Changer d'édition

Les moteurs de l'A400M rugissent déjà
Luxembourg 10.02.2020 Cet article est archivé

Les moteurs de l'A400M rugissent déjà

Les moteurs de l'A400M rugissent déjà

Photo: Airbus
Luxembourg 10.02.2020 Cet article est archivé

Les moteurs de l'A400M rugissent déjà

Futur fer de lance de la composante aérienne, le premier avion de transport militaire luxembourgeois pourrait bien être l'invité de marque de la prochaine fête nationale. Ses hélices tournent déjà bien et il devrait décoller «dans les prochaines semaines».

(MF) – Une vidéo de 37 secondes publiée via Twitter par Airbus Défense ce lundi vient corroborer les dires de l'état-major de l'armée luxembourgeoise, il y a moins de deux mois. A savoir que la livraison de l'appareil de transport «est prévue pour juin 2020». Le bruit des moteurs et des hélices enregistré sur une piste qui n'est pas précisée ne laisse plus de place au doute: l'avion sera bien opérationnel pour la fête nationale 2020.

Ce premier essai moteur hors hangar, constitue «une étape supplémentaire avant le premier vol prévu dans les semaines à venir », assure l'avionneur dans son tweet qui, au passage a été «liké» par une ancienne militaire luxembourgeoise de renom, Tessy Antony de Nassau.

La livraison de l'appareil doit, par conséquent, intervenir dans les quatre mois. Soit au moins six mois plus tôt que la date annoncée par le gouvernement après la visite d'une délégation emmenée par le général Duschène, chef de l'état-major, dans l'usine de montage d'Airbus à Séville.


L'A400M luxembourgeois atterrira en avance au Findel
Le drapeau luxembourgeois figure déjà sur son empennage. Depuis ses hangars de Séville, Airbus fait savoir que le futur avion militaire de l'armée luxembourgeoise est en train d'être mis en peinture. Il sera livré dans six mois.

La construction d'un A400M, appareil extrêmement complexe, requiert environ 24 mois entre la production des premières pièces et la livraison de l'avion. L'engin immatriculé CT-01, qui appuiera les armées luxembourgeoises et belges lors d'opérations de secours et de crise, ainsi que lors de manœuvres, ne sera pas stationné à l'aéroport de Findel mais à la base aérienne de Melsbroek.



Sur le même sujet

La flotte luxembourgeoise prend peu à peu son envol
En participant à l'achat d'un nouvel avion ravitailleur aux côtés de cinq autres pays, le Grand-Duché entend appliquer sa nouvelle stratégie militaire. Si l'appareil ne sera pas stationné au Findel, le pays pourra en bénéficier pour ses missions de soutien logistique.
L'A400M luxembourgeois atterrira en avance au Findel
Le drapeau luxembourgeois figure déjà sur son empennage. Depuis ses hangars de Séville, Airbus fait savoir que le futur avion militaire de l'armée luxembourgeoise est en train d'être mis en peinture. Il sera livré dans six mois.
Un cadeau de Noël pour la police et l'armée
Le nouvel Airbus H145M estampillé «Police Lëtzebuerg» servira aussi bien pour des missions policières que militaires. L'engin a été accueilli officiellement par deux ministres ce vendredi après-midi à l'aéroport.
Lokales,Cérémonie d'Acceuil du premier des deux hélicopteres Airbus H145M,Polizeihubschrauber,Polizeihelicopter. Armee, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Deux hélicoptères aux missions doubles
Les deux appareils qui doivent être livrés au second semestre 2019 permettront de créer la première «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise qui ne dispose d'aucun aéronef pour l'heure, et renforceront la toute petite flotte de la police.
Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.
L'A400 luxembourgeois décollera en 2021
Une délégation belge et luxembourgeoise a visité mardi les installations d'Airbus à Séville, où le premier avion A400M belgo-luxembourgeois est en cours de création.