Changer d'édition

Les prix des produits alimentaires ont bondi de 8%
Luxembourg 3 min. 07.09.2022
En un an

Les prix des produits alimentaires ont bondi de 8%

L'inflation annuelle est importante pour d'autres produits du quotidien. C'est notamment le cas de l'alimentation.
En un an

Les prix des produits alimentaires ont bondi de 8%

L'inflation annuelle est importante pour d'autres produits du quotidien. C'est notamment le cas de l'alimentation.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 07.09.2022
En un an

Les prix des produits alimentaires ont bondi de 8%

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Ce mercredi, le Statec dévoile que les prix des produits alimentaires ont augmenté, en moyenne, de 8% en un an.

Au mois de juillet dernier, l'indice des prix à la consommation était en baisse de 1% par rapport au mois de juin. Mais le Statec avertissait déjà: ce léger repli était dû aux soldes, et il fallait s'attendre à un rebond par la suite. 


ARCHIV - 02.06.2022, Sachsen, Leipzig: Lebensmittel liegen in einem Supermarkt in einem Einkaufswagen. (zu dpa «Linke fordert wegen Teuerung «Schutzschirm für Ostdeutschland») Foto: Hendrik Schmidt/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'ULC presse le gouvernement de protéger le pouvoir d'achat
Au vu des dernières prévisions du Statec sur l'inflation, l'Union luxembourgeoise des consommateurs presse l'exécutif d'agir.

Confirmation ce mercredi 7 septembre, avec la publication des chiffres pour le mois d'août 2022: l'indice national des prix à la consommation, calculé par le Statec, progresse de 1% par rapport à juillet. 

C'est même beaucoup plus pour certains produits. «Le retour des produits soldés au cours du mois de juillet à leur niveau de prix normal explique la forte hausse mensuelle de 13,7% de la division articles d’habillement et chaussures», explique ainsi l'institut national de statistiques. C'est aussi vrai, mais dans une moindre mesure, pour d'autres domaines où la période des soldes a généralement un fort impact, comme l'ameublement (+6,6%) ou encore l'horlogerie et la bijouterie (+6,3%).

Flambée des prix des billets d'avion

Les prix des voyages à forfait et ceux des billets d'avion ont aussi fortement augmenté entre juillet et août, non pas en raison de la fin des soldes, mais tout simplement à cause du pic de la saison estivale. Les premiers augmentent de 7,3%, les seconds de plus de 21% en un mois!


Un nouvel index avant la fin de l'année?
Xavier Bettel s'est dit conscient de la hausse généralisée des prix et qu'il serait compliqué d'expliquer qu'un nouvel index ne soit pas mis en place. Le Premier ministre a toutefois souligné la complexité de la situation actuelle.

Au rayon des bonnes nouvelles mensuelles, et même si les usagers, de la route notamment, ne l'ont pas forcément remarqué, les prix des produits pétroliers ont diminué entre juillet et août. «À la pompe, le prix du diesel est en baisse de 6.1% et celui de l’essence de 8.6%. Pour remplir sa cuve à mazout, il faut débourser 9.2% de moins en août qu’au mois de juillet», indique le Statec. 

Carburants: 36% d'inflation en un an

Toutefois, ces baisses sont à relativiser très fortement si l'on passe à l'analyse annuelle: d'août 2021 à août 2022, les prix de ces mêmes produits pétroliers ont bondi de 36%. Illustration concrète: le 27 août 2021, le litre de diesel coûtait 1,24 euro; le 24 août dernier, il était affiché à 1,84 euro.

Sans atteindre de pareilles proportions, l'inflation annuelle est importante pour d'autres produits du quotidien. C'est notamment le cas de l'alimentation, avec une hausse des prix de 8,3% d'une année à l'autre. Ainsi, au cours du mois d'août, le fromage (+2,3%), la viande (+0,6%), les fruits frais (+2,7%) et les graisses et huiles (+2,9%) ont encore augmenté par rapport au mois de juillet. 


La prochaine tripartite débutera le 18 septembre
Xavier Bettel a annoncé que des aides «efficaces, rapides et concrètes» face à la flambée des prix de l'énergie seront discutées pendant la prochaine tripartite, qui se tiendra à partir du 18 septembre.

Outre ces produits alimentaires, les plus fortes inflations annuelles de prix se trouvent du côté des transports (+10,15%), du logement et de ses différentes charges (eau, électricité... +8,47%) et de l'ameublement, de l'équipement de ménage et de l'entretien (+7,62%). Il revient aussi plus cher de se faire plaisir dans les hôtels, cafés, restaurants où les prix ont augmenté de 7,09%, et de profiter d'activités ludiques ou culturelles (+6,15%)

Au final, le taux d'inflation luxembourgeois a augmenté de 6,8% entre août 2021 et août 2022. Un niveau stable par rapport au mois de juillet dernier. Concernant l'indice, il se chiffre à 116,70 points au mois d'août, et la moyenne semestrielle «passe de 950,31 à 954,51 points. La prochaine indexation sera déclenchée lorsque la valeur de 964,64 sera atteinte», souligne le Statec. Pour rappel, une réunion tripartite, sur le sujet du pouvoir d'achat et de l'éventualité d'un nouvel index avant la fin de l'année, est programmée le 18 septembre et les jours qui suivent.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les prix à la consommation ont légèrement progressé entre août et septembre, de 0,3%. Cela est notamment dû aux prix des produits pétroliers qui sont repartis à la hausse, analyse le Statec. Sur un an, la hausse est de près de 7%.
En zone euro, les plus récentes prévisions des institutions internationales tablent sur une inflation de 7,2%.
Au mois de juillet 2018, l’indice des prix à la consommation recule de 0,7% par rapport au mois précédent. Ce repli s'explique par les réductions de prix à l'occasion des soldes d'été.
Avec le début des vacances scolaires, les prix des voyages augmentent de 7,2% en un mois.
Consommation au Luxembourg
Les prix à la consommation progressent au mois d'août surtout en raison de la fin des soldes d'été. Le taux d'inflation annuel reste, avec +0,6%, quasiment stable pour le quatrième mois consécutif.
Le taux d'inflation annuel reste, avec +0,6%, quasiment stable pour le quatrième mois consécutif. (Photo: AFP)
Les prix ont baissé de 0,2% au mois d’octobre au Luxembourg, selon le Statec. C'est la forte baisse des prix des produits pétroliers qui a fait tomber l'indice général des prix. L'inflation annuelle baisse elle aussi, à 0,3%.
En un mois, les prix des produits pétroliers ont chuté de 2,6% au Luxembourg.