Changer d'édition

Les nouveaux enseignants bougeront en 2020
Luxembourg 18.11.2019

Les nouveaux enseignants bougeront en 2020

Les nouveaux professeurs sont restés dans leur établissement respectif lors de cette année scolaire mais connaîtront leur première mutation lors de la rentrée 2020.

Les nouveaux enseignants bougeront en 2020

Les nouveaux professeurs sont restés dans leur établissement respectif lors de cette année scolaire mais connaîtront leur première mutation lors de la rentrée 2020.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 18.11.2019

Les nouveaux enseignants bougeront en 2020

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Contrairement aux années précédentes, les personnels éducatifs de l'enseignement secondaire nommés cet été sont restés affectés à leur établissement de formation. Une décision liée à l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi. Explications.

(DH) - Chaque année, les personnels enseignants quittent les établissements où ils ont été formés pour une première affectation. Mais pas cette fois-ci. Après plusieurs mois de négociations, le projet de loi réformant le stage du personnel enseignant a été validé le 11 juillet. Une date tardive dans le calendrier de l'Education nationale. Ceci explique pourquoi les stagiaires- professeurs nommés à la fonction de professeur, dans l'enseignement public, sont restés en poste dans l'établissement d'enseignement qu'ils fréquentaient.

«Les opérations relatives aux mutations et aux affectations des enseignants de l'enseignement secondaire se trouvaient clôturées et l'organisation scolaire des lycées achevée, le lancement d'une nouvelle procédure d'affectation s'avérait impossible», a indiqué lundi Claude Meisch (DP) dans une réponse parlementaire. Le ministre de l'Education nationale a aussi précisé que «leur nouvelle affectation interviendra à l'occasion de la procédure de mutation et d'affectation de l’année 2020.»

Approfondissement et accompagnement

Pour rappel, le stage des enseignants a été réformé tant au fondamental qu'au secondaire, le ministre répondant ainsi favorablement aux revendications des syndicats. En pratique, les modifications apportées pour le personnel enseignant portent principalement sur une période de stage qui passe de trois à deux ans pour le secondaire.


Politik - Interview Claude Meisch - Bildungsminister - DP- Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le besoin en enseignants persiste
Des petits écoliers aux étudiants de l'Uni, la responsabilité du ministre de l'Éducation nationale porte sur 150.000 élèves. Mais une des préoccupations de Claude Meisch (DP) reste le recrutement de nouveaux instituteurs et professeurs.

Par ailleurs, les nouveaux enseignants devraient être mieux accompagnés lors de leur insertion professionnelle. Une batterie de mesures a été adoptée par le gouvernement et porte principalement sur une période d'approfondissement d'un an, après la nomination, avec des périodes de formation à la carte et le soutien d'un conseiller pédagogique. En ce qui concerne les salaires, la règle des «80/80/90» a été abolie de sorte que les nouveaux fonctionnaires touchent un traitement complet dès le début de leur carrière.


Sur le même sujet

Les cinq bons points de la rentrée académique
Toujours plus d'étudiants, d'aides financières et de filières proposées: le ministre Claude Meisch a expliqué les marqueurs significatifs dans l'enseignement supérieur pour l'année 2019-2020. Et même déjà, le projet d'un bachelor en médecine pour l'an prochain.
Cinq choses à retenir sur la rentrée
Plus d'élèves, d'enseignants, des nouvelles mesures pour les jeunes et les parents d'élèves, un accent mis sur l'environnement: à trois jours de la reprise des cours, le ministre de l'Éducation nationale a passé son grand oral ce vendredi.
Schoul Rentrée 2016-2017 - illustration - Photo : Pierre Matgé