Changer d'édition

Les Integrator X-300 décolleront depuis Diekirch
Luxembourg 1 2 min. 17.11.2020 Cet article est archivé

Les Integrator X-300 décolleront depuis Diekirch

En 2018, le ministre de la Défense s'était rendu aux Pays-Bas pour une présentation des drones militaires

Les Integrator X-300 décolleront depuis Diekirch

En 2018, le ministre de la Défense s'était rendu aux Pays-Bas pour une présentation des drones militaires
Photo : SIP
Luxembourg 1 2 min. 17.11.2020 Cet article est archivé

Les Integrator X-300 décolleront depuis Diekirch

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le centre militaire accueillera un site de lancement pour les nouveaux drones dont l'armée luxembourgeoise a fait l'acquisition. La base servira à la formation des soldats devant piloter ces engins et récupérer les données.

Non seulement, l'armée luxembourgeoise se renforce en termes d'effectifs mais aussi côté équipements. Ainsi, les militaires acquièrent de plus en plus de matériels, et pas seulement des hélicoptères et des avions de transport comme l'A400M. Ainsi, à  partir de 2022-2023, les soldats luxembourgeois disposeront de nouveaux drones, des Integrator X-300. Un matériel, non porteur de munition, qui sera employé pour des missions de reconnaissance.

Ce dispositif a été acquis en partenariat avec les forces armées néerlandaises. Mais c'est ensemble que les deux Etats entendent également assurer l'exploitation de deux de ces drones courte portée. En 2019, le ministre de la Défense luxembourgeois s'en était assuré lors d'une visite sur la base d'Oldebroek. Tout comme François Bausch (Déi Gréng) avait alors eu confirmation que les Pays-Bas assisteraient le Luxembourg dans la formation des opérateurs et du personnel de maintenance affectés à ces aéronefs pilotés à distance.


Un officier luxembourgeois a été intégré dans une unité néerlandaise pour se perfectionner.
Baptême du feu en vue pour les drones luxembourgeois
Retardé en raison de la pandémie de covid-19, le gros du contingent luxembourgeois sera déployé au Mali à la mi-novembre. Sa mission: surveiller et protéger à l'aide de ses engins volants.

Mais pour assurer la formation des militaires et le suivi de leur qualification à piloter les appareils, le personnel luxembourgeois n'aura pas à se déplacer jusqu'au Nord de l'Europe. Les cours, mais aussi les envols, atterrissages et exploitation des données pourront se faire depuis le centre militaire de Diekirch

Interrogé à ce sujet, le ministère de la Défense a confirmé qu'«une zone d’entraînement pour lancer et récupérer des drones a bien été envisagée au centre militaire». Mais, même si les drones sont loin d'avoir une taille négligeable (on parle d'appareils de 2,20 x 4,80 m d'envergure), il ne sera pas question d'établir de «constructions spécifiques», ni même d'aménager une piste particulière. Un système de catapulte mobile assurant le lancement de cet appareil de 34 kg à vide.

Selon les services de François Bausch, la mise en place d’une telle zone implique seulement «la mise à disposition d’une surface dégagée d’une taille suffisante».

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Une fois en vol, le X-300 Integrator permet de recueillir des informations en réalisant des enregistrements de photos et de films. Le système est équipé en standard d'une caméra électro-optique et infrarouge combinée, mais il reste de la place pour intégrer des capteurs supplémentaires ou éventuellement plus modernes.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La première charte des valeurs de l'armée luxembourgeoise a été présentée ce jeudi. Avec en toile de fond la volonté «d'inspirer la confiance des citoyens dans les forces armées luxembourgeoises»
Lokales,Letzebuerger Arméi. Musterung + IB (instructions de base).Härebierg. Sportstest.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Commandé par le Luxembourg en 2003, l'avion a été officiellement présenté ce jeudi, au lendemain de son arrivée au Findel. L'occasion de découvrir l'intérieur d'un engin militaire qui aura coûté quelque 197 millions d'euros.
Offizielle Einweihungszeremonie A400M mit G.D. Henri, François Bausch und Armeechef Steve Thull  - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le ministre de la Défense aimerait conditionner les fonds versés par le Luxembourg à l'Otan à un engagement fort sur la prévention des conflits, via des engagements dans la lutte contre le changement climatique.
Lokales,Letzebuerger Arméi. Musterung + IB (instructions de base).Härebierg. Sportstest.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort