Changer d'édition

Enceintes, vaccinées et sous bonne garde
Luxembourg 2 min. 08.10.2021
Covid-19 au Luxembourg

Enceintes, vaccinées et sous bonne garde

L’évolution de la maladie pour une future maman est la même que pour une femme qui n’est pas enceinte.
Covid-19 au Luxembourg

Enceintes, vaccinées et sous bonne garde

L’évolution de la maladie pour une future maman est la même que pour une femme qui n’est pas enceinte.
Photo : Shutterstock
Luxembourg 2 min. 08.10.2021
Covid-19 au Luxembourg

Enceintes, vaccinées et sous bonne garde

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Luxembourg a mis en place depuis plusieurs mois un suivi des mamans ayant reçu un vaccin anti-covid, avant et après la naissance de leur enfant. A ce jour, aucun effet secondaire n'a été repéré.

C'est peu dire que la relation femme enceinte/covid-19 a été prise avec des pincettes par les autorités sanitaires. Le ministère de la Santé luxembourgeois avançant à tâtons au fur et à mesure de l'épidémie. Et la prudence qui a été de mise pour juger du risque d'exposer au virus les futures mamans sur leur lieu de travail est restée quand il a fallu trancher sur l'accès à la vaccination anti-covid. Non d'abord, puis oui après la publication de l'avis du Conseil des maladies infectieuses, en mars dernier.



Procréation: Evolution de l'embryon humain, Foetus
Les futurs papas acceptés durant les échographies
Maternité et covid : voilà un duo qui fait difficilement bon ménage. Mais pour autant rien dans les textes n'oblige la maman à se retrouver seule à l'heure de découvrir le stade de développement du bébé.

Depuis, le service de pharmacolovigilance de la direction de la Santé n'a pas perdu de vue ces femmes ayant reçu leur double dose. Elles sont ainsi 1.800 à avoir fait l'objet d'un suivi. L'idée étant de voir si après l'injection d'un vaccin à ARN messager, des effets secondaires se déclaraient parmi cette population spécifique. Et, rapporte aujourd'hui, le ministère de la Santé «A ce jour, aucun signal particulier n’a été identifié».

Zéro problème de la part de femmes enceintes donc quand le dernier rapport sur la question fait état de plus de 1.860 signalements d'effets indésirables en lien avec la vaccination reçus depuis le début de la crise.

 Signe que ce rapport maternité/épidémie est important aux yeux de la Santé, il ne faut pas oublier que, systématiquement, avant toute injection il est demandé aux femmes qui se présentent devant le médecin si elles sont enceintes. De leur réponse dépendant le choix du sérum qui leur sera proposé. Soit Pfizer, soit Moderna. 

Au Luxembourg, la vaccination contre le covid-19 reste recommandée à partir de la 10ème semaine d’aménorrhée. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La demande d'introduire deux jours de congés spéciaux pour les femmes subissant des menstruations difficiles n'a pas été suive par le ministre du Travail, mercredi. Mais Dan Kersch estime que des solutions individuelles devront être trouvées.
L'impact de la crise sanitaire continue à peser sur les 12-19 ans. Selon un rapport de l'Unicef, la santé mentale des jeunes Luxembourgeois n'en finit d'ailleurs pas de s'aggraver, mais les solutions de prise en charge manquent encore.
Entre décembre et septembre, 1.864 signalements ont été reçus par le ministère de la Santé. Dans neuf cas cependant, la personne vaccinée est décédée des suites de l'injection. A relativiser par rapport aux 773.945 doses administrées alors.
29.09.2021, Baden-Württemberg, Stuttgart: Spritzen mit Impfstoff gegen Covid 19 werden im Impfzentrum am Robert-Bosch-Krankenhaus vorbereitet. Am 30. September schließen die Impfzentren im Land. Foto: Bernd Weißbrod/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que le CSV espérait réévaluer ces aides de façon rétroactive et les augmenter dès le troisième enfant, la commission de la Famille a écarté ces propositions. Ce qui risque de pénaliser «les plus démunis» selon Marc Spautz, auteur de la proposition.
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg bénéficiera des doses achetées via l'Union européenne et n'a entamé aucun contact avec des laboratoires pour disposer de ses propres sérums anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on January 31, 2020, a man gets a flu shot at a health facility in Washington, DC. - Global influenza vaccine makers have produced a record number of doses for the coming flu season, as authorities try to ease the burden on hospitals ahead of an expected COVID-19 resurgence. In the US, pharmaceutical companies plan to make around 196 million doses to serve the population of 330 million, according to the Centers for Disease Control and Prevention (CDC). (Photo by EVA HAMBACH / AFP)