Changer d'édition

Les jeunes sont davantage victimes de vols et fraudes
Luxembourg 3 min. 24.11.2022
Etude du Statec

Les jeunes sont davantage victimes de vols et fraudes

Le nombre de victimes de cambriolages a diminué sur les cinq dernières années au Luxembourg.
Etude du Statec

Les jeunes sont davantage victimes de vols et fraudes

Le nombre de victimes de cambriolages a diminué sur les cinq dernières années au Luxembourg.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 24.11.2022
Etude du Statec

Les jeunes sont davantage victimes de vols et fraudes

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Selon des données dévoilées par le Statec, un résident sur deux a été victime d'un vol ou d'une fraude au cours des cinq dernières années. Derrière ce chiffre global, on trouve de nombreuses nuances.

Selon le dernier rapport annuel de la police grand-ducale, 43.875 délits ont été enregistrés au Luxembourg en 2021. Dans le détail, on note notamment que le nombre de vols avec violence avait augmenté de 16% par rapport à 2020, ou encore que celui du vol de vélos avait grimpé de près de 13% d'une année à l'autre.


Lokales,PK: Chiffres de la délinquance 2021.,Marc,Wagner,Jean-Louis Bordt,Henri Kox, Pascal Peters.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
16% de vols avec violence en plus en 2021
En 2021, le nombre de magasins et de stations-service cambriolés a été plus élevé que l'année précédente.

Dans une étude sur la sécurité publiée ce jeudi, le Statec a voulu aller encore un peu plus loin. L'institut définit son travail comme «un complément aux statistiques administratives (police, parquet et administration pénitentiaire) qui ne donnent qu'une image incomplète de la délinquance au Luxembourg, puisque les chiffres ne concernent que les incidents ayant fait l'objet d'un dépôt de plainte».

Les fraudes à la consommation en tête de liste

Le Statec a ainsi sondé un échantillon de 5.695 résidents en 2019-2020, et a comparé les données récoltées avec les résultats d'un travail similaire mené en 2013. Il en ressort cet enseignement global, qui introduit d'ailleurs l'étude: «Près d'un résident sur deux a été touché par des atteintes aux biens ces cinq dernières années». Par atteintes aux biens, on entend les victimes de vols (avec ou sans violence), de cambriolages ou tentatives de cambriolage, ou de fraudes à la consommation. 

Derrière cette entrée en matière qui interpelle, le Statec détaille les résultats, catégorie par catégorie. Ainsi, les fraudes à la consommation sont les délits les plus répandus: elles ont touché 17,9% de la population en 2019-2020, un taux quasi identique à 2013. Sans réelle surprise, les fraudes liées à un service bancaire sont les plus nombreuses.

Les jeunes davantage victimes de vols et fraudes

Concernant les victimes de vols, ceux commis sans violence ont augmenté de près d'un tiers en l'espace de sept ans, touchant 16,8% de la population. À l'inverse, les vols avec violence ont diminué de moitié sur la période étudiée: ils concernaient 4% de la population en 2013, 2,3% en 2019-2020.


Plus de 100 véhicules vandalisés dans la capitale
La police grand-ducale a lancé un appel à témoins ce vendredi à la suite d'une multitude de faits de vandalisme réalisés durant la nuit de mercredi à jeudi.

Les jeunes sont les plus exposés à ces vols et fraudes. Ainsi, au cours des cinq dernières années, une personne âgée de 16 à 24 ans sur cinq a été victime de fraude à la consommation, contre une sur six chez les plus de 65 ans. La plus grande présence des jeunes sur le web et les services numériques explique certainement cet écart. Pour les vols, un quart des plus jeunes en ont été victimes, contre un septième des plus âgés. Par contre, vols et fraudes touchent les personnes sans distinction de sexe: les hommes y sont un peu plus confrontés que les femmes.

Les victimes de cambriolages diminuent

Les victimes de cambriolages ou tentatives de cambriolage, quant à elles, sont en diminution. «Par rapport à l’enquête de 2013, la part des victimes de cambriolages dans la population est passée de 19% à 13%. Cette diminution se reflète également dans les chiffres de la police: en 2013, 2.228 incidents de ce type avaient été signalés. Ce chiffre a baissé pour atteindre 1.404 en 2019 et 1.076 en 2020», relève le Statec dans son étude. Néanmoins, les données de 2020 sont à prendre avec précaution, car le confinement et le télétravail ont forcément eu un impact sur le phénomène. 

Enfin, sans surprise là encore, les régions les plus densément peuplées du pays sont celles où il y a le plus de victimes de cambriolages. Ainsi, cela a concerné 17% des ménages du canton de Luxembourg au cours des cinq dernières années; Remich et Esch complètent le «podium», tandis que Mersch ferme le classement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Statec a analysé la victimation en matière de violence sexuelle, physique et psychologique au Luxembourg. Le nombre de personnes ayant été victimes de violence a augmenté ces dernières années.
La police grand-ducale a présenté ce mardi son bilan pour l'année 2018. Si la délinquance est globalement en hausse au Luxembourg, ce sont surtout les vols de véhicules et les infractions concernant les stupéfiants qui explosent.
Un suspect repéré par le chien de détection a été remis au Centre pénitentiaire de Schrassig.
Les chiffres de la délinquance en 2014
Les chiffres officiels le confirment: les cambriolages ou tentatives d'effraction ont explosé au Luxembourg en 2014 (+28%). Le ministre de la Sécurité intérieure en avait fait «la» priorité policière en novembre. Autre phénomène alarmant: les affaires de stupéfiants ont progressé de 30% en à peine un an.
En 2014, il y a eu 4.368 cambriolages ou tentatives de cambriolages au Luxembourg. Soit une progression de 28,42% par rapport à l'année d'avant.
Cambriolages au Luxembourg
34% de la population luxembourgeoise pense pouvoir faire l’objet d’un cambriolage au cours des 12 prochains mois.
37 % se sentent plus exposés aux cambriolages en vivant dans une maison.