Changer d'édition

Les futurs médecins seront mieux rémunérés
Luxembourg 29.03.2019

Les futurs médecins seront mieux rémunérés

Les médecins formés en médecine générale toucheront une indemnité mensuelle de 3.300 euros à compter de l'été 2019.

Les futurs médecins seront mieux rémunérés

Les médecins formés en médecine générale toucheront une indemnité mensuelle de 3.300 euros à compter de l'été 2019.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 29.03.2019

Les futurs médecins seront mieux rémunérés

Le Conseil de gouvernement a revu à la hausse ce vendredi les indemnités et aides financières pour les médecins en voie de spécialisation. Un «incitant positif nécessaire» pour rendre plus attractive une profession qui souffre d'une pénurie.

(MF) – A partir de cet été, les médecins en voie de formation spécifique en médecine générale toucheront une indemnité mensuelle de 3.300 euros. Soit une hausse de 1.200 euros par mois.

Les médecins qui décident de se spécialiser dans une des spécialités en médecine ou médecine dentaire, reconnues au Luxembourg, bénéficieront d'une plus importante aide financière. De 2.100 euros, cette aide financière passera à 2.700 euros par mois.


«La pénurie de médecins se ressent déjà»
Alors que ces dernières années, les ministres de la Santé ont toujours réfuté le manque de médecins au Luxembourg, le monde médical constate, chiffres à l'appui, que la situation se dégrade.

«Cette hausse des montants constitue un incitant positif nécessaire afin de renforcer l'attractivité de la profession du médecin», résume le ministre de la Santé, après le feu vert donné par le Conseil de gouvernement. Etienne Schneider, explique l'objectif visé: «Nous souhaitons ainsi valoriser le niveau d'études et de responsabilité des jeunes médecins en voie de spécialisation, et contribuer également à une évolution positive de la démographie médicale au Grand-Duché».

Il ne lâche pas le mot mais c'est de la pénurie de médecins, un serpent de mer dans la profession, que parle bien le ministre de la santé qui a d'ailleurs annoncé récemment un vaste recensement de la population de médecins. Les résultats devraient être connus avant la fin 2019.

Les nouvelles indemnités seront payées à partir de la rentrée académique 2020/2021, avec l'introduction des nouvelles spécialisations médicales offertes à l'Université du Luxembourg, dans les disciplines de l'oncologie médicale, de la neurologie et de la médecine générale.

«Cette nouvelle offre d’études s’inscrit dans le but d’attirer des étudiants étrangers qui souhaitent poursuivre leurs études au Luxembourg pour éventuellement y débuter leur carrière professionnelle», précise Étienne Schneider.


Sur le même sujet

La santé et les soins en état préoccupant
Face à l'évolution en nombre et en âge de la population, le Luxembourg peine à recruter ou à former suffisamment de professionnels. Aussi le ministère envisage-t-il une nouvelle politique à mener afin de rendre plus attirantes les professions en manque de personnels.
Aortenaneurysma OP lokale Betäubung, Foto Lex Kleren
Les médecins tirent la sonnette d'alarme
L'AMMD est très préoccupée par la pénurie annoncée de médecins au Luxembourg et prévient qu'à l'horizon 2030 la situation pourrait devenir catastrophique. Les médecins et dentistes attendent surtout des réponses de leurs deux ministres de tutelle.
Le Luxembourg peine à garder ses médecins
Pour attirer plus de généralistes luxembourgeois après leurs études à l'étranger, le pays envisage de recourir à la sensibilisation et aux incitations financières. Le prochain lancement d'un bachelor en études médicales en 2020 devrait également aider à retenir les talents au Grand-Duché.
Le Grand-Duché envisage des incitations financières pour faire revenir les généralistes luxembourgeois au pays.
«La pénurie de médecins se ressent déjà»
Alors que ces dernières années, les ministres de la Santé ont toujours réfuté le manque de médecins au Luxembourg, le monde médical constate, chiffres à l'appui, que la situation se dégrade.