Changer d'édition

Les femmes deviennent mères de plus en plus tard
Luxembourg 3 min. 07.03.2019 Cet article est archivé

Les femmes deviennent mères de plus en plus tard

31 ans. Voici l'âge moyen auquel les femmes luxembourgeoises ont donné naissance à leur premier enfant en 2017.

Les femmes deviennent mères de plus en plus tard

31 ans. Voici l'âge moyen auquel les femmes luxembourgeoises ont donné naissance à leur premier enfant en 2017.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 07.03.2019 Cet article est archivé

Les femmes deviennent mères de plus en plus tard

Le Statec vient de publier des chiffres sur les femmes au Luxembourg. On y apprend, entre autres, que celles-ci deviennent mères de plus en plus tard.

31 ans. Voici l'âge moyen auquel les femmes luxembourgeoises ont donné naissance à leur premier enfant en 2017. Un chiffre avancé par le Statec à la veille de la journée internationale pour les droits de la femme qui illustre une augmentation de 2 années en 17 ans. Au début des années 2000, cet âge moyen était de 29 ans. Cette augmentation va de pair avec l'âge du premier mariage. 

L'espérance de vie à la naissance pour les femmes s'élève à 84,4 ans. L'écart entre les deux genres est de 4,5 ans sur la période 2015 à 2017. Les hommes peuvent espérer vivre 79,9 ans. Cet écart, qui avait tendance à rester relativement stable durant les années 90, se resserre.

La part des naissances hors mariage connaît une véritable explosion. Depuis l'an 2000, cette part a doublé, passant de 22 à 42%. Cette diminution des naissances dans le mariage est contrebalancée par les naissances de personnes pacsées. En 2017, 14% des naissances ont eu lieu dans un ménage où les deux parents étaient pacsés. Cette part est en constante augmentation (10% en 2015).

Entre 2000 et 2017, on note une diminution du nombre d'enfant par femme: il passe de 1,78 à 1,39 enfant par femme. Pour les femmes résidentes étrangères, ce chiffre est plus élevé que pour les femmes luxembourgeoises. Mais l'année 2017 fait exception puisque, cette année-là, ce taux s'élève à 1,70 pour les mères luxembourgeoises et à 1,16 pour les mères de nationalité étrangère.

299.425 femmes au 1er janvier 2018

D'après le Statec, 53% des 299.425 femmes recensées, début 2018, sont de nationalité luxembourgeoise. Les femmes luxembourgeoises sont beaucoup plus âgées que celles de nationalité étrangère. Les femmes âgées de plus de 64 ans sont plus nombreuses pour les Luxembourgeoises (22%) que pour les étrangères (9%).

En 1981, lors du recensement de la population, les femmes représentaient encore 51% de la population nationale. La part des femmes dans la population luxembourgeoise a longtemps été supérieure à celle des hommes.

En 2014, les rapports de forces s’inversent et le nombre d'hommes dépasse celui des femmes. La part des hommes est donc en croissance continue depuis plusieurs décennies, ce qui peut s'expliquer par le surplus d'immigrés masculins.

En 2017 par exemple, 54% des nouveaux arrivants étaient des hommes contre 46% de femmes. Mais cette légère majorité des hommes à l’échelle nationale ne peut pas être généralisée à l’ensemble des communes du Luxembourg. La proportion de femmes varie entre 47% à Weiswampach et 52% à Walferdange. Parmi les 102 communes, seulement 36 comptent plus de femmes que d’hommes dans leur population.

Enfin, 54% des femmes sont nées au Luxembourg, un point de pourcentage de plus que pour les hommes.

Emploi, l'écart se resserre

En ce qui concerne le monde du travail, on assiste depuis l'an 2000 à une diminution de l'écart des genres. Il y a presque 20 ans, le taux d'emploi des femmes s'élevait à 54%, celui des hommes dépassait les 80%.

Depuis lors, ce taux progresse de façon continue pour les femmes alors qu'il baisse pour les hommes. En 2017, 67% des femmes âgées de 20-64 ans occupaient un emploi contre 75% pour les hommes. Le travail à temps partiel pour sa part est majoritairement féminin. En 2017, plus de 35% des femmes ont travaillé à temps partiel, contre à peine 6% des hommes.

Pour 57% des femmes, la famille est la raison principale qui incite à travailler à temps partiel.

En ce qui concerne le chômage, le Statec parle d'une "égalité parfaite": en 2017, ce taux s'élève à 5,6% pour femmes et hommes, selon la définition du Bureau International du Travail.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

13.146 Allemands vivent au Luxembourg
Au 1er janvier 2018, 13.146 Allemands ont été recensés au Luxembourg, soit 2.2% de la population totale. Le nombre d'Allemands a augmenté légèrement, mais de façon continue depuis le recensement de 1970, nous apprend le Statec à la veille de la fête nationale allemande.
"Dans ma famille, nous sommes 100 à avoir acquis la nationalité luxembourgeoise"
L'article 89 de la loi sur la double nationalité permet d'acquérir la nationalité luxembourgeoise grâce à un aïeul né avant 1900. En 2017, 1.958 Français et 1.334 Belges ont bénéficié de cette mesure qui se terminera à la fin de l'année. Qui sont-ils? Pourquoi ont-ils fait cette démarche? Et comment envisagent-ils les élections législatives, les premières, pour eux?
Intégration: une nationalité peut en cacher une autre
Depuis les modifications apportées à la loi sur la nationalité, se cache parfois derrière la nationalité luxembourgeoise une autre nationalité. Comment penser dans ce cas la cohésion sociale et l'intégration? Quel est l'impact de l'article 89 sur les nouvelles acquisitions de nationalité?
Statec: 6.050 enfants sont nés au Luxembourg en 2016
Le Luxembourg fait le plein de jeunesse! 6.050 bébés sont nés sur le territoire du Grand-Duché en 2016. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter chaque année. Le Statec fait le point dans sa dernière étude sur ces naissances.
Le prénom Emma reste en tête des prénoms les plus donnés aux petites Luxembourgeoises.