Changer d'édition

Les leçons de la tornade du 9 août
Luxembourg 12 5 min. 09.08.2020

Les leçons de la tornade du 9 août

Les assureurs ont remboursé moins que les 100 millions d'euros de dégâts estimés au lendemain de la catastrophe. Mais la solidarité privée a compensé.

Les leçons de la tornade du 9 août

Les assureurs ont remboursé moins que les 100 millions d'euros de dégâts estimés au lendemain de la catastrophe. Mais la solidarité privée a compensé.
Luxembourg 12 5 min. 09.08.2020

Les leçons de la tornade du 9 août

Un coup de vent aussi bref que violent (plus de 120 km/h) allait bouleverser l'été de Pétange et Bascharage laissant un paysage de désolation derrière son passage. Un an plus tard, qu'en retenir? D'abord la formidable solidarité entre habitants et de tout le pays.

(pj avec Luc Ewen) Comme cette année, il faisait déjà très chaud en ce milieu d'été 2019. Le Luxembourg avait même battu son record de température. Mais ce vendredi 9 août, alors que le week-end approchait, c'est un événement inattendu qui allait glacer le sang des habitants de Pétange et Bascharage. Il était 18h et une tornade s'abattait sur le sud du pays. Rafales incroyables soulevant les toitures ici, déformant des pylônes là-bas, mettant à mal les arbres, jouant avec tout ce qui était trop léger pour ne pas s'envoler sous sa force. Quelques minutes apocalyptiques qui n'emportèrent, miraculeusement, aucune vie. Un quart d'heure plus tard, tout n'est plus que désolation. 

Rue des Prés à Pétange, une quinzaine d'habitations ont perdu leur toiture. Dans tout le voisinage, des débris sont venus s'abattre sur les voitures stationnées. Partout les cabanes de jardin sont sens dessus dessous. Gravats, branchages et autres objets encombrent les rues comme après une guerre. A première vue, les assureurs estiment les dégâts à près de 100 millions d'euros. Du jamais-vu pour un événement naturel, même les pluies torrentielles qui s'étaient abattues sur le Mullerthal en 2018 avaient occasionné moins de dégâts.

Un an plus tard, l'Association des compagnies d'assurance (ACA) reconnaît qu'elle a -pour l'heure- remboursé un peu moins. Mais rares ont été les reproches sur la réactivité de la profession, mobilisée dès les premières heures aux côtés des victimes. Au total, les assureurs du pays auront reçu près de 4.000 déclarations de sinistre. «70% des dossiers concernent des habitations et 30% des véhicules».

Sur place, le CGDIS est bien entendu mobilisé, au-delà des corps du secteur. L'armée viendra elle aussi en renfort rapidement. Pompiers et militaires assistant des habitants étourdis devant l'ampleur de la catastrophe. Mais tout aussi rapidement va s'organiser une incroyable solidarité. De tous les coins du Luxembourg arrivent des bénévoles, relevant les manches pour déblayer des tonnes de débris, apportant vêtements et nourriture aux familles se retrouvant sans maison du jour au lendemain. En plein congés collectifs, l'artisanat lui aussi se mobilise pour apporter son savoir-faire. Les hôteliers, eux, proposent des nuitées à ceux qui n'ont plus où dormir.

Plus d'un million d'euros récoltés

Et voilà maintenant le Grand-Duc Henri et le gouvernement qui se rendent au chevet des deux communes meurtries. Réconfort des discussions, promesse des politiciens d'apporter tous les soutiens nécessaires. Les plans d'aide sont mis en place en urgence, et c'est avec la même rapidité que des opérations de solidarité naissent sur les réseaux sociaux. Et le chiffre de cette aide improvisée va vite dépasser le million d'euros. Là encore, de l'inédit.

Il y a peu, l'échevin de Kërjeng Frank Pirrotte (CSV) a justement fait le point sur la répartition des dons collectés. Transparence totale sur ces 1.029.968 euros précisément qui ont été gérés par les associations Käerjeng hëlleft et Fir e gudden Zweck - Gemeng Péiteng. Ainsi, a-t-on appris, que deux vagues de versements ont déjà eu lieu en priorité aux ménages qui n'avaient pas encore reçu des aides d'Etat.


Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Après la tornade, 31 maisons restent inhabitables
Près d'un mois et demi après les vents violents qui ont frappé le sud-ouest du pays, tous les dégâts n'ont pas encore été réparés.

Entre juin et juillet 2020, 40 dossiers sur Käerjeng auront été soldés avec des aides atteignant 246 500€ et côté Pétange près de 500.000€ pour 90 demandes. Fin septembre, environ 338.500 euros pourront encore être versés. «Ce qui laisse une réserve d'environ 44000 euros qui servira à payer les dossiers encore incomplets en septembre», note l'élu.   

Cet élan populaire, cette mobilisation incroyable, les deux bourgmestres CSV Michel Wolter (Käerjeng) et Pierre Mellina (Petange) les ont toujours salués. Accueillant pour les remercier les bénévoles ayant rendu service à la collectivité. Mais pour ce dernier, le bilan de la tornade d'août 2019 ne saurait se traduire que par ces aides. Ainsi, le conseil échevinal pétangeois a-t-il veillé ces derniers mois à l'élaboration d'un plan de crise pour sa commune. Chose qui n'existait pas lors de la catastrophe d'un côté, mais qui a parfaitement fonctionné chez le voisin.

A chacun son rôle

«Par exemple, Käerjeng disposait d'une hotline le jour de la tornade, alors que chez nous, nos concitoyens avaient du mal à joindre les services communaux...», note Pierre Mellina. Pétange a donc désormais un numéro de téléphone pouvant être activé immédiatement, en tant que ligne d'assistance. Une équipe gérant ces appels et une autre équipe municipale de gestion des crises ont également été constituées.

Ancien ministre de l'Intérieur, Michel Wolter, lui, voudrait bien que soient clarifiés à l'avenir les responsabilités et le rôle des communes et du CGDIS. A ses yeux, l'expérience du 9 août et des jours suivants a mis en lumière quelques incompréhensions entre les deux partenaires. A ce titre, le bourgmestre a d'ailleurs fait part de quelques reproches auprès du Haut Commissariat à la protection nationale sur les missions à assumer d'un côté par les services de l'Etat en cas d'événement exceptionnel et celles répondant des communes. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les victimes de la tornade fixées sur leur sort
Le comité de suivi a réparti les fonds récoltés par les associations de la région pour venir en aide aux sinistrés de la catastrophe naturelle de l'été dernier. Cette somme servira exclusivement à couvrir les dégâts non couverts par les assurances.
La tornade du 9 août 2019 a fait plus de 100 millions d'euros de dégâts.
Le CGDIS s'affirme au fil du temps
Le bilan intermédiaire sur la réorganisation des services de secours, dressé ce vendredi par la ministre de l'Intérieur, est globalement positif. Le rapport met notamment en avant la mise en place progressive d'une structure cohérente.
Sturm Sabine-Chiara / CR101 / Kopstal - Mamer / Baum / CGDIS / CIS KOPSTAL / LF / Feuerwehr / MotorsŠge / Photo: Laurent Blum
L'indemnisation des sinistrés de la tornade se poursuit
Deux nouveaux foyers vont recevoir 26.000 euros en subsides de l'Etat après la validation de leur demande d'indemnités en commission, a confirmé le ministère de la Famille, mardi. Le prochain examen de dossiers de sinistrés aura lieu «début 2020».
Tous les dégâts de la tempête ne peuvent pas être pris en charge par l'Etat, comme l'explique le ministère de la Famille sur son site internet.
Sans toit, deux mois après la tornade
Chassées de leur maison depuis le coup de vent du 9 août dernier, Nadine Vicente et ses filles font partie de ces sinistrés qui n'ont toujours pas pu rejoindre leur maison.
Lokales, Petingen, Einen Monat nach dem Tornado, Rue Neuve, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Les sinistrés assurés du soutien des collectivités
Deux réunions d’information ont permis aux élus d’apporter, mardi soir, des réponses aux sinistrés de la tornade du 9 août dernier. Les communes de Pétange et de Bascharage ont rappelé l'ensemble des mesures de soutien à disposition.
Petinger Bürgermeister Pierre Mellina und Familienministerin Corinne Cahen bei der Informationsversammlung am Dienstagabend.
Un phénomène rare mais récurrent
Pétange et Bascharage ont été frappés de plein fouet mais ce n’est pas la première fois qu’une tornade s’abat sur le Luxembourg et dans la Grande Région.