Changer d'édition

Les hôpitaux luxembourgeois attirent davantage de frontaliers
Luxembourg 4 min. 04.07.2022
Santé

Les hôpitaux luxembourgeois attirent davantage de frontaliers

La carte sanitaire révèle que le virage ambulatoire a été amorcé, en témoigne la croissance forte des hospitalisations de jour.
Santé

Les hôpitaux luxembourgeois attirent davantage de frontaliers

La carte sanitaire révèle que le virage ambulatoire a été amorcé, en témoigne la croissance forte des hospitalisations de jour.
Photo: Anouk Anthony
Luxembourg 4 min. 04.07.2022
Santé

Les hôpitaux luxembourgeois attirent davantage de frontaliers

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Les 2.667 lits hospitaliers que compte le Grand-Duché ont majoritairement été occupés par des résidents en 2019. C'est ce qui ressort de la carte sanitaire luxembourgeoise, présentée ce lundi.

Que ce soit du point de vue de ses équipements ou de sa capacité d'accueil, le système hospitalier luxembourgeois se porte bien. Le constat est dressé par l'Observatoire national de la santé, qui a publié l'édition 2021 de la carte sanitaire, un état des lieux détaillés du secteur. 


18.05.2022 Pressekonferenz Paulette Lenert und Claude Haagen : “ Virage ambulatoire et Médecine  extra-hospitalière   Gesundheitsministerium , außerklinische Medezin , Foto  : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Dix antennes hospitalières doivent voir le jour dans tout le pays
Paulette Lenert et Claude Haagen ont expliqué ce mercredi les différentes étapes du développement des prestations médicales en dehors des hôpitaux.

On y lit que les dix hôpitaux-dont quatre centres hospitaliers et six établissements hospitaliers spécialisés-, l'établissement d'accueil pour les personnes en fin de vie, l'établissement de cures thermales et le centre de diagnostic permettent au Luxembourg de totaliser 2.667 lits hospitaliers. Un équipement qui correspond à un ratio de 4,2 lits hospitaliers, et 3,2 lits aigus pour 1.000 habitants en 2021. C'est un peu plus que les Français, qui possèdent un ratio de trois lits aigus pour 1.000 habitants, mais moins que l'Allemagne, qui en affiche six, et la Belgique, cinq.

Du côté des appareils d'imagerie médicale, le pays dénombre treize scanners, onze IRM, 7 gammas cameras, sept mammographes, un PET-CT et une prone-table.

645.686 journées d'hospitalisations en 2019

Pour Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, «la carte sanitaire alimente les réflexions préliminaires sur la planification hospitalière et nous offre une information riche et utile sur laquelle on peut fonder nos appréciations et prendre des décisions éclairées». Le document, mis à jour tous les deux ans, détaille en effet le taux d'utilisation des structures hospitalières du pays, ainsi que le relevé de leurs activités pour l'année 2019.


«En santé, la Grande Région doit devenir exemplaire»
Améliorer l'accès aux soins tout en renforçant l'attractivité du territoire pour les soignants, c'est ce que permettrait davantage de coopération autour de la santé entre le Luxembourg, la France, l'Allemagne et la Belgique.

Ainsi, si la population protégée, c'est-à-dire assurée par la CNS, était à 64,6% résidente en 2019, ce sont, à 93,9%, des résidents qui ont consommé des soins hospitaliers dans le pays. Un calcul réalisé en nombre de journées d'hospitalisations, qui se chiffre à 645.686 pour cette année pré-pandémie. Au total, ce sont 142.536 séjours hospitaliers qui ont été enregistrés, dont 55,2% en hospitalisation stationnaire, et 44,8% en hospitalisation de jour, pour une durée moyenne de 7,4 jours. 

Si le nombre de séjours hospitaliers a augmenté, la carte sanitaire révèle que le virage ambulatoire a été amorcé, en témoigne la croissance forte des hospitalisations de jour. En 2010, elles représentaient en effet 31% du total des admissions, au lieu de près de 45% neuf ans plus tard. Les hospitalisations ont donc été plus nombreuses, mais plus courtes, sur l'année 2019. La durée moyenne des hospitalisations avec nuitées, elle, est restée stable entre 2010 et 2019.

Le secteur est confronté au défi d'une croissance démographique significative et à une demande croissante de soins pour des assurés non résidents.

Dr Françoise Berthet, chargée de mission pour la création de l’Observatoire national de la santé

Le taux annuel d'occupation des lits aigus s'est quant à lui établi à 78,1%. Il est également en augmentation, puisqu'il s'établissait à 72,9% en 2015. L'année 2019 confirme par ailleurs l'attrait des frontaliers pour les hôpitaux luxembourgeois. Les hospitalisations de patients frontaliers sont aussi en croissance, et représentent 8% des séjours hospitaliers sur cette période.  

En charge de la création de l’Observatoire national de la santé, la Dr Françoise Berthet, souligne que «le secteur est confronté au défi d'une croissance démographique significative et à une demande croissante de soins pour des assurés non résidents».

Davantage de patients covid en soins intensifs en 2021

Si ces chiffres concernent de ce fait un contexte pré-pandémique, le covid-19 a aussi droit à son point de situation au sein de la carte sanitaire. Cette dernière note d'emblée que l'organisation de l'offre de soin a permis de répondre aux besoins de consultations, tout en maintenant la fréquentation des services d'urgences hospitaliers «à un niveau relativement stable au cours des vagues pandémiques successives».


WO fr , Rehazenter , Long Covid , ITV Dr Schütz , Directeur , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Quand le covid implique un traitement au long cours
Passée l'infection virale, certains patients gardent des séquelles du passage du virus dans leur organisme. CHL, Rehazenter et le domaine thermal de Mondorf ont décidé de faire cause commune pour accompagner ces malades.

Ainsi, en 2021, le nombre de séjours liés à des infections covid est similaire par rapport à 2020. En revanche, les 17,3% de séjours hospitaliers nécessitant une hospitalisation en soins intensifs ont fait grimper la durée moyenne de séjour. Entre fin mars 2020 et fin décembre 2021, ce sont les 50-59 ans qui ont représenté le plus grand nombre d'hospitalisations.

Dans 21,4% des cas, les hommes ont séjourné en soins intensifs, et représentent donc plus de 2/3 des passages en unités de soins critiques. Un constat qui ne dénote pas par rapport aux autres pays. La majorité des décès hospitaliers a été enregistrée chez les personnes âgées de plus de 70 ans, avec un écart minime entre les genres des patients. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Contrairement à ce qu'a affirmé la ministre de la Santé, le Centre médical Potaschberg a indiqué ce lundi qu'aucune convention n'a pour l'heure été signée avec le Centre Hospitalier de Luxembourg.
Ce mardi matin, les membres du CHL ont présenté en compagnie de la ministre de la Santé le «nouveau bâtiment CHL Centre». Le coût du projet s'élève à plus de 820 millions d'euros .
Lokales, Conference de Presse, Financement des travaux de construction du nouveau CHL Centre avec Paulette Lenert, Paul Mousel, Jean-Claude Freichel, Romain Nati,