Changer d'édition

Les quatre vérités de Paulette Lenert sur le masque

  • Tissus, papier, synthétique : que choisir ?
  • "Je ne respire plus..."
  • Qui doit porter le masque?
  • Cela va durer longtemps ?
  • Tissus, papier, synthétique : que choisir ? 1/4
  • "Je ne respire plus..." 2/4
  • Qui doit porter le masque? 3/4
  • Cela va durer longtemps ? 4/4

Les quatre vérités de Paulette Lenert sur le masque

Les quatre vérités de Paulette Lenert sur le masque

Les quatre vérités de Paulette Lenert sur le masque


par Patrick JACQUEMOT/ 10.11.2020

Au printemps, les distributions de masques dans les communes et pour de nombreux salariés avaient contribué à introduire cette nouveauté sanitaire dans le quotidien. Photo : Guy Wolff

A l'occasion d'une réponse parlementaire, la ministre de la Santé a fait le point sur le rôle de la protection buccale, son bon usage et ses limites mais aussi ses risques.

L'objet est devenu indispensable au quotidien de chacun. Mais le masque de protection face au covid reste l'objet de bien des interrogations. Face à une série de demandes du député Jeff Engelen (Adr), Paulette Lenert a tenu à mettre les choses au point. Une ministre de la Santé rappelant d'abord qu'au Luxembourg, le gouvernement n'imposait pas une obligation générale de masque. L'obligation de «masque sélectif» (foulard, buff, protection couvrant nez et bouche) ne valant que lorsque la distanciation de 2 mètres ne peut être maintenue entre deux individus. Cela étant particulièrement valable dans les magasins ou dans les transports publics.

1

Tissus, papier, synthétique : que choisir ?
Copier le lien

Photo : Lex Kleren

Quelle qualité de masque adopter? Là encore, le gouvernement joue la carte de la tolérance. Accessoire sanitaire, mais aussi de mode, le masque peut prendre bien des formes et des aspects. Mais, indique Paulette Lenert, «les simples masques en coton sont moins efficaces que les ''masques chirurgicaux'' professionnels». Cependant, une protection tissu, faite maison ou achetée dans le commerce, s'avèrera toujours «nettement meilleure que pas de masque du tout».

Dans le cas des masques papier, la ministre rappelle que leur usage n'est recommandé que pour quatre heures maximum. Devenue humide, la paroi est nettement moins imperméable au virus (covid mais autres infections également).

2

"Je ne respire plus..."
Copier le lien

Photo : Lex Kleren

Un masque normal réduirait la teneur en oxygène inspirée... «Cela n'a absolument aucune justification ou preuve médicale», tranche Paulette Lenert. D'ailleurs, si en salle d'opération chirurgicale, humidité et température de l'air sont contrôlées, il n'en est rien de la teneur en oxygène dans l'atmosphère respirée. 

Concernant la teneur en C02 (dioxine de carbone), la situation est un peu différente. Ainsi, les autorités sanitaires reconnaissent que les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire grave peuvent augmenter leur taux de C02 dans le sang en portant un masque. «Ceci est rare avec les masques normaux et plus marqué avec les masques FFP2 qui sont beaucoup plus denses», ajuste la ministre. Mais le Luxembourg a su adapter sa loi à ce désagrément. Ainsi, au pays, chaque personne atteinte d'une maladie où le port du masque n'est pas recommandé ou possible a le droit d'en être dispensée. Sans risque de pénalité. 

Par ailleurs, il n'existe à ce jour, «aucune preuve scientifique claire que le masque provoque des problèmes avec des bactéries ou des champignons». Un autre a priori colporté par certains. Par contre, le port du masque chez certaines personnes peut causer des problèmes dermatologiques (irritations ou réactions allergiques). C'est plus particulièrement le cas avec les masques FFP2.

3

Qui doit porter le masque?
Copier le lien

Les seules exceptions au port du masque concernent les enfants en bas âge et les personnes dont l'usage de cette protection pourrait entraîner une détérioration de l'état de santé (voir ci-dessus). Pour le restant de la population, selon les règles sanitaires, le masque s'impose. Aussi bien pour le serveur de café en plein service, que l'ouvrier sur un chantier ou l'employé administratif dans un bureau quand la fameuse distanciation sociale ne peut être respectée entre collègues.


Lokales, Einweihung Santé Services, Schutzmaske Fabrik, covid-19, Coronavirus, Xavier Bettel und Lex Delles, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les masques chirurgicaux «made in Luxembourg» en vogue
Mise en place durant le printemps, la ligne de production de protections buccales de Santé Services tourne à plein régime. Les responsables de l'entreprise attendent à présent le feu vert pour la fabrication de protections FFP2.

En crèche, école ou maison relais, les moins de 6 ans sont totalement dispensés du port du masque. L'usage pouvant être perturbant pour les plus jeunes. Pour le reste des catégories d'âge, les chefs d'établissement peuvent aviser au cas par cas. Certains syndicats enseignants ont toutefois demandé à ce que la mesure soit généralisée dans l'ensemble des groupes scolaires. Le ministre, Claude Meisch, n'a pas donné suite.

4

Cela va durer longtemps ?
Copier le lien

Photo : Guy Wolff

Que l'on se rassure : «Il n'est pas prévu de maintenir un devoir de masque à long terme», indique la ministre de la Santé. Mais dans la mesure où le virus circule largement, au Grand-Duché (9.118 infections actives) comme dans les pays voisins, la protection reste en usage. Et Paulette Lenert de s'étonner tout de même que l'intrusion du masque dans nos vies, privées comme professionnelles, se déroule aussi laborieusement.

Ainsi, l'ancienne avocate plaide : «Il est étonnant que depuis plus de cent ans, les masques soient utilisés dans le secteur de la santé, et que jamais auparavant il n'y ait eu de problème avec ces personnels qui, pourtant, portent souvent des masques, pendant des heures et font un travail physique dur. Et maintenant, tout à coup, il devrait y avoir un problème dans l'éducation, la gastronomie ou la construction, et donc les dispositions du droit du travail».


Les deux types de masque jugés non conformes aux normes de sécurité ont été immédiatement retirés du marché luxembourgeois
Le Luxembourg n°1 en Europe en matière de masques
Alors que le Grand-Duché a fait de la distribution gratuite de protections buccales un de ses chevaux de bataille contre le covid-19, une étude d'Eurostat révèle que le pays a dépensé 121 euros par personne pour équiper résidents et frontaliers.

Un propos tempéré toutefois par la reconnaissance que «l'acceptation sociale du masque dépend de la culture» de chacun. Ainsi, alors qu'en Asie cette habitude est prise depuis plusieurs années, «chez nous ce n'est historiquement pas le cas».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La production de masques peine à prendre
Pour ne plus compter seulement sur des fournisseurs étrangers, l'Etat a décidé d'octroyer une prime à ceux qui choisissaient d'orienter leur activité vers la production de masques. Seuls deux projets ont été soutenus.
Peters Sports, fabricant masque aidé par le minidtère de l'Economie/ Nico Peters/ Peters Sports Howald/ 09.09.2020/ Photo : Caroline Martin ©
Thionville impose le masque près des écoles
Jusqu'au 30 octobre 2020, quiconque passera à proximité d'un établissement scolaire de la deuxième ville de Moselle devra porter sa protection buccale. Sinon, une amende pourra être dressée.
Des masques non conformes distribués aux dentistes
A travers un courrier envoyé mardi, le ministère de la Santé a averti tous les praticiens dentaires du pays que deux modèles de protections FFP2 ne remplissent pas certaines normes européennes. Ils ont aussitôt été retirés du marché.
Les malentendants face à l'épreuve des masques
S'il permet de lutter contre la propagation du covid-19, le port d'une protection buccale pénalise une frange de la population, notamment les personnes sourdes et malentendantes. Car cette protection les empêche de lire sur les lèvres, les isolant un peu plus du monde extérieur.
Pour les malentendants, les expressions du visage et la lecture sur les lèvres viennent compléter l'écoute.
Quatre mois de masques en stock disponibles
Le Luxembourg a constitué des réserves de protections buccales. Soit près de 30 millions de masques prêts à être redistribués aux soignants ou à la population si le besoin s'en faisait ressentir.
A warehouse worker wearing a protective mask and a hard hat pushes a hand truck and a stack of boxes in a warehouse stacked with inventory.