Changer d'édition

Les hôpitaux prêts à basculer en phase 3
Luxembourg 2 min. 11.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

Les hôpitaux prêts à basculer en phase 3

Au dernier bilan officiel, 41 malades du covid étaient hospitalisés au Grand-Duché. Un niveau plus connu depuis six mois.
Covid-19 au Luxembourg

Les hôpitaux prêts à basculer en phase 3

Au dernier bilan officiel, 41 malades du covid étaient hospitalisés au Grand-Duché. Un niveau plus connu depuis six mois.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 11.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

Les hôpitaux prêts à basculer en phase 3

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Compte tenu de l'augmentation prévisible des prises en charge de patients covid, les centres hospitaliers envisagent à nouveau de déprogrammer certaines interventions chirurgicales.

Mercredi soir, au cours d'une conférence de presse, la ministre de la Santé n'a guère laissé place au doute quant à l'évolution attendue de l'épidémie covid. Oui, selon Paulette Lenert, «la situation actuelle est préoccupante ». Un propos confirmé par les dernières statistiques hebdomadaires publiées ce 10 novembre: 8% de personnes en plus testées positives d'une semaine à l'autre, 10% d'infections actives en plus, un taux d'incidence allant aussi crescendo (et cela dans toutes les catégories d'âge). Oui, une quatrième vague de contaminations se profile à l'horizon.


ARCHIV - 30.12.2020, Bayern, Gauting: Ein Mitarbeiter der Asklepios Klinik wird von einem Kollegen mit dem Corona-Impfstoff von Biontech/Pfizer geimpft. Drei Prozent der Bevölkerung sind nach Expertenschätzungen über die gesamte Lebensspanne gesehen von einer sogenannten Blut-Spritzen-Verletzungsphobie betroffen. (zu dpa "Corona-Impfung trotz Spritzen-Phobie: Kurz-Programm für Betroffene" und "Spritzen-Phobie - Wenn Impfen von extremen Ängsten begleitet wird") Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Des soignants bel et bien soumis à la troisième dose
Suivant les recommandations du Conseil supérieur des maladies infectieuses, le Conseil de gouvernement recommande ce mardi l'administration d'une nouvelle injection aux plus de 65 ans, aux professionnels de santé et aux assistants médicaux.

Mais parmi les indicateurs surveillés, c'est bien le niveau des hospitalisations qui préoccupe les autorités. Car là aussi, cela augmente. 42 nouveaux patients infectés ont ainsi été pris en charge du 1er au 7 novembre dernier, contre 34 la semaine auparavant. Des malades dont la moyenne d'âge se situe autour des 57 ans

Nul ne se fait d'illusions : dans les jours à venir, la pression va s'accentuer sur les chambres de soins normaux et soins intensifs pour soigner des malades souffrant de l'infection pulmonaire liée au covid.

Pour l'heure, l'ensemble des centres hospitaliers sont en phase 2 du plan d'urgence. Mais chacun se prépare à monter d'un cran son niveau de fonctionnement. Et avec le niveau 3 atteint, il faudra alors compter avec des soins reportés pour telle ou telle pathologie, des opérations chirurgicales décalées, des visites plus réduites. Le passage en phase 3 impliquerait aussi la mobilisation de personnels supplémentaires avec des lits réservés aux soins intensifs supplémentaires.

«Le virus met la pression», a prévenu Paulette Lenert, samedi au micro de RTL. Mercredi, elle prévenait même qu'il n'y aurait pas de «miracle». Autrement dit : même si la campagne d'injections anti-covid s'intensifie (avec notamment l'extension de la troisième dose aux soignants et aux habitants de 65 ans et plus), le barrage vaccinal reste trop bas face à un variant Delta qui trouve encore hommes, femmes et enfants à attaquer. Avec 76% de la population des 12 ans et plus vaccinée (850.000 doses administrées), le pays reste à la merci du virus.

Actuellement, une quarantaine de patients covid+ sont pris en charge dans les services hospitaliers luxembourgeois. Un chiffre auquel il convient d'ajouter les 17 malades infectés mais pris en charge pour une autre pathologie. Un niveau que le pays n'avait plus atteint depuis mai dernier. Lundi, le centre hospitalier du Nord (CHdN) alertait déjà qu'il était «à la limite» de restreindre son activité de soins.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si le nombre de patients pris en charge en raison d'une infection covid augmente, ces malades sont de plus en plus jeunes. Ceux qui, aujourd'hui, entrent à l'hôpital ont en moyenne 56 ans.
Certains se servent de l'information pour douter des bienfaits de la vaccination anti-covid : même des personnes au schéma vaccinal complet se retrouvent contaminées et hospitalisées. Mais il faut se méfier de l'évidence des chiffres.
Si le rythme des infections n'a guère varié cette dernière quinzaine, le profil des personnes touchées par le virus et celles hospitalisées s'est rajeuni. Un effet positif de la vaccination des seniors, mais une source de préoccupation nouvelle pour les autorités.
20.04.2021, Niedersachsen, Braunschweig: Eine Intensivpflegerin versorgt auf der Intensivstation am Klinikum Braunschweig einen an Covid-19 erkrankten Patienten. Die Corona-Infektionszahlen steigen - und auch auf den Intensivstationen des Landes müssen wieder mehr Patienten behandelt werden. Die Verantwortlichen sehen eine ernste Lage, rechnen aktuell aber nicht mit einer Überlastung des Systems. (zu dpa "Ministerium: Lage auf Intensivstationen «ernst, aber beherrschbar») Foto: Ole Spata/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Pour répondre aux besoins en lits et personnels pour la prise en charge des patients covid, les centres hospitaliers doivent reporter le plus d'opérations ou de prises en charge non essentielles.
Medical personnel attend a Covid-19 patient at the intensive care unit of the clinic of Occitanie in Muret, near Toulouse, southern France on November 16, 2020. - Government officials have indicated they hope to ease the lockdown from next month if the health crisis eases, in particular for hospitals dealing with a surge in intensive care patients. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)
Alors que la part des malades atteints du covid-19 a doublé en une semaine, Paulette Lenert assure ce jeudi que «les mesures prises ont permis de stabiliser la situation». Et la ministre de la Santé de réaffirmer que le gouvernement prépare d'ores et déjà une nouvelle série de mesures.
PK Paulette Lenert.Corona Wochenbericht. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Au Luxembourg, la part prise par les malades atteints du covid-19 a doublé, d'une semaine à l'autre, dans la plus sensible des unités de soins. En sept jours, les hôpitaux ont pris en charge 192 nouveaux infectés.
A member of the medical staff tends to a patient at an intensive care unit for patients infected with Covid-19 (novel coronavirus) at the Centre Hospitalier de l'Europe in Le Port-Marly, near Paris on November 4, 2020. - Europe passed a new bleak milestone on November 2, 2020, after reporting more than 11 million coronavirus cases, as Austria and Greece became the latest countries on the continent to impose shutdowns. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)