Changer d'édition

Chaque année, le pays produit plus de 30.000 tonnes de viande.
Brèves Luxembourg 09.12.2020

A chaque secteur, ses bouées de sauvetage. Et, au Luxembourg, les producteurs de viande bovine, porcine, caprine et ovine ont également été impactés par la crise covid perturbant la filière d'abattage, de stockage puis de distribution. Aussi, le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider (LSAP), avait-il élaboré un plan de soutien pour cette filière. 

Ainsi, pour compenser la diminution des prix de la viande (bœuf et porc) une compensation d'au moins 2.500 euros était envisagée. Plus même selon la taille du cheptel et différents standards. Mercredi, la Commission européenne a fait savoir qu'elle autorisait ce dispositif. Soit une enveloppe globale de 1,5 million d'euros répartis sous la forme de subventions directes.

La Commission a constaté que le système luxembourgeois remplit les conditions du cadre temporaire des aides autorisées. En particulier que l'aide ne dépassait pas 100.000 euros par bénéficiaire, comme le prévoit l'encadrement temporaire pour les entreprises du secteur agricole primaire. Les députés ont reconnu le caractère «nécessaire, approprié et proportionné» de cette aide.

Pour rappel, l'agriculture emploie directement de l'ordre d'un millier de salariés.