Changer d'édition

Les patients «prioritaires» du cannabis médicinal
Luxembourg 30.08.2019 Cet article est archivé

Les patients «prioritaires» du cannabis médicinal

Fin juin, 270 patients suivaient un traitement au cannabis médicinal au Luxembourg.

Les patients «prioritaires» du cannabis médicinal

Fin juin, 270 patients suivaient un traitement au cannabis médicinal au Luxembourg.
Photo: Getty Images/iStockphoto
Luxembourg 30.08.2019 Cet article est archivé

Les patients «prioritaires» du cannabis médicinal

Maurice FICK
Maurice FICK
Une société canadienne devrait réapprovisionner les stocks de cannabis thérapeutiques «à partir de septembre 2019». D'ici là et dans un contexte de pénurie, les patients déjà sous traitement «sont absolument prioritaires», assure Etienne Schneider.

Se gardant bien de confirmer, dans sa réponse parlementaire, la pénurie de cannabis médicinal à laquelle le Luxembourg fait face depuis le 9 juillet, le ministre de la Santé assure le député Jean-Marie Halsdorf (CSV) que ceux qui en dépendent le plus pour se sentir mieux seront approvisionnés. 


21 kilos de cannabis médical écoulés en sept mois
Alors que le Luxembourg fait face à une rupture d'approvisionnement du chanvre thérapeutique, la Direction de la Santé a donné quelques détails sur le pourquoi de ce manque.

Les patients ayant déjà commencé un traitement au cannabis médicinal et pour lesquels le produit semble améliorer la qualité de vie «sont absolument prioritaires afin d'éviter à tout prix une interruption de leur traitement», pose Etienne Schneider (LSAP). Avec des pincettes, le ministre avance que «la situation des stocks actuels nous permet de penser que le traitement ne sera pas interrompu pour ces patients d'ici l'arrivée des prochaines livraisons».

Le même fournisseur jusque fin 2020

«Nous avons commandé suffisamment de produits pour fournir le nombre de patients estimés jusqu'à septembre 2019 pour les indications légales au Luxembourg», rassure le ministre en rappelant que l'estimation haute tablait sur 200 patients à prendre en charge au Luxembourg. Fait est qu'en date du 30 juin, les 270 patients effectifs ont dépassé l'estimation haute. 


Lokales, Cannad’Our, einziger Lieferant von Cannabis in Luxemburg, Norbert Eilenbecker, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le cannabis thérapeutique vient à manquer
La plante médicinale, prescrite sur ordonnance au Luxembourg depuis sept mois, est quasiment en rupture de stock, selon le ministère de la Santé, qui appelle les médecins à trouver des solutions alternatives.

Mais pas de panique semble répondre le ministre de la Santé qui compte sur un nouvel approvisionnement des stocks «à partir de septembre 2019». Tout du moins c'est ce qui était prévu dans l'appel d'offres européen qui a été attribué à la société canadienne Canopy Growth Germany GmbH. L'idée étant de ne plus devoir changer de fournisseur jusqu'à fin 2020.

Quant à la question posée par Jean-Marie Halsdorf sur la culture de cannabis médicinal sur le territoire luxembourgeois, elle «sera tranchée dans le cadre de l'élaboration du concept portant sur la réglementation de l'accès légal au cannabis non médicinal», répond le ministre.  


Sur le même sujet

En juillet, le pays n'a pas reçu la quantité souhaitée pour le traitement des quelque 440 patients bénéficiant de cette médication. C'était le troisième incident de la sorte depuis février 2019, et l'autorisation d'importation du produit.
Le Luxembourg n'a pas compté de mort supplémentaire endéans 24 heures mais se prépare au pic de la pandémie d'ici deux semaines. Si les hôpitaux sont «loin d'être saturés» pour l'heure, la ministre de la Santé a annoncé l'ouverture de six nouvelles structures.
Pressekonferent Paulette Lenert, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La plante médicinale, prescrite sur ordonnance au Luxembourg depuis sept mois, est quasiment en rupture de stock, selon le ministère de la Santé, qui appelle les médecins à trouver des solutions alternatives.
Lokales, Cannad’Our, einziger Lieferant von Cannabis in Luxemburg, Norbert Eilenbecker, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le Luxembourg a fait un pas mardi vers la légalisation du cannabis à usage thérapeutique, avec l'annonce de la mise en place d'un dispositif pilote de deux ans.