Changer d'édition

Les maisons relais gratuites dès cet automne
Luxembourg 2 min. 11.05.2022 Cet article est archivé
Éducation non formelle

Les maisons relais gratuites dès cet automne

La mesure représente un coût de 22 millions d'euros pour l'Etat.
Éducation non formelle

Les maisons relais gratuites dès cet automne

La mesure représente un coût de 22 millions d'euros pour l'Etat.
Photo: Getty Images
Luxembourg 2 min. 11.05.2022 Cet article est archivé
Éducation non formelle

Les maisons relais gratuites dès cet automne

De nombreux parents se réjouiront de ne plus devoir payer pour l'accueil de leurs enfants en âge scolaire à partir de la rentrée scolaire 2022/23.

(m. m. avec Michèle GANTENBEIN) - Tous les enfants doivent avoir accès à un accueil extrascolaire de qualité, indépendamment de leur origine et de leur statut socioéconomique. Tel est l'objectif du ministre de l'Education Claude Meisch (DP).


«Un honneur de parler à la Chambre»
La pétition permet à chacun de prendre part à la vie politique. Jules Clément a vu la sienne dépasser la fameuse barre des 4.500 signatures. Suffisant pour s'inviter ce jeudi après-midi devant les députés.

Pour atteindre cet objectif, l'accueil dans les maisons relais sera gratuit pendant les semaines de classe à partir de la prochaine rentrée scolaire, déjeuner compris. «Cela coûtera 22 millions d'euros par an à l'État», a déclaré le ministre ce mardi lors d'une conférence de presse au ministère de l'Éducation nationale.

Gratuites pendant les semaines scolaires

Les maisons relais gratuites pendant les semaines scolaires constituent une nouvelle étape après l'introduction, il y a cinq ans, de 20 heures gratuites par semaine pour l'accueil des enfants non scolarisés dans les crèches. L'assurance qualité dans l'éducation non formelle avait déjà été introduite en 2016. 

Depuis lors, les structures sont tenues d'élaborer des concepts pédagogiques et elles sont soumises à un contrôle externe. Le plan-cadre y afférent vient d'être révisé et élargi. Il décrit, comme le dit le document, «dans quels domaines les processus éducatifs peuvent être encouragés et les compétences et les ressources des enfants et des jeunes soutenues dans l'éducation non formelle».

Selon lui, ces structures ne sont plus depuis longtemps de simples structures de soins. «Le secteur de l'éducation non formelle s'est professionnalisé et est aujourd'hui un partenaire à part entière aux côtés de l'école», a déclaré Claude Meisch.

Une semaine des enfants

Une semaine des enfants aura lieu du 14 au 20 mai, pendant laquelle de nombreuses structures ouvriront leurs portes pour montrer au public comment elles travaillent et ce qu'elles ont à offrir. 

Les 14 et 15 mai, l'abbaye de Neumünster accueillera un festival pour enfants avec de nombreux stands et ateliers. 

Selon le vice-président de la Fédération des acteurs du secteur social au Luxembourg (Fedas), Gérard Albers, le secteur de l'éducation non formelle compte aujourd'hui 61.000 places d'accueil et environ 8.000 salariés. Dans le secteur de la petite enfance (de zéro à quatre ans), 60 % des salariés ont une qualification dans le domaine socio-éducatif, 30 % ont une qualification dans un autre domaine (par exemple la santé), 10 % ont une formation à bas seuil (100 heures). Dans les maisons relais, ces chiffres sont respectivement de 50, 40 et 10 pour cent.

Gérard Albers place de grands espoirs dans le SAP Education, qui sera proposé dès cet automne et fournira aux structures du personnel suffisamment formé. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce mardi 12 juillet, la Chambre des députés a acté la gratuité de l'éducation non formelle (accueil en maisons relais, foyers de jour, mini-crèches et chez des assistants parentaux) à partir de la prochaine rentrée scolaire.
Stichwörter: Kind, Kinder, Betreuung, Kinderbetreuung, Crèche, Maison relais, Kindertagesstätte Chèques-Service, Sprachförderung / Foto: © Getty Images
A onze jours de la rentrée, Claude Meisch a expliqué sous quelles conditions sanitaires le retour en classes aurait lieu. Avec cette ligne de conduite : tout faire pour que l'enseignement en présentiel puisse perdurer.
Politik, Pressekonferenz Minister Meisch - Details Rentrée scolaire, des Schuljahres 2020, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La fin de la législature 2013/2018 approche pour le gouvernement Bettel-Schneider. Dans ce contexte, le ministre de l'Éducation, Claude Meisch, a fait le bilan de cinq années passées au sein d'un ministère réunissant pour la première fois l'Éducation, l'Enfance et la Jeunesse.