Changer d'édition

Les radars luxembourgeois visent juste
Luxembourg 03.03.2021

Les radars luxembourgeois visent juste

En 2020, les seuls radars fixes ont détecté 36.632 excès de vitesse.

Les radars luxembourgeois visent juste

En 2020, les seuls radars fixes ont détecté 36.632 excès de vitesse.
Photo Archives : Lex Kleren
Luxembourg 03.03.2021

Les radars luxembourgeois visent juste

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministre de la Mobilité indique un risque d'erreur de 0,00003% dans le calcul de vitesse par les 63 appareils en service sur les routes du Grand-Duché. Difficile donc de contester le résultat.

Question contrôle de vitesse, ce ne sont pas les radars qui manquent dans la panoplie de la police. Ainsi, le pays dispose-t-il de 63 appareils de mesure Vitronic fixes ou mobiles. Des modèles de la marque Vitronic dont la fiabilité ne semble guère poser de doute à François Bausch (Déi Gréng). Ainsi, le ministre de la Mobilité a-t-il réfuté, mercredi, la crainte du député Pirate Marc Goergen qui semblait remettre en question la précision des équipements en usage. D'ailleurs, chacun de ces radars fait l'objet d'une accréditation en bonne et due forme de la Société nationale de certification et d'homologation (SNCH) avant d'être mis au bord de route.


Wer die Ampel auf der Place de l'Etoile bei Rot überfährt, wird in Zukunft geblitzt werden.
Attention au radar-feu, place de l'Etoile
L'équipement qui peut flasher jusqu'à quatre infractions dispose du cadre légal à sa mise en service. Les premiers contrôles débuteront dès la fin du mois de février.

La tolérance d'erreur (positive ou négative) accordée dans la mesure de la vitesse de circulation serait inférieure à 0,00003%, indique le ministre. Mais pour effacer toute suspicion, les valeurs saisies sont systématiquement revues (à la baisse) de 3% ou 3 km/h, limitant ainsi tout litige possible après flash. Une marge qui n'a pas évolué depuis un règlement grand-ducal datant de 2002

Et l'usure du temps qui passe ne saurait affecter la précision des appareils, assure François Bausch. En effet, non seulement les radars font l'objet d'un contrôle avant leur mise en service mais ils sont aussi vérifiés deux ans plus tard. Ensuite, tous les douze mois, les techniciens de la SNCH ont l'obligation d'expertiser à nouveau les engins pour s'assurer de la fiabilité des résultats déterminant les infractions routières.

Selon le dernier rapport d'activité de la police grand-ducale, en 2019 sur les 1.730 retraits de permis décidés, 11,3% des dossiers étaient en lien avec des infractions à la limitation de vitesse.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les radars dédiés au portable au volant attendront
Si plusieurs pays implantent peu à peu de nouveaux appareils capables de détecter l'utilisation d'un smartphone par le conducteur, il n'en sera pas de même dans l'immédiat au Luxembourg. La faute, pour l'heure, à «l'absence de base légale».
Driving a car at night -man driving his modern car at night in a city (shallow DOF; color toned image)
Plus de radars mais moins de flashes
Il faut croire que l'effet préventif des contrôles finit par porter ses fruits. En 2020, les équipements fixes ont surpris moins d'excès de vitesse qu'en 2019. Il est vrai que télétravail, mesures de confinement et couvre-feu ont sérieusement réduit aussi la circulation.
Lokales, Streckenradar, Gonderinger ist fertig testphase, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort