Changer d'édition

Les réfugiés confrontés aux problèmes d'échanges de devises
Luxembourg 2 min. 11.04.2022
Le hryvnia, la monnaie ukrainienne

Les réfugiés confrontés aux problèmes d'échanges de devises

Le marché de devises ukrainien a été temporairement mis à l’arrêt par la banque centrale ukrainienne.
Le hryvnia, la monnaie ukrainienne

Les réfugiés confrontés aux problèmes d'échanges de devises

Le marché de devises ukrainien a été temporairement mis à l’arrêt par la banque centrale ukrainienne.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 11.04.2022
Le hryvnia, la monnaie ukrainienne

Les réfugiés confrontés aux problèmes d'échanges de devises

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Des solutions financières sont mises en place afin d'aider les réfugiés ukrainiens du Luxembourg qui ne disposent que d'argent liquide.

La guerre en Ukraine risque de s'éterniser encore plusieurs semaines, entraînant avec elle bon nombre de conséquences à long terme. Parmi les nombreux impacts du conflit, il y a notamment celui sur la monnaie ukrainienne, la hryvnia. Dès le début du conflit, les Ukrainiens ont massivement fait le choix de retirer autant d'argent liquide que possible des distributeurs face à l'effondrement prévisible de la monnaie locale. C'est notamment ce qu'ont fait de très nombreux réfugiés ukrainiens arrivés au Luxembourg.


(FILES) This file photo taken on April 22, 2015 shows an employee turning a valve of a gas installation during a training exercise for handling emergencies at a gas-pumping station on the gas pipeline in the small town Boyarka in the Kiev region. - Ukrainian President Volodymyr Zelensky on October 22, 2021 accused Russia of orchestrating the gas crisis in Europe, calling on the EU to coordinate its response with Ukraine, according to written comments to AFP. (Photo by Genya SAVILOV / AFP)
A l'exception du gaz, les échanges avec la Russie restent limités
La guerre en Ukraine et les sanctions de l'UE contre la Russie ont attiré l'attention sur l'importance des échanges de biens et de services avec le Luxembourg.

Problème: suite à la mise en place de l'économie de guerre en Ukraine, ces mêmes réfugiés sont aujourd'hui confrontés à des difficultés pour échanger cet argent liquide en euros. En effet, le marché de devises ukrainien a été temporairement mis à l'arrêt par la banque centrale ukrainienne. Par ailleurs, face aux incertitudes économiques liées à la guerre en Ukraine, il semble que certaines institutions financières et des bureaux de change en Europe n'acceptent plus l'échange de monnaie ukrainienne ou bien proposent uniquement des taux désavantageux. Ce n'est pas tout puisque les personnes ayant fui la guerre rencontreraient désormais aussi des problèmes pour utiliser leurs cartes de paiement ukrainiennes notamment pour faire des retraits en euros.

Une piste de solution

Une situation dénoncée par le député François Benoy (déi Gréng) au détour d'une question parlementaire adressée à la ministre des Finances Yuriko Backes (DP). Bien consciente du problème, cette dernière a tenu à rassurer et à expliquer qu'une solution au niveau européen est en cours de mise en place. «La Commission européenne a présenté le 1er avril dernier une proposition pour une recommandation du Conseil sur la conversion de billets de banque libellés en hryvnias dans la monnaie de l'État membre d'accueil au profit des personnes fuyant la guerre en Ukraine». Autrement dit, les réfugiés ukrainiens du Luxembourg devraient pouvoir convertir leur argent en euros à un taux de change «normal» sous peu. 


online.fr, Familie Reuter, ukrainische Familie  wurde aufgenommen Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La vie à l'épreuve de la guerre
Ils ont fui la ville d'Ivano-Frankivsk aux premières heures de la guerre. Depuis le 6 mars, Yurii, Nataliia, Ostap et Mariia ont trouvé refuge à Strassen, où ils écrivent un nouveau chapitre de leur vie aux côtés de Bernadette et Etienne Reuter.

Des règles seront toutefois à respecter. «Cette proposition vise à assurer un minimum de cohérence dans l'UE entre des régimes nationaux soutenant la conversion en monnaie locale d'un montant limité de hryvnias par personne éligible. Ainsi, ces régimes devraient prévoir des limites maximales de 10.000 hryvnias par personne, sans frais, au taux de change officiel publié par la Banque nationale d'Ukraine», précise la ministre. 

La durée de ces programmes sera d'au moins trois mois. «Le ministère des Finances est actuellement en discussion avec les différentes parties prenantes en vue de la mise en place d’un tel régime national dans les meilleurs délais et en ligne avec la recommandation que le Conseil de l'UE aura adoptée sur base de la proposition précitée de la Commission européenne». 


Pol, Presskonferentz, Ukraine-Flüchtinge, mit Jean Asselborn, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Pour Asselborn, la situation des réfugiés est «gérable»
Le ministre de l'Immigration note que la vague de réfugiés s'est calmée. La semaine dernière, 350 demandes de protection temporaire ont été déposées.

Notons également que Post Finance, en concertation avec l'Office national de l’accueil (ONA), a mis en place une procédure simplifiée et accélérée d’ouverture de compte, qui comprend également une carte de paiement et un nombre illimité de retraits sur les bancomats, afin d’offrir aux bénéficiaires de la protection temporaire un accès bancaire sans frais.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet