Changer d'édition

Le cortège quitte le Kirchberg sans heurts
Luxembourg 10 1 2 min. 22.10.2021
Manifestation

Le cortège quitte le Kirchberg sans heurts

Après avoir donné de la voix au pied des tours de la Cour de justice de l'Union européenne, les manifestants polonais font le pied de grue devant l'ambassade tchèque, située à côté du Grand Théâtre.
Manifestation

Le cortège quitte le Kirchberg sans heurts

Après avoir donné de la voix au pied des tours de la Cour de justice de l'Union européenne, les manifestants polonais font le pied de grue devant l'ambassade tchèque, située à côté du Grand Théâtre.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 10 1 2 min. 22.10.2021
Manifestation

Le cortège quitte le Kirchberg sans heurts

Après avoir donné de la voix pendant plusieurs heures au pied des tours de la Cour de justice de l'Union européenne, les quelque 2.000 mineurs polonais se dirigent désormais vers l'ambassade de la République tchèque. Dans une atmosphère globalement bon enfant.

(Jmh avec j-ps et SH) - Les craintes de débordement évoquées depuis jeudi par la police grand-ducale ne se sont, pour l'heure, pas concrétisées. Présents depuis 8h45 le long du boulevard Adenauer, les quelque 1.000 Polonais recensés par la police venus marquer leur opposition à la fermeture de la mine de Turow ont franchi le Pont rouge et se dirigent désormais vers l'ambassade tchèque, pays à l'origine de la saisie de la plus haute instance juridique européenne. Selon la police, le cortège a totalement quitté le Kirchberg vers 12 h et a fait le siège du rond-point Schuman. Et ce, jusqu'à 13h avant de se disperser.

Que ce soit en raison des précautions prises par les autorités et le déploiement massif des forces de l'ordre au Kirchberg ou la démarche pacifiste des manifestants qui entendaient dénoncer la suppression de centaines d'emplois, force est de constater que la démonstration polonaise ne s'est pas traduite par des heurts. Une démarche qui a abouti au point qu'une délégation de manifestants a été reçue par l'ambassadeur tchèque dont le pays avait porté plainte contre Varsovie pour pollution. Un dialogue qui intervient dans un contexte politique tendu entre responsables politiques européens et polonais.

Si les organisateurs annonçaient la venue de 2.000 personnes, la police luxembourgeoise fait, elle, état de la présence de 1.000 manifestants encadrés par quelque 840 policiers issus des rangs de la police grand-ducale et de la police belge. Des renforts notamment venus avec deux chars équipés de canon à eau qu'il n'aura pas été nécessaire d'utiliser finalement.  

A noter que face aux craintes de débordements, plusieurs entreprises et institutions européennes situées à proximité du parcours des manifestants avaient demandé à leurs personnels de ne pas se rendre à leur bureau ce vendredi. Et donc de privilégier le télétravail. Même chose pour les élèves du lycée Robert-Schuman dont les salles de classe se situent sur le parcours des manifestants venus de Pologne.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour mobiliser un maximum d'effectifs pour endiguer la manifestation prévue ce vendredi matin aux abords de la Cour européenne de justice, la police luxembourgeoise a aussi fait appel à des forces venues de Belgique.
Lok , Kirchberg , Europäischer Gerichtshof , Eugh , Vorbereitungen Demo , Urteil Schliessung Mine von Turow , Polen , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
C'est peu dire que la manifestation de mineurs polonais prévue devant la Cour de justice de l'Union européenne fait peur aux autorités. Engins de protection, barricades et barbelés ont envahi les rues des alentours.
Les victimes du Luxembourg identifiées
Les corps de la famille de Roeser, présente dans l'avion qui s'est écrasé en Ukraine le 17 juillet, ont été identifiés.