Changer d'édition

Les flashs des radars mobiles crépitent aussi
Luxembourg 3 min. 25.11.2020

Les flashs des radars mobiles crépitent aussi

Pour le gouvernement, l'équation est simple : réduire la vitesse des automobilistes permettra de réduire les accidents mortels sur les routes du Grand-Duché.

Les flashs des radars mobiles crépitent aussi

Pour le gouvernement, l'équation est simple : réduire la vitesse des automobilistes permettra de réduire les accidents mortels sur les routes du Grand-Duché.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 25.11.2020

Les flashs des radars mobiles crépitent aussi

Pour réduire le nombre de morts sur les routes, le Grand-Duché s'attaque à la vitesse. Pour cela, la police n'hésite pas à recourir à des dispositifs supplémentaires, qui ont permis de sanctionner quelque 20.000 infractions dans le Nord du pays depuis le début de l'année.

(ASdN) - Le gouvernement fait de la vitesse son cheval de bataille dans sa lutte contre l'insécurité routière. C'est dans cette optique que des radars mobiles viennent compléter les dispositifs fixes déjà en place. Et ce, notamment dans le cadre de la campagne nationale de sécurité routière «moto», précise Henri Kox dans une réponse parlementaire publié mercredi.  

Une stratégie qui porte visiblement ses fruits. Depuis le mois de janvier, pas moins de 20.163 infractions liées aux excès de vitesse ont ainsi été constatées dans le Nord du pays. Les deux radars mobiles installés sur les routes nationales N15 et N27 ont également relevé à eux seuls 10.118 infractions durant les mois d'été. 

En 2019, les radars - fixes et mobiles - du pays avaient donné lieu à 282.703 avertissements taxés. Quelque 2.000 délits de grande vitesse avaient par ailleurs été dressés. En tête des dispositifs les plus actifs, celui de Schieren, sur la N7, avec quelque 41.000 infractions relevées l'an passé. Suivis par les flashes de Merl/Belair au bout de l'A4 (40.000) et celui de Lipperscheid, lui aussi sur la N7 (22.000). 

Pour rappel, le pays compte au total 32 radars fixes sur ses routes depuis les premières installations en 2016. Un réseau qui devrait néanmoins s'accroître dans les années à venir, notamment sur les feux tricolores de la capitale.  

Car pour le ministre de la Mobilité François Bausch (Déi Gréng), nul doute que la sécurité routière passe par l'installation de tels dispositifs. En 2018, la vitesse serait en cause dans 16% des accidents mortels, et même 67% des accidents graves selon les données du Statec. 

En incitant les automobilistes à lever le pied, le ministre espère ainsi réduire de moitié le nombre de victimes de la route. En juin dernier, ce dernier se fixait ainsi comme objectif de passer sous la barre des 19 morts en 2020


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les tunnels resteront limités à 90 km/h
Pas question de revenir sur la vitesse maximale autorisée dans les ouvrages souterrains. Zone à risque d'accidents, les tunnels sont aussi des sites difficiles d'intervention pour les secours routiers.
10.10.2018 Luxembourg, ville, Verkehr, Tunnel, Stau, Krankenwagen, pollution, trafic, traffic, ambulance, Hilfe beim Unfall  photo Anouk Antony
Un radar pour le boulevard de la Foire
A deux pas de la place de l'Etoile, le premier équipement de contrôle du bon respect des feux a été installé en début de semaine. Mais, promet le ministère de la Mobilité, pas question de mise en service avant courant 2021.
WO fr , Lok , Neuer Radar Stäreplatz , Place de l `Etoile , bd de la Foire , Radar Verkehrsampeln , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les routes de campagne bien trop mortelles
La circulation sur les autoroutes et axes urbains a été responsable de six accidents mortels, en 2019. Mais seize personnes ont perdu la vie sur de petits axes ruraux, également cadres de 45% des accidents graves constatés l'an passé.
Accident route de Bettembourg, le 28 Avril 2017. Photo: Chris Karaba
Un nouveau radar contre l'insécurité routière
Installé sur la Nationale 11 entre Waldhof et Gonderange, le premier radar-tronçon du pays flashera dès lundi. Un outil nouvelle génération qui vient compléter le dispositif déjà en place et grâce auquel le gouvernement entend bien réduire le nombre de morts sur les routes.
Lokales,Streckenradar Waldhof-Gonderange N11.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Déjà quatre ans de radars fixes au Luxembourg
Le 16 mars 2016, les dix premiers appareils fixes installés au Grand-Duché flashaient 1.000 conducteurs en excès de vitesse en une seule journée. Ils sont aujourd'hui au nombre de 24, alors qu'une nouvelle procédure sera mise en place dès avril.
Les radars partent à l'assaut des feux tricolores
L'expérimentation débutera cette année à un carrefour stratégique de la capitale: place de l'Etoile. Mais le ministère de la Mobilité étudie un déploiement plus vaste de ce dispositif de contrôle. Reste à savoir quand le flash agira: au rouge ou à l'orange?
Lokales, Ampelradar, Verkehr, Mobilität, Hollerich, Kreuzung Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort