Changer d'édition

Les experts automobiles privés de clients et d'aides
Luxembourg 2 min. 02.06.2020

Les experts automobiles privés de clients et d'aides

L'Ordre des experts automobiles au Luxembourg a déposé une plainte auprès du ministère pour pouvoir bénéficier du chômage partiel.

Les experts automobiles privés de clients et d'aides

L'Ordre des experts automobiles au Luxembourg a déposé une plainte auprès du ministère pour pouvoir bénéficier du chômage partiel.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 02.06.2020

Les experts automobiles privés de clients et d'aides

Fortement impactée par la crise sanitaire, la profession demande (en vain) à bénéficier du chômage partiel. A ce jour, le ministère du Travail fait la sourde oreille.

(DH avec Nadia Di Pillo) - Pas d'évaluation de dommages subis lors d'un sinistre, ni d'estimation de la valeur d'un véhicule, pas plus que d'assistance technique. Faute de clients, les experts automobiles en sont eux aussi réduits à l'inactivité. Une situation pesante pour la majorité de ces indépendants à qui l'administration a refusé le chômage partiel sous couvert que «la profession n'a pas été impactée par la pandémie». 

Une décision incompréhensible pour Jean Hansen, expert automobile à son compte qui emploie trois salariés à Oberanven. «Le covid-19 a également affecté la profession. En raison du confinement, moins d'accidents se sont produits alors que nombre d'ateliers de réparation ont dû fermer. Et s'ils sont fermés, nous n'avons pas de travail», explique-t-il. Selon lui, de nombreux bureaux d'expertise ont ainsi subi de lourdes pertes, «comprises entre 70 et 80%». Alors un seul recours pour s'en sortir dans la panoplie des aides de l'Etat, le chômage partiel. «Mais ma demande a été refusée le 30 avril.»

Une plainte auprès du ministère

En cause, selon lui, la classification de la profession au sein de la Nomenclature statistique des activités économiques dans la Communauté européenne (NACE). En effet, au sein des 615 codes référencés, la profession apparaît au côté des compagnies d'assurance. «Même si nous travaillons parfois pour elles, ces dernières, contrairement à nous, n'ont subi aucune perte en raison de la crise sanitaire.»

De son côté, Eric Grommerch, directeur du bureau Autex de Leudelange, a lui aussi déposé une demande de chômage partiel. Lui aussi a été débouté. «Et ce, malgré le fait que l'atelier de réparation automobile pour lequel nous travaillons a été fermé. Sans eux, nous n'avons pas de travail, donc aucun revenu.» C'est ainsi que dans ce contexte de précarité de la profession, l'Ordre des experts automobiles au Luxembourg a déposé une plainte auprès du ministère du Travail. A ce jour, elle est restée sans suite.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Franz Fayot pousse à l'investissement
Le ministre de l'Economie, via les mesures du plan "Neisttart Lëtzebuerg", ne souhaite pas voir les entreprises dans la crainte d'avancer et «rester assises sur leurs liquidités».
Politik, Pressekonferenz mit Lex Delles und Frantz Fayot, Corona virus, Civid-19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le chômage partiel étendu jusque fin 2020
L'Etat luxembourgeois a déjà dépensé 725 millions d'euros pour accompagner les mesures de chômage partiel depuis la mi-mars. Mais le dispositif sera maintenu «jusqu'au 31 décembre, au moins» a annoncé le ministre du Travail.
L'Etat promet 800 millions d'euros d'aides nouvelles
Chômage partiel prolongé, fonds de relance et solidarité pour les secteurs encore à l'arrêt, allocation de vie chère doublée, incitation fiscale à baisser les loyers : le gouvernement a présenté, mercredi, de nouvelles mesures pour soutenir tant les sociétés que les particuliers.
Visite entreprise Circuit Foil Luxembourg avec le Premier Ministre, Foto Lex Kleren
La Chambre des salariés redessine la reprise
En proposant 17 mesures, l'instance entend ouvrir des pistes au gouvernement pour de futures réformes. Des gestes permettant non seulement la relance économique du pays mais aussi un renforcement du pouvoir d'achat des ménages.
Lokales,  Illustration, Covid 19, Corona- Krise, Lycée technique arts et métiers, Schulanfang mit Regeln,  Lockerung der Ausgangsbeschränkung, Einschränkung, Kontaktbeschränkung, Ateliers Schweisser und electro Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le chômage partiel, un outil de plus en plus utilisé
Depuis la mi-avril, le nombre des sociétés qui ont eu recours à ce dispositif est passé de près de 10.000 à environ 15.000. La réduction des activités, due à la crise du coronavirus, a eu pour effet le déblocage de fonds supplémentaires du gouvernement.
Baustelle Tram und geschlossene Geschäfter im Garer Viertel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Des entrepreneurs pris entre peur et incertitude
Depuis la mi-mars, de nombreux petits entrepreneurs attendent patiemment le jour où ils seront autorisés à rouvrir leur entreprise. Le gouvernement a annoncé la mise en place de mesures d'aides, mais est-ce vraiment suffisant ?
L’état de crise passe du discours aux actes
Le gouvernement a adopté une série de dispositions dans le but d'adapter le fonctionnement du pays à la situation inédite traversée. Tour d’horizon de ce qui va changer pendant cette période.
Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme