Changer d'édition

Les premières maisons d'Elmen livrées en 2021
Luxembourg 5 3 min. 19.06.2019

Les premières maisons d'Elmen livrées en 2021

Les premières maisons d'Elmen livrées en 2021

Photo: Image 3G
Luxembourg 5 3 min. 19.06.2019

Les premières maisons d'Elmen livrées en 2021

Maurice FICK
Maurice FICK
Projet phare de la Société nationale des habitations bon marché (SNHBM), le nouveau village d'Elmen, près d'Olm, sera habité à partir de la «rentrée 2021-2022» et non 2020 comme prévu. Les 100 premiers logements seront prêts en même temps que l'école.

Les grues et pelleteuses s'agitent dans tous les sens sur une partie du terrain de 27 hectares. C'est là, à une douzaine de kilomètres de la capitale, entre Kehlen et Olm que sortent de terre les deux premières des neuf maisons témoins du nouveau village d'Elmen, en pleine campagne.


Vue depuis le parc sur la place centrale
Habitations à bon marché: Un quartier "sans voiture" de 800 logements bientôt à Olm
Un quartier de 800 maisons et appartements abordables avec des constructions en bois à faible consommation énergétique et une zone centrale de stationnement devrait sortir de terre en 2018 à Olm.

La SNHBM prévoit d'y construire 375 maisons en bois, une ampleur jamais vue au Luxembourg, et 375 appartements construits traditionnellement pour accueillir, à terme, près de 2.000 habitants. Le premier des trois «villages» d'Elmen regroupera 380 unités.

Il faut l'imaginer avec une place centrale autour de laquelle les nouveaux habitants trouveront l'école, une crèche, la maison-relais, un supermarché, une brasserie, un coiffeur, des médecins, etc.

Dans ce village aucun logement ne disposera d'un parking à côté de la maison ou de l'immeuble mais toutes les voitures seront garées dans des parkings centralisés qui se trouveront tout au plus à 200 mètres du logement.

Plus de temps pour construire l'école

En cette mi-juin 2019, les maisons témoins et un des quatre parkings centralisés «sont en cours de construction. Dans les prochains mois on va lancer la construction de toutes les autres installations autour de la place centrale», assure Guy Entringer, directeur de la SNHBM.

Dès les premières estimations, le second promoteur public après le Fonds du logement, avait ciblé 2020 pour donner vie à son village mais «l'envergure du projet nécessite un rallongement du délai initial d'une année surtout parce que la commune construira une école plus grande. Au lieu des 6 à 8 salles planifiées il y en aura finalement plus de vingt. C'est un très grand investissement et ça nécessite davantage de temps de construction de l'école», justifie Guy Entringer.

Guy Entringer: «L'envergure du projet nécessite un rallongement du délai initial d'une année surtout parce que la commune construira une école plus grande».
Guy Entringer: «L'envergure du projet nécessite un rallongement du délai initial d'une année surtout parce que la commune construira une école plus grande».
Photo: Chris Karaba

Ce qui importe aux yeux de la SNHBM, qui fête cette année ses cent ans, est que «l'école, la place centrale avec la mixité des fonctions et les cent premiers logements soient plus ou moins terminés au même moment. C'est la raison pour laquelle le projet a été repoussé à la rentrée 2021-2022». L'ensemble doit «ouvrir au même moment, plus ou moins, sur quelques mois».


Beeindruckend wirkt die Größe der Fläche, auf der Elmen entsteht. Die Vorarbeiten sind Planier-, keine Aushubarbeiten, da die Gebäude kaum unterkellert werden. Dies um Bauschutt zu vermeiden.
Le bourgmestre de Kehlen très agacé par une agence immobilière
La commune de Kehlen envisage d'intenter une action en justice contre une agence immobilière qui a distribué, ces jours-ci, un dépliant pour offrir ses services dans la vente de biens immobiliers en prévision du vaste projet de construction d'Elmen. Le bourgmestre, Félix Eischen, ne cache pas sa colère.

Les emplacements des maisons sont prédéfinis du fait qu'elles n'ont pas la même empreinte au sol mais les clients pourront choisir leur maison en visitant au préalable les neuf types de maison proposés dans tout le village.

La vente lancée en janvier 2020

Les maisons unifamiliales et la moitié des appartements seront vendus. La vente sera «probablement lancée en janvier 2020», susurre Guy Entringer. Les prix et les plans seront rendus publics début 2020.

L'autre moitié des appartements restera propriété de la SNHBM et sera donnée en location sociale ou en location à prix abordable qui s'adresse aux demandeurs dont le revenu se situe entre 1,5 et 2,5 fois le salaire minimum.

La location abordable c'est «la» nouvelle activité, lancée par la SNHBM sur la demande du ministère du logement pour créer une autre forme de location destinée à la classe moyenne et se situant entre le marché privé et la location sociale réservée aux plus bas revenus.

Le calendrier de la SNHBM prévoit que sur les deux premières années soient construits à chaque fois cent nouveaux logements et qu'au cours des quatre années suivantes, une cinquantaine de maisons sortent de terre. De sorte que «le premier village soit terminé endéans six à huit ans», estime Guy Entringer.

D'ici là, quatre parkings seront construits en hauteur et proposeront entre 200 et 250 places. Le nombre de places a été calculé selon la règle de deux voitures pour une maison unifamiliale, 1,5 emplacement par appartement qui sera vendu et 1 parking pour un appartement qui sera loué. A quoi ont été rajoutés des emplacements publics, soit l'équivalent d'un tiers des logements.


Sur le même sujet

La SNHBM construira 300 logements en un an, son record
Face à la demande, la Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM) continuera à produire des logements à un rythme élevé et compte mettre en chantier 300 logements sur sept sites en 2019. C'est bien plus que l'objectif moyen fixé jusqu'en 2024.
Lokales,Neue Wohnungen Quartier Réimerwee, Kirchberg.Wohnungsbau.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort