Changer d'édition

Les futurs papas acceptés durant les échographies
Luxembourg 12.04.2021

Les futurs papas acceptés durant les échographies

L'an passé, en pleine crise covid, 6.459 naissances ont eu lieu au Luxembourg.

Les futurs papas acceptés durant les échographies

L'an passé, en pleine crise covid, 6.459 naissances ont eu lieu au Luxembourg.
Luxembourg 12.04.2021

Les futurs papas acceptés durant les échographies

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Maternité et covid : voilà un duo qui fait difficilement bon ménage. Mais pour autant rien dans les textes n'oblige la maman à se retrouver seule à l'heure de découvrir le stade de développement du bébé.

Depuis un peu plus d'un an, l'épidémie covid a bouleversé les pratiques médicales. Y compris, bien sûr, dans le suivi des grossesses. Même s'il apparaît qu'une femme enceinte n’est pas plus à risque d’attraper le coronavirus qu’une autre personne, les professionnels de santé sont particulièrement vigilants à protéger les futures mamans. Au point parfois de tenir à distance le futur papa des séances d'échographie. Une mesure «qui n’apparaît pas dans les recommandations de la direction de la Santé», assure le ministère.


Les femmes enceintes peuvent finalement être vaccinées
Contrairement aux mesures actuellement en vigueur, le conseil supérieur des maladies infectieuses recommande aux futures mères de se faire injecter le vaccin. Selon son rapport publié lundi, il n'y aurait aucun risque pour elles ou leur bébé.

Déjà vigilantes vis-à-vis de la toxoplasmose, listériose, cytomégalovirus et parfois contre la rubéole, les femmes enceintes peuvent ainsi être accompagnées à ces séances. Cependant, ce sera au professionnel de santé d'en décider en ultime recours, et cela en fonction des règles sanitaires qu'il estime nécessaires pour cet examen. 

Cependant indiquent les services de la ministre Paulette Lenert (LSAP), «avec des mesures d'hygiène minimales, il devrait être possible pour le futur père d'être présent». Cette consultation étant importante pour la prise de conscience de la future naissance, chaque parent est donc en droit d'y prendre part.

A l'heure actuelle, les cas de transmission du virus mère-enfant n'ont pas été prouvés. A croire que le liquide amniotique et le placenta jouent parfaitement leur rôle de boucliers. 

De plus, selon l'avis du Conseil supérieur des maladies infectieuses du 29 mars dernier, «la grossesse ne constitue pas une contre-indication à la vaccination contre le covid-19». La vaccination des femmes enceintes vient d'ailleurs de débuter, avec le lancement de la phase 5b de la stratégie vaccinale nationale. Elles ne sont plus considérées comme personnes vulnérables, statut qui leur avait été conféré à l'automne dernier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Plus de célibataires que de mariés au Luxembourg
Le pays compte désormais 288.626 cœurs à prendre, et cela sans inclure les quelque 45.000 divorcés. Le Statec a fait ses comptes au terme d'une année où le covid est venu perturber les habitudes en termes d'unions amoureuses.
Online-Dating, Partnersuche
Le covid-19 freine la croissance de la population
En 2020, la population du Grand-Duché a augmenté de 1,4% par rapport à l'année précédente. Une tendance majoritairement liée à l'immigration qui vient compenser la hausse de la mortalité, note le Statec dans son dernier rapport.
Rio de Janeiro's pedestrians cross Rio Branco avenue on March 28, 2012. According to a document released at Planet Under Pressure meeting in London, the last one before the upcoming Rio+20 UN Conference on Sustainable Development, by 2050 the world's urban population will hit 6,3 billion people in contrast with the 3,5 billions in 2012. AFP  PHOTO  ANTONIO SCORZA