Changer d'édition

Les partis luxembourgeois alertent sur le danger Le Pen
Luxembourg 4 min. 22.04.2022
Election présidentielle française

Les partis luxembourgeois alertent sur le danger Le Pen

Le LSAP considère qu'il faut voter Macron pour faire barrage à Le Pen, «en dépit des fortes critiques qu’on est en droit d’adresser à la politique qu’il a menée».
Election présidentielle française

Les partis luxembourgeois alertent sur le danger Le Pen

Le LSAP considère qu'il faut voter Macron pour faire barrage à Le Pen, «en dépit des fortes critiques qu’on est en droit d’adresser à la politique qu’il a menée».
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 22.04.2022
Election présidentielle française

Les partis luxembourgeois alertent sur le danger Le Pen

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Dans une lettre ouverte le LSAP appelle les électeurs du Grand Est à voter Emmanuel Macron. Les politiciens luxembourgeois des autres partis alertent aussi sur le danger d'une victoire de Marine Le Pen pour le Grand-Duché.

«La France ne doit pas être dirigée par l'extrême droite!» C'est le message que fait passer le LSAP dans une lettre ouverte adressée aux électeurs du Grand Est concernant le vote du second tour de l'élection présidentielle française. Le parti socialiste luxembourgeois dit regretter l'absence de la gauche «au tour décisif de la présidentielle, néanmoins il faudra choisir».


Un vote «par dépit» pour Macron ce dimanche à Longwy
Sur le marché de Longwy ce jeudi matin, les électeurs de gauche indiquent qu'ils choisiront pour la plupart de voter Macron lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, par défaut. D'autres préféreront s'abstenir, ou voter blanc.

Et dans ce choix entre les deux finalistes Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le LSAP considère qu'il faudra opter pour le président sortant pour faire «barrage à Marine Le Pen et aux idées néfastes du Rassemblement national». Pour les signataires de la tribune, dont Alex Bodry, président de l'Internationale Sarre-Lor-Lux et ancien député, glisser un bulletin Macron est le seul «moyen sûr de faire battre Le Pen».

Les «risques sérieux» d'une victoire de Le Pen

Ils estiment que «l’abstention ou le vote blanc ou nul ne sont pas des options acceptables face à l’importance de l'enjeu de ces élections pour la politique et la société française dans son ensemble». Il est aussi question selon eux «de notre vie quotidienne dans nos régions frontalières». La tribune alerte sur «les risques sérieux» de voir arriver l'extrême droite à l'Elysée en soulignant l'importance de la libre circulation aux frontières, les principes fondamentaux de l'Etat de droit et l'urgence climatique. «En tant qu'acteurs de la Grande Région nous savons toutes et tous que la préférence nationale prônée par Le Pen est contraire aux règles de base de la construction européenne et un instrument de destruction de notre coopération au-delà des frontières nationales», écrivent les signataires.


Pedestrians walk past campaign posters of French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron (L) and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen in Eguisheim, eastern France, on April 21, 2022, ahead of the second round of France's presidential election. - French voters head to the polls for a run-off vote between Macron and Le Pen on April 24, 2022. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)
Un choix historique entre deux projets que tout oppose
Les Français sont appelés, dimanche au second tour de l'élection présidentielle, à départager deux projets et deux visions du monde que tout oppose. Comme en 2017, Emmanuel Macron part favori face à Marine Le Pen. Mais cette fois un séisme n'est pas à exclure.

Sur le plateau de l'émission Kloertext diffusée jeudi soir sur RTL, les différents partis politiques luxembourgeois ont alerté sur le danger d'une victoire de Marine Le Pen. Pour la députée européenne Tilly Metz (Déi Gréng), Marine Le Pen est une «nationaliste, xénophobe et anti-européenne» et sa victoire ce dimanche représenterait «un danger pour l'Europe». Si la candidate du Rassemblement national a été moins agressive pendant le débat de l'entre-deux-tours, selon Serge Wilmes (CSV), elle reste «incohérente» sur de nombreux sujets. «Qui gouvernera ce pays ne nous laisse pas indifférents», a souligné le premier échevin de la capitale rappelant que plus de 100.000 frontaliers français travaillent au Luxembourg. Le chef du groupe parlementaire LSAP Yves Cruchten a de son côté déclaré que Marine Le Pen pouvait changer autant de fois le nom de son parti, mais que «derrière la façade ça reste toujours la même chose»

L'ancien député Déi Lenk David Wagner indique qu'il aurait voté pour Emmanuel Macron au second tour, mais sans grande conviction: «Je crois qu'Emmanuel Macron n'est pas un vrai démocrate (NDLR David Wagner fait avant tout référence aux répressions des mouvements sociaux), mais Marine Le Pen est une fasciste. Si Macron est élu, ce sera plus facile de le combattre par la suite.» David Wagner estime par ailleurs que Marine Le Pen est aussi en quelque sorte le résultat de la politique menée par le président sortant.


Le Pen au pouvoir: quelles conséquences pour le Luxembourg?
Philippe Poirier s'est livré à un exercice de politique-fiction : quelles conséquences aurait, pour le Luxembourg, l'élection de Mme Le Pen le 24 avril ?

Le député européen Charles Goerens (DP) qui était venu soutenir Emmanuel Macron lors de son meeting à Nanterre, considère que Marine Le Pen reste dangereuse: «Elle a toujours le même entourage avec des antisémites et des pétainistes.» Pour Charles Goerens, le résultat du second tour de la présidentielle française aura plus d'impact sur le Luxembourg que les prochaines législatives au Grand-Duché en octobre 2023. Il explique cela par le fait que de nombreuses décisions se font depuis Bruxelles et que la France a une voix importante au sein de l'UE. Il dit espérer que la «copine de Poutine» ne l'emporte pas ce dimanche.

Le député Sven Clément (Pirate) s'est dit choqué qu'à quelques jours du vote, les deux candidats disent encore que leur programme est modulable pour ajouter de nouvelles propositions. Il a également regretté que le président français n'a pas tenu son engagement sur la proportionnelle à l'Assemblée.

Le député ADR Fernand Kartheiser a pour sa part estimé que le terme d'extrême droite n'était pas approprié pour Marine Le Pen: «Elle a changé dans son discours et elle est devenue plus modérée. Et sinon ça voudrait dire qu'un tiers des Français sont d'extrême droite, ce n'est pas réaliste!» Il a toutefois considéré que la candidate du RN représentait aussi une menace pour le Luxembourg. Avec son idée d'Europe des nations, elle pourrait mettre fin aux institutions européennes qui se trouvent au Grand-Duché, a argumenté Fernand Kartheiser.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Premier tour de l'élection présidentielle
Selon les premières estimations du vote du premier tour de l'élection présidentielle française, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront pour le second tour.
(FILES) This picture taken on April 6, 2022 in Marseille, southern France, shows folded electoral leaflets of French President and liberal party La Republique en Marche (LREM) candidate for re-election Emmanuel Macron (L) and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen ahead of the first round of the French presidential election. - French President Emmanuel Macron leads far-right leader Marine Le Pen in the first round of France's elections by a larger than expected margin, with the rivals now set to battle for the presidency in a run-off later this month, projections showed. (Photo by Nicolas TUCAT / AFP)
Emmanuel Macron a été élu dimanche président de la République avec 66,10% des voix, contre 33,90% à Marine Le Pen (résultats définitifs Intérieur). Le candidat d'En Marche!, 39 ans, devient le 8e président de la Ve République avec une victoire très nette sur la candidate du Front national, 48 ans.
French president-elect Emmanuel Macron delivers a speech at the Pyramid at the Louvre Museum in Paris on May 7, 2017, after the second round of the French presidential election.
Emmanuel Macron was elected French president on May 7, 2017 in a resounding victory over far-right Front National (FN - National Front) rival after a deeply divisive campaign, initial estimates showed. / AFP PHOTO / Patrick KOVARIK
Election présidentielle en France
A qui les politiciens luxembourgeois donneraient-ils leur voix au premier tour de l'élection présidentielle française? Au Luxembourg, le phénomène Macron bénéficie de sympathies au sein de différents partis. Mais les loyautés envers chaque famille politique européenne sont présentes, du moins pour ce premier tour de scrutin.