.
L'accueil d'urgence des réfugiés mis en place à Luxexpo.
Premières arrivées selon les quotas de l'EU
Le Luxembourg va accueillir environ 30 réfugiés actuellement enregistrés sur l'île de Lesbos, en Grèce. Ce sont les premiers réfugiés qui arriveront au Luxembourg dans le cadre des quotas de l'Union européenne.
Des migrants quittent l'île de Lesbos par bateau. Ceux qui viennent au Luxembourg arriveront par avion.
Nouvelle intervention du gouvernement
De nombreux Luxembourgeois se sont adressés au Premier ministre pour savoir comment ils peuvent venir en aide aux réfugiés qui affluent. Ils sont prêts à les accueillir chez eux. Xavier Bettel a missionné la ministre de la Famille pour voir dans quel cadre légal ce serait possible.