Changer d'édition

Les frais de psychothérapies remboursés dès le 1er février
Luxembourg 24.01.2023
Santé

Les frais de psychothérapies remboursés dès le 1er février

Les patients qui ont besoin d'une psychothérapie pourront demander le remboursement de 144 euros pour une séance d'une heure à la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNS)
Santé

Les frais de psychothérapies remboursés dès le 1er février

Les patients qui ont besoin d'une psychothérapie pourront demander le remboursement de 144 euros pour une séance d'une heure à la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNS)
Photo: Shutterstock
Luxembourg 24.01.2023
Santé

Les frais de psychothérapies remboursés dès le 1er février

Après avoir obtenu l'avis du Conseil d'Etat, le ministère de la Sécurité sociale annonce ce mardi que les séances de psychothérapies seront remboursées à partir du 1er février.

Les séances de psychothérapie seront remboursées dès le 1er février au Luxembourg, annonce le ministère de la Sécurité sociale ce mardi. Le ministre Claude Haagen (LSAP) invite les psychothérapeutes, qui ne l'ont pas encore fait, à demander un code prestataire à la CNS étant donné que cette formalité est requise pour pouvoir délivrer des actes à charge de l'assurance-maladie. Cette décision de remboursement a été actée malgré l'avis défavorable du Conseil d'Etat qualifiant certains aspects du projet d'«inconstitutionnels». 


Psychotherapie
Les tarifs de remboursement de la psychothérapie enfin fixés
Le ministre de la Sécurité sociale a décidé par décret de fixer le remboursement des séances de psychothérapie à hauteur de 144 euros.

Mais le gouvernement peut ignorer l'avis de la chambre haute de facto, car il a présenté le plan comme une décision exécutive - un règlement grand-ducal - qui ne nécessite pas l'approbation du Conseil.

Les patients qui ont besoin d'une psychothérapie pourront demander le remboursement de 144 euros pour une séance d'une heure à la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNS).

 A la mi-décembre, le ministre de la Sécurité sociale Claude Haagen (LSAP) avait indiqué qu'il soumettrait un règlement grand-ducal au conseil de gouvernement afin de fixer des tarifs pour la psychothérapie, après l'échec des négociations entre la CNS et l'association de psychothérapie, Fapsylux. Celle-ci indiquait fin décembre dans un entretien accordé à Virgule.lu que la méthode utilisée par le ministre Claude Haagen posait question.

Claude Haagen invite les psychothérapeutes à demander à la CNS un code prestataire à la CNS, s'ils ne l'ont pas encore fait. C'est une condition préalable à la fourniture de prestations à charge de l'assurance-maladie. Actuellement, la prise en charge des prestations psychothérapeutiques se fait sur présentation de factures acquittées. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

175 euros la séance. Si ce coût est considéré comme justifié par la plupart des psychothérapeutes, rares sont néanmoins ceux à l'appliquer, en l'absence de prise en charge par la Caisse nationale de santé. Explications.