Changer d'édition

Les motards obtiennent gain de cause
Luxembourg 2 min. 23.04.2020 Cet article est archivé

Les motards obtiennent gain de cause

Les adeptes des deux-roues peuvent désormais circuler dans le cadre de leur «activité individuelle de loisir».

Les motards obtiennent gain de cause

Les adeptes des deux-roues peuvent désormais circuler dans le cadre de leur «activité individuelle de loisir».
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 23.04.2020 Cet article est archivé

Les motards obtiennent gain de cause

Réservés depuis le 18 mars aux seuls déplacements essentiels, les trajets en deux-roues dans le cadre d'une activité de loisirs redeviennent autorisés, indique jeudi le ministère de la Mobilité. Une décision adoptée après une forte mobilisation.

(Jmh) - Bien que ne figurant pas dans le résumé officiel du Conseil de gouvernement, la possibilité de circuler à moto comme «activité individuelle de loisir» a bel et bien été validée mercredi. Révélée par nos confrères de RTL, l'information a été confirmée jeudi par le ministère de la Mobilité. Si depuis le 18 mars et le déclenchement de l'état de crise, les déplacements en deux-roues étaient réservés aux seuls déplacements indispensables, toutes les restrictions ont été levées.

«François Bausch a effectivement défendu une proposition allant dans ce sens lors du dernier Conseil de gouvernement et qui a été validée par le ministère de la Justice», indique Dany Frank, porte-parole du ministère de la Mobilité. Et cette dernière de préciser que «les utilisateurs de deux-roues peuvent circuler librement sans qu'ils n'encourent un avertissement taxé» pour non-respect des mesures de confinement.

Port du casque et des gants

Cette décision intervient après une intense activité de lobbying des motards, ces derniers n'ayant pas hésité à utiliser différents moyens pour obtenir gain de cause. Outre l'envoi au ministre Déi Gréng de lettres officielles par deux clubs, les amateurs de deux-roues ont rédigé trois pétitions - dont seule une a été jugée recevable - et multiplié les actions sur les réseaux sociaux.

L'argument principal qui a fait pencher la balance en leur faveur tenait dans le niveau élevé de protection dont ils bénéficiaient. A savoir le port d'un casque intégral dans la plupart des cas et de gants. Désormais autorisés à se déplacer dans le cadre de leur hobby, les motards n'en restent pas moins soumis, une fois descendus de leur engin, aux règles de distanciation sociale. 

Et le ministère d'indiquer« faire confiance dans la responsabilité de ces conducteurs» face aux risques encourus. Référence aux accidents mortels qui frappent les motards, particulièrement par beau temps. Les dernières statistiques des victimes de la route faisaient état, en 2018, de neuf motards tués. Soit un quart du nombre total enregistré.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que les premiers élèves doivent retourner dans leur établissement scolaire dans une dizaine de jours, de nombreux citoyens se sont mobilisés pour retarder ce début de retour à la normale. Des demandes adressées à la commission des Pétitions, qui s'est tenue ce mercredi.
Colin, 10 years old, whose school was closed following the Coronavirus outbreak, does school exercises at home in Washington on March 20, 2020. - As millions of families hunker down amid the coronavirus crisis, the sudden reality of schooling from home risks widening the education gap between those with the means and support to keep up with lessons, and those who risk falling behind. (Photo by Eric BARADAT / AFP)