Changer d'édition

Les performances scolaires encore épinglées par l'OCDE
Luxembourg 3 min. 03.12.2019

Les performances scolaires encore épinglées par l'OCDE

Plus de la moitié des élèves du pays ont des origines étrangères, poussant le gouvernement à diversifier ses offres pédagogiques.

Les performances scolaires encore épinglées par l'OCDE

Plus de la moitié des élèves du pays ont des origines étrangères, poussant le gouvernement à diversifier ses offres pédagogiques.
Photo : Ulrich Gernhardt
Luxembourg 3 min. 03.12.2019

Les performances scolaires encore épinglées par l'OCDE

Les résultats luxembourgeois sont en dessous de la moyenne et même en légère baisse depuis 2015, à en croire la nouvelle étude PISA, publiée mardi. Face à ce bilan mitigé, le ministère de l'Education nationale pointe les «profils divers» de ses élèves.

(AA) - Les mauvaises notes se suivent et se ressemblent. La septième édition de l’étude triennale PISA menée auprès de 600.000 élèves de 15 ans répartis dans 79 pays confirme les déconvenues de la dernière édition pour le Grand-Duché. Si les précédentes éditions de l’étude ont constitué «un changement de paradigme» pour le système éducatif, selon Lex Folscheid, chef de cabinet du ministre de l'Education nationale, les chiffres sont têtus.


De 2,7 milliards d'euros, le budget 2020 alloué à l'Éducation nationale connaît une hausse de 200 millions par rapport à celui de 2019
200 millions de plus pour l'Éducation nationale
Le budget 2020 du département du ministre DP, Claude Meisch s'élève à 2,7 milliards d'euros, soit une hausse de 200 millions par rapport à 2019. Par ailleurs, la somme allouée à l'enseignement supérieur connaît une forte progression.

Comme lors de l'édition 2015 de l'enquête scolaire, le Luxembourg affiche des résultats en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE dans les épreuves de compréhension de l’écrit, les mathématiques et les sciences. Pire, deux indicateurs sur trois marquent une baisse. Alors que l’équivalent d’une ville comme Bettembourg arrive chaque année dans le pays, ce mauvais bulletin serait la faute aux élèves «issus de l’immigration», de plus en plus nombreux.

L’argument du ministère en charge des écoles est clair : la «mutation rapide du contexte socio-démographique» du pays brouille les résultats de l’étude internationale. Au vu des chiffres présentés par le gouvernement, le pays affiche en effet le plus fort pourcentage d’élèves «avec origine migratoire» des pays de l’OCDE. Ainsi, 55% des élèves du pays ont des origines étrangères, contre 13% en moyenne chez les pays testés. 


Lokales, Escher Lyzeum, Lycée de garçons, Examen, Abi Abschluss Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
78% des élèves décrochent leur diplôme de fin d’études
Sur les 2.667 jeunes diplômés de l’année, 114 décrochent une mention «excellent». Au terme de cette session d’été, les filles restent encore plus performantes que les garçons.

Visant ce groupe d'élèves dont les parents sont venus d'ailleurs, le ministère pointe son «écart de performance». Selon les chiffres de l'OCDE, 35 points les séparent en moyenne du reste des élèves dans les trois tests menés. Une divergence expliquée notamment par le fait que 83% des 5.230 élèves élèves évalués au Grand-Duché parlent une autre langue à la maison que celle qui est employée à l'école et pendant le test. Le plus fort taux des pays de l'étude.

Au rayon des (rares) bonnes nouvelles, la différence de score entre les élèves d'origine étrangère et ceux dont les deux parents sont luxembourgeois est légèrement inférieure à la moyenne des autres pays analysés. Autre point positif : cette différence s’est même atténuée depuis 2009, où elle était de 52 points. 


50 Jahre LNB  - Lycée Nic Biever - Photo ; Pierre Matgé
Le Lycée Nic Biever revoit ses plans
Le Lycée Nic Biever (LNB) de Dudelange s'apprête à réaménager son site de l'Alliance. Des transformations et des extensions supplémentaires vont changer l'offre scolaire au cours des prochaines années.

Quelques éclaircies qui ne suffisent pas à inverser la tendance. Le pays «a besoin de plus de temps» pour rattraper son retard, plaide Lex Folscheid. Citant «de nombreux efforts engagés», le ministère évoque notamment le «programme d’éducation plurilingue dans les crèches» et la «nouvelle approche pour l'apprentissage du français» aux cycles 1 et 2. 

Le dernier bulletin en date de l'OCDE semble avoir refroidi le Grand-Duché. Le pays ne participera plus qu’à une étude PISA sur deux. Soit tous les six ans. Tandis que les écoles s'équipent en iPads mais peinent toujours à recruter des enseignants, cette participation plus rare doit permettre «de poser un regard plus nuancé sur l’évolution réelle des compétences».


Sur le même sujet

Encore plus d'iPads dans les lycées
L'acquisition de tablettes tactiles à destination des 40.000 élèves du secondaire a déjà coûté plus de six millions d'euros en deux ans, comme l'a confirmé le ministère de l'Education. 27.000 iPads doivent encore être acquis d'ici à 2023.
Nursery school pupils work with tablet computers on March 18, 2013 in Haguenau, northeastern France. AFP PHOTO / FREDERICK FLORIN        (Photo credit should read FREDERICK FLORIN/AFP/Getty Images)
Manifester d'accord, mais avec autorisation parentale
L'école est obligatoire et pas question de ne pas aller en cours sans justification ou autorisation écrite de ses tuteurs. Le ministre de l'Éducation nationale vient de le rappeler au lendemain des marches pour le climat mais aussi l'intronisation comme chef scout du grand-duc héritier.
Douze porte-parole pour tous les parents d'élèves
Pour renforcer leur rôle de partenaires incontournables de l'école, les parents des écoliers et lycéens seront représentés par un groupe de 12 représentants nationaux dès février. Ils seront désignés parmi les représentants locaux élus au courant de cet automne.
Charlemagne: première école francophone à enseigner le luxembourgeois dès le primaire.Foto:Gerry Huberty
OCDE: L'enseignement luxembourgeois emploie de gros moyens
Plus d'heures d'école, mais des classes moins peuplées et des élèves encadrés par plus d'enseignants… qui sont parmi les mieux payés au monde: voici ce qui caractérise le système éducatif luxembourgeois parmi les 35 pays membres de l'OCDE.
Les enfants luxembourgeois bénéficient de plus d'enseignants que les enfants des pays membres de l'OCDE.